Contes d'une grand-mère indienne par Yveline Féray


"Contes d'une grand-mère indienne" est un recueil de contes qui trouve sa source dans l'hindouisme. Le prologue intitulé "Avant-conte - Mother India ! L'Inde notre mère !" est un prélude très intéressant et très développé. Yveline Féray nous y parle du sanskrit qui est la langue mère de l'Inde mais également celle des langues "indo-européenne". Un autre sujet intitulé "Les trois fonctions de la littérature indienne" analyse la thèse d'un certain Georges Dumézil qui définit comme idéologie trifonctionnelle le Mahâbhârata et le Râmâyana. La dernière partie nous explique le choix des différents contes publiés dans cet ouvrage. Un prologue extrêmement intéressant, qu'il est recommandé de lire notamment pour ceux et celles qui découvre la première fois l'hindouisme. Les mots difficiles sont expliqués en fin de chapitre. Concernant les contes, le recueil est divisé en deux parties : les contes divers du sud de l'Inde et un extrait de la magnifique épopée hindoue du Râmayana. Dans les contes de l'Inde du Sud, vous trouverez - l'anneau précieux : A Puhar, vécurent deux jeunes amoureux Kôvolan et Kannaki, jusqu'au jour où Kôvolan devient amoureux d'une danseuse à l'allure d'une nymphe, Mâdhavi. Kôvolan se fit dilapider de tous les biens amassés par ses ancêtres et finit par vivre sans un sou. Heureusement, sa femme Kannaki est toujours amoureuse de lui et lui pardonna ses erreurs. Tous deux possédèrent encore un bien, les anneaux que Kannaki porte à ses pieds. Tous deux, ils décidèrent de rejoindre Madura pour les revendre et à nouveau posséder assez d'argent pour vivre à nouveau dans le bonheur. Mais le chemin vers Madura est éprouvant et ce qui les attend à Madura était loin de ce qu'ils s'étaient imaginés ... - Râjârâja : Pendant des siècles, les royaumes de Chôla et Pândya furent gouvernés par des rois Chôla qui avaient volés le trône au Pallavas, les réduisant à la misère, à l'exil et à errer dans les campagnes. Jusqu'au jour où le dernier roi Chôla mourût et ne laissa aucun héritier sur le trône. Râjârâja fut alors nommé roi de ces royaumes par l’Éléphant blanc qui le désigna dans la foule alors qu'aucun cornac, aucune influence lui avait demandé de désigner notre héros. Mais les débuts de son règne sont difficiles jusqu'au jour où une personne lui ouvrit les yeux afin qu'il réagisse à sa nouvelle fonction et à ses devoirs ... - Le berger, l'archer, le cavalier et le brahmane ... qui ne s'entendaient pas. Une histoire naissant d'un quiproquo entre le berger et l'archer, et qui continua telle une cascade se déversant d'une personne à l'autre .... Car en faite, ils étaient tous sourds. - Samarâdhana ou le Salut du Soldat : c'est l'histoire de 4 brahmanes invités à un samarâdhana (je vous laisserais chercher ce que c'est ;-) ) qui rencontrèrent en chemin un soldat qui les salua, sauf que chacun croyait qu'il salua que l'un d'eux, et comme chacun croyant que c'était lui, cela continua en grand différent quasiment ridicule .... Et enfin, après de si beau contes, nous permettant de nous interroger sur nous-même, arrive le Râmayâna, l'épopée mythologique hindoue qui est divisée en 4 chapitres : Prologue Valmîki ; Bâlakânda le livre de la jeunesse, Aranyakânda le livre de la forêt ; Sundarakânda le livre des merveilles et Yuddhakânda le livre de la guerre. Rama et Janaka son "bras droit" et frère après avoir combattu et détruit un méchant finirent par se trouver à Janaka. A Janaka où le roi lança le défi à quiconque par "sa force surnaturelle ardente parviendra à soulever et à bander cet arc, nous donnerons en mariage Sîtâ". Ce que réussit Rama, s'unit directement à cette belle femme et ils tombèrent tous les deux très amoureux l'un de l'autre. De retour dans la cité d'Ayodhyâ (la cité de la famille de Rama), Rama, Sîta et Janaka durent immédiatement quitter le royaume car c'est leur autre frère Bharata qui vient de devenir le roi. En effet, la mère de ce dernier avait droit à une faveur de son époux et c'est ce qu'elle demanda. Elle condamna Rama, Sîta et Janaka pour 14 ans d'exil dans la forêt de Dandaka. Là-bas malgré leur petite hutte, ils vécurent tous les trois heureux jusqu'au jour où le roi de Lanka, Râvana enleva Sîtâ pour la prendre comme épouse dans son royaume. Bien sûr Rama n'alla pas abandonner sa fidèle compagne et épouse .. Une lutte grandiose des dieux contre les démons et dialogues sensitifs de l'homme et de la nature. J'ai essayé de vous résumer les différents contes et l'histoire du Râmayâma en version très courte pour que vous puissiez, lorsque vous lirez ce livre, vous en délecter. "Contes d'une grand-mère indienne" est un véritable bijou qui vous fera prendre conscience de l'importance de l'hindouisme dans le cœur des indiens, une véritable philosophie de vie.


Tremblez avec L'anneau précieux, l'histoire de Kôvalau et Kannaki, sa femme qui lui resta fidèle malgré les errements du corps et accomplit une vengeance exemplaire... Réfléchissez à vos actes en lisant Râjarâja qui démontre que toute vie est régie par les actions effectuées lors de ses vies antérieures... Souriez avec Le berger, l'archer, le cavalier et le brahmane qui ne s'entendaient pas, une histoire sur les a priori qui nous gouvernent et mènent à tous les conflits. Rigolez franchement avec Samarâdhana ou le salut du soldat, une histoire qui démontre combien il est absurde de toujours vouloir être le premier.... Et vibrez avec la formidable épopée du Râmâyana : pleine de rebondissements, peuplée de dieux, de démons et d'hommes hors du commun, de femmes vertueuses et de femmes avides, c'est une légende indienne à savourer. Certes, Yveline Feray la présente dans ce recueil de façon fort raccourcie mais l'essentiel y figure et le plaisir est là ! Blog http://loumanolit.canalblog.com/


CONTES D'UNE GRAND-MÈRE INDIENNE

Collection "Contes et légendes d'Asie"

Réunis et racontés par Yveline Féray

Éditions Philippe Picquier

Réédition le 8 novembre 2018 - ISBN : 978-2809713855 - 192 pages - Prix éditeur : 8 €

0 vue

©2020 par L'Inde en Livres - Atasi