top of page

"Chaleur et poussière" de Ruth Prawer Jhabvala



Anne est une jeune femme dont son grand-père s'appelait Douglas. Ce dernier avait épousé en première noces, Olivia et en seconde noces, Tessie. Anne est la petite-fille de cette dernière. C'est grâce à la sœur d'Olivia, Marcia, que les souvenirs d'Olivia ne furent pas oubliés, pourtant son nom et son histoire furent longtemps tabou dans la famille.

Il a fallu que la grand-mère Tessie et sa grande-tante Beth deviennent veuves pour faire ressurgir les souvenirs.

Comme Marcia vivait en Grande-Bretagne et sa sœur Olivia, en Inde, elles eurent ensemble une longue correspondance. Avant son décès, Marcia confia ses lettres à un certain Harry, le seul lien entre le passé et le présent. Harry n'était pas n'importe qui car il vivait en Inde au même moment que Douglas et Olivia chez un nawab. C'était à cette époque, qu'il connut le couple, et c'est en souvenir de celle-ci, qu'il confia les lettres reçues à Anne, Olivia n'ayant eut aucune descendance.

C'est cinquante après que furent écrites ces lettres qu'Anne décida de se rendre en Inde sur les traces de son grand-père et surtout d'Olivia. Anne nous raconte sa découverte de l'Inde, des villes où vécurent son grand-père et Olivia, ses rencontres ... Peu à peu, elle est plongé dans le passé, en 1923, lorsque Olivia était encore vivante. A l'époque, elle et son mari vécurent à Satipur ....


Loin de l'Angleterre, Olivia s'ennuyait et restait cloîtré à la maison, seule avec les domestiques, pendant que son mari travaillait dans l'administration coloniale. Souvent, il rentrait tard le soir et laissait seule son épouse. La vie d'Olivia changea, lors d'un dîner à Khatm, un territoire près de Satipur, où elle et son mari furent invités à dîner. Durant cette soirée, elle rencontra le Nawab de Khatm et Harry.

Commença pour eux, une solide amitié. Se fut d'abord Harry qui rendit visite à Olivia, parfois accompagné du Nawab, puis se fut Olivia qui se rendit au palais, sans que son mari soit au courant.


Après son arrivée à Bombay, Anne se rendît à Satipur, et découvrit que les maisons habitées par son grand-père et ses amis étaient devenus des locaux de l'administration indienne. Par contre, le cimetière, dont elle entendit beaucoup parlé dans le récit d'Olivia était toujours existant même si les tombes s'étaient bien évidemment dégradées avec le temps. Elle trouvât une chambre dans la maison d'un certain Inder Lal qui vivait avec sa femme Ritu et sa mère. Inder Lal aida Anne à marcher sur les traces d'Olivia alors que sa mère l'aida à s'intégrer grâce à ses amies avec qui notre héroïne devint très vite amie avec une certaine Mâjî. Anne se mit dès son arrivée à Satipur à l'hindi, ce qui lui facilita son insertion dans cette ville. Elle rencontrât un anglais devenu un espèce de saddhu, Chith, qui devint par la suite malade et qu'elle recueillit dans sa chambre, il était d'origine anglaise comme elle.

J'ai adoré ce livre, les histoires sont très bien contées, et l'auteure a très bien joué entre le moment présent avec la petite-fille de Douglas, et l'année 1923. J'ai été complètement plongée dans ce récit, de ces deux histoires, aussi très bien contées l'une que l'autre. Un livre que je vous conseille vivement de lire.

Ce livre fût couronné par le Booker Prize en 1975, adaptée au cinéma en 1982 par l'auteur et James Ivory, Chaleur et Poussière est une œuvre forte qui entremêle le passé et le présent de manière émouvante.




CHALEUR ET POUSSIÈRE

De Ruth Prawer Jhabvala

Titre original : Heat and Dust - Traduit de l'anglais par Nicole Ménant

Editions Phébus Libretto

Comments


bottom of page