• Véronique Schauinger

"Barlaam et Josaphat" ou "le Bouddha christianisé" - Anonyme



Il y avait un grand roi en Inde nommé Avennir, grand par sa richesse et sa puissance, noble en batailles et à la fin vainqueur de tous ses ennemis. Il vivait au milieu des délices et de toutes joies d'ici-bas. Quand le roi Avennir entendit que des moines prêchaient avec ardeur à tout le peuple qu'il est bon de se détacher des biens de ce monde pour mieux acquérir ceux de la vie éternelle, il commença à mépriser les moines et entreprit une guerre contre eux et tous les chrétiens.

Lorsqu'il devient enfin père, il demanda aux astrologues d'interroger les astres afin d'avoir des prédictions qu'en au futur de son fils. En prenant connaissance que son fils ne règnera pas dans le royaume et qu'il se tournera vers cette religion que le roi Avennir méprise tant, ce dernier décide de construire un grand palais hors de sa ville afin que son fils soit confiné et qu'il ne prenne jamais connaissance de l'existence de la mort, ni de toute chose engendrant la tristesse et la douleur. C'est ainsi que Josaphat, durant son enfance, vécu cloîtrer afin qu'il n'eût jamais écho des maux du monde.

Josaphat était un enfant curieux et intelligent. Un jour, il demanda à son père de l'autoriser à voir ce que se trouvait derrière les portes du palais. A contrecœur, le roi Avennir accepta et demanda à ses serviteurs qu'en quelque lieu où son fils se rendît, il y eût des harpes et des vieilles devant lui, afin que son esprit soit occupé à ces délices et ne soit atteint d'aucun soupçon de la précarité de la vie. Un jour que Josaphat alla se promener hors les murs, en fin observateur, il entrevit deux hommes, un lépreux et un aveugle. Il demanda à ses accompagnateurs pourquoi ces hommes étaient ainsi. En apprenant le sort de ces hommes, il fût profondément attristé.

Lorsque le moine Barlaam, du royaume lointain de Sennar, entendit parler de Josaphat, il prit la mer pour se rendre en Inde. Lorsqu'il parvint à la cité de Josaphat, il se fit passer pour un marchand et réussit à approcher Josaphat ...




"Barlaam et Josaphat" nous transporte en Inde, à la cour d'un roi qui a voulu protéger son fils en le coupant du monde réel. Mais en grandissant, l'enfant rêve de sortir de sa cage dorée et découvrir le monde mais surtout la foi. Bien au-delà du royaume, un moine reçut la révélation divine de l'existence de cet enfant et décida de le rencontrer afin de lui apporter la bonne parole.

Dans "Barlaam et Josaphat", le christianisme et les Saintes Écritures sont la clé de voûte du récit. L'histoire aurait pu se dérouler dans un bon nombre de pays mais c'est pourtant en Inde où le lecteur est transporté. Ce n'est effectivement pas le premier pays auquel nous aurions pensé trouver un récit centré exclusivement sur le christianisme mais il y a une raison évidente que l'Inde est la toile de fond de ce récit. En effet, en lisant "Barlaam et Josaphat", le lecteur trouvera très rapidement nombre de similitude entre l'histoire de Josaphat et celle l'histoire de Bouddha. Ce n'est pas le fruit du hasard car "Barlaam et Josaphat" se dit être une version christianisée de l'histoire de Bouddha dont les plus anciennes versions dateraient d'avant le Moyen-Âge. Certaines sources racontent que le récit dateraient du VIIe siècle et proviendrait du monastère de Sabbas près de Jérusalem, d'autres sources disent que le récit est bien plus ancien. La légende de Josaphat se répandit principalement au Moyen-Âge sans doute par le bais des marchands orientaux qui la colportaient dans les différentes langues d'Europe à travers les océans.

Dans cet ouvrage paru aux Éditions Gope, l'on retrouve une version simplifiée du texte original et qui a été traduit en français moderne par Jean Marcel, professeur en littérature médiévale, critique littéraire, essayiste et poète québécois. L'ouvrage est complété par des illustrations qui dateraient du XVe siècle.

"Barlaam et Josaphat" offre une lecture surprenante et malgré quelques passages sans doute trop bibliques, il est intéressant de découvrir un récit qui a traversé les siècles et qui est par la même occasion chargé d'histoire.



Barlaam et Josaphat

ou le Bouddha christianisé

Anonyme

Récit du XIIIe siècle traduit en français moderne par Jean Marcel

Éditions Gope - Parution : 2016 -  ISBN 979-10-91328-41-8 - 160 pages - Prix éditeur : 15 €


#éditionsgope #barlaametjosaphat #textesanciens #christianisme #anonyme

0 vue

©2020 par L'Inde en Livres - Atasi