"Bombay mis en scènes" par Camille Deprez

L'Inde est riche d'une histoire cinématographique multiforme qui débute en 1896. Aujourd'hui cette ville est avant tout connue pour ses superproductions estampillées "Bollywood" qui montrent un monde factice élaboré en studio ou des décors lointains, plus dépaysants aux yeux du public indien.


Découvrir ou redécouvrir une ville à travers les films qui l'ont utilisé comme un décor, voilà ce que propose la collection "Ciné Voyage" de la maison d'édition : espaces&signes. Le dixième essai de la collection est consacré à la ville du cinéma "Bollywood", Bombay/Mumbai.

Pourtant, l'ouvrage ne s'intéresse pas aux films tournés dans les studios de Bollywood mais aux films - dans sa généralité- ayant choisi la ville de Bombay/Mumbai comme décor principal ou secondaire. Le lecteur découvrira très rapidement que de nombreux cinéastes qui ont tournés à Bombay avaient été fascinés par les facettes obscures de la ville. Ainsi,  il n'est pas étonnant que le bidonville de Dharavi apparaisse régulièrement dans les films tout comme Red-light district ou le quartier rouge (Kamathipura / Falkland Road, le quartier des prostitués). Mais Bombay fascine également à travers son quartier du Fort : sa Porte de l'Inde menant à l'île d'Elephanta, son hôtel Taj Mahal et d'autres vestiges architecturaux datant de l'époque du Raj Britannique.

"Bombay mis en scène" est divisé en plusieurs parties. Après l'introduction et un chapitre très intéressant sur l'héritage du cinéma quasiment disparu de la ville, "Bombay mis en scène" propose quelques chapitres où certains films sont mis en lumière. Le premier chapitre, nommé "La Ville de l'Enfermement", nous raconte les films connus tels que "Salaam Bombay", "Nocturne Indien", "Slumdog Millionnaire" et "The Lunchbox" et des films moins connus comme par exemple "Bhoot", "Talaash". L'Inde étant souvent associée à l'exotisme, le lecteur trouvera un chapitre "Amour, exotisme et quête d'absolu" avec la présentation de films tels que "La Route des Indes", "L'Inde fantôme", "Nocturne Indien" "Bombay Talkie" ou des films plus récents comme par exemple "Un coeur invaincu". Un autre chapitre "Un monde violent" transporte le lecteur dans les bas-fonds de Bombay avec des films tels que "Dushman", un film Bollywood tourné hors studio ou encore un film nommé simplement "Bombay" dont le réalisateur Mani Ratnam s'inspire des émeutes de 1992. Un épilogue "Dans la tourmente de Bombay" clôture les chapitres.

En fin d'ouvrage, le lecteur trouvera une (petite) série de cartes permettant de découvrir les films qui ont été tournés dans la métropole indienne à travers les lieux de tournage et les parcours de films cultes. Les trois films sélectionnés par son auteur Camille Deprez* pour cet ouvrage, sont "Slumdog Millionnaire" de Danny Boyle, "The Lunchbox" de Ritesh Batra et "Nocturne Indien" d'Alain Corneau. Une quatrième carte vous permettra de découvrir les cinémas mythiques de la ville mais également studios, musée, fresque et maison d'Amitav Ghosh.

Même si l'ouvrage se dessine en tant qu'essai, il est vrai qu'il pourrait être plus fourni car même s'il comporte des détails intéressants, il aurait été encore plus agréable qu'il soit plus complet. On regrette que certains films ne soient justes mentionnés dans l'index des films, alors qu'il aurait été intéressant d'en apprendre plus sur ceux. "Bombay mis en scènes" est une mise en bouche, un ouvrage pour agrémenter un guide sur Bombay mais guère plus alors que l'idée mérite d'être plus amplement développée.



* Camille Deprez, ancienne universitaire, a publié plusieurs ouvrages sur Bollywood, la télévision indienne, ainsi que sur le cinéma documentaire indien de l'époque coloniale à nos jours.



Bombay mis en scènes

De Camille Deprez

Maison d'édition : espaces&signes - Collection : Ciné Voyage - Date de parution : mai 2017 - ISBN : 9791094176214 - 71 pages - Prix éditeur : 12 €


#mumbai #bombay #camilledeprez #cinémaindien #bollywood #cinémadebombay #guidedevoyage #cinéma



©2020 par L'Inde en Livres - Atasi