• Véronique Schauinger

"A la recherche de l'amant français" de Taslima Nasreen

Nila avait l'impression que quelqu'un avait emballé dans un paquet de noirceur le plaisir de se blottir sur le tapis de Molina, l'hiver, ou de manger des collations salées sur les champs de shefali, et l'avait jeté au loin, puis creusé un trou dans le silence et faire disparaître Calcutta dans ses profondeurs, avant de s'enfuir. Désormais plus personne ne s'appelait Calcutta, plus rien ne s'appelait Calcutta.

Nilanjana, âgée de 27 ans, un diplôme en littérature bengalie en poche vient de se marier à un pendjabi, Kishan, propriétaire de deux restaurants indiens à Paris. Elle vient de quitter Calcutta pour aller vivre avec son époux, rue Faubourg Saint Denis dans la capitale française.

Mais la vie d'épouse ne lui convient guère, elle s'ennuie dans son rôle de femme d'intérieure. Elle ne pensait pas qu'en se mariant elle devrait reproduire la vie de sa mère, s'occuper du domicile conjugal et du bien-être de son mari. Contre l'avis de Kishan, elle trouve un travail dans une usine d'emballage. Peu de temps après, elle quitte le logement conjugal pour aller habiter avec une collègue, Patricia, féministe et homosexuelle, vivant dans une chambre de bonne. Nila se retrouve dans un monde totalement à l'opposé de celui qu'elle connaît. Alors qu'elle tente de se familiariser à son nouvel environnement, elle doit précipitamment quitter Paris pour aller au chevet de sa mère mourante à Calcutta.


Elle avait remarqué que pas un bel homme ne lui jetait un second coup d’œil. A Calcutta, les têtes se retournaient sur son passage. Ici, même ceux qui traînaient dans les rues ne prenaient pas la peine de la siffler, c''était comme si elle n'était personne, un étrange morceau de chair qu'ils préféraient tous éviter. Chez elle, elle était superbe. Mais cette beauté n'avait pas de valeur ici. Elle plaisait à Patricia ; or si le corps de cette dernière était aussi gracieux qu'une sculpture de Rodin, son visage manquait d'attrait et sa voix était dure. Nila n'arrivait pas à rêver d'elle. Était-ce flagrant ? Sans doute pas.

"A la recherche de l'amant français" a été écrit par Taslima Nasreen, connue pour ses écrits sur l'oppression des femmes et pour ses critiques de l’obscurantisme religieux.

"A la recherche de l'amant français" est un roman qui, d'après la quatrième de couverture, raconte l'histoire d'une femme qui se libère du contrôle patriarcal exercé par son père et son époux. Pourtant, le roman peut être interpréter différemment.

"A la recherche de l'amant français" est l'histoire de Nila qui se retrouve projetée dans un nouveau monde : un nouveau foyer, une nouvelle ville : Paris. Le choc des cultures se fait dès sa descente d'avion, Paris n'est pas Calcutta. En perte de repères, Nila est imprévisible, fait des choix irraisonnés et finalement s'autodétruit. Pourtant, la vie de Nila, venant d'une famille aisée et s'étant mariée à un chef d'entreprise, ne peut qu'être enviée, notamment par les employés de son mari, des clandestins, des sans-papiers souvent originaires du Bangladesh sans-le-sou, vivant dans la misère dans la banlieue alors qu'ils sont pour certains surdiplômés. Ils ne sont pas les seuls car à Calcutta, la cousine à Nila, une jeune femme considérée comme trop âgée et trop foncée pour être mariée, donnerait tout pour vivre la vie de Nila. Qui ne rêverait pas à Calcutta, en Inde et au Bangladesh, d'aller vivre à Paris avec des papiers en règle et sans problème d'argent. Mais Nila est obstinée, reproduire la vie de sa mère, qu'elle considère comme une vie de sacrifices et de servitude, elle n'en veux pas. Elle ne veut pas attendre, s'acclimater à sa nouvelle vie conjugale (son mari n'étant ni violent, ni fermé), se faire des relations, laisser faire le temps ou simplement réfléchir ... Nila, qui n'a pas pu épouser l'homme qu'elle aimait car il s'est marié avec une autre, rêve de devenir une femme indépendante, un sentiment renforcé par ses relations d'alors. Alors que la vie lui donnera les moyens de s'en sortir, au-delà de toutes espérances, Nila réduira sa vie en cendres.

"A la recherche d'un amant français" est un roman qui laisse flâner son lecteur dans les rues de la capitale française à travers le regard d'un personnage originaire d'un autre pays qui la découvre. De par ce personnage, il permet de voir comment Paris et la culture française sont perçues par une auteure de littérature étrangère. Nila peut paraître être un personnage écervelé, elle n'en reste pas moins attachante. A travers le personnage de Nila - une amoureuse des livres, des mots et de la musique - Taslima Nasreen, nous offre une belle introduction à la littérature bengalie et à la culture bengalie. "A la recherche d'un amant français" est loin d'être un roman prude et l'auteure n'hésite pas à exploiter nombre de sujets intéressants.

"A la recherche d'un amant français" est un roman surprenant, offrant une lecture prenante et ma foi très intéressante. A découvrir.


Et désormais Nila savait que les Français ne prononçaient pas le mot "amour" très facilement. Ils le disaient seulement quand ils aimaient vraiment. Ce n'était pas comme au pays, où il suffisait à un jeune Bengalais d'apercevoir une jeune femme sur une lointaine terrasse pour tomber amoureux, lui écrire une centaine de poèmes sans la connaître ni la comprendre, et être prêt malgré tout à donner sa vie pour elle. Ces gens aimaient pour de vrai, et ce véritable amour rendant sa vie digne d'être vécue ; il lui donnait un sens.




A la recherche de l'amant français

De Taslima Nasreen

Ouvrage original "Farasi Premik"

"French lover" dans sa version anglaise

Les Éditions Utopia - Collection dépasser le patriarcat - Date de parution : 2 octobre 2015 - ISBN : 978-2919160198 - 380 pages - Prix éditeur : 12 €


#éditionsutopia #utopia #taslimanasreen #calcutta #paris #auteursindiens #auteurindien #littératureindienne

©2020 par L'Inde en Livres - Atasi