top of page

Étrangers sur la grève - Portrait de famille" de Tash Aw 🇲🇾



[...] pourtant, j'étais incapable de me concentrer sur quoi que ce soit. La vie de cet homme m'évoquait la mort de l'ambition, le déracinement de l'immigré, le hasard, la solitude. Si je voulais jouir de ma propre existence, il me fallait l'effacer de mes pensées. Je sentais que je laissais filer les détails de cette histoire, je voulais qu'elle devienne floue et inoffensive, moins réelle.

"Étrangers sur la grève" est un hommage de Tash Aw à ses aïeux.

Dans les années 1920, les deux grands-pères de l'auteur malais, avaient effectué une périlleuse traversée en bateau depuis la Chine du Sud vers la péninsule malaise, fuyant une Chine ravagée par la guerre civile et la famine.

Après avoir été debout sur les docks, comme d'autres, "des étrangers perdus sur la jetée", un papier portant le nom d'un parent, chacun alla vivre sur un versant de la chaîne de montagnes de la Malaisie. L'un sera boutiquier et l'autre instituteur.

C'est leur histoire, celle de sa famille que Tash Aw nous conte dans ce récit très intime. Lui "dont le visage se dissout dans le paysage culturel de l'Asie" et que l'on prend, lorsqu'il voyage ailleurs qu'en Malaisie, pour un enfant du pays "Cela pourrait expliquer pourquoi je peux me faire passer pour n'importe qui, n'importe où en Asie du Sud-Est ; cela pourrait expliquer pourquoi personne ne devine jamais d'où je suis". Lui, qui avec ses parents, se définit comme modernes, occidentalisés dans leur conception mais qui reste tout de même une famille chinoise traditionnelle, nous offre son ressenti quant à l'histoire de sa famille, ses identités, son héritage, l'ascension social ... Lui qui se heurte à ce fameux silence de ceux qui ont connu avant une autre vie, plus difficile, lorsqu'il aborde la question de leurs origines à son père, un silence comme un autre membre de la famille, encombrant et pesant, irritant.

Une seconde partie de ce portrait de famille est une lettre ouverte à sa grand-mère, un belle hommage à cette femme pour qui l'auteur a beaucoup d'affection. Des mots qu'il n'a pas pu lui dire quand elle était encore en vie.



"Étrangers sur la grève" de Tash Aw est un récit autobiographique court, sur ces hommes et ces femmes qui ont forgé l'identité d'une nation, la Malaisie. C'est avant tout un bel hommage aux sacrifices et aux combats menés par ses ancêtres, afin que dans le futur leurs descendants aient enfin une vie heureuse.






"Étrangers sur la grève" de Tash Aw

Titre original : "Strangers on a Pier"

Traduit de l’anglais par Johan-Frédérik Hel-Guedj

Éditions Fayard - Date de parution : 10 mai 2023 - ISBN : 9782213722412 - 128 pages - Prix éditeur : 17 €




Comments


bottom of page