"Contes et mystères d'une Inde éternelle" de Laurent Adicéam-Dixit

On a tous ressenti, à un moment ou un autre, l'envie de s'envoler, de fuir le plus loin possible, de tout laisser derrière soi, de couler corps et biens et d'oublier ses peines, pour s'exiler vers ce que l'on appelle un monde idéal.
Page 46


Quatrième de couverture Dans le deuxième tome des contes de Laurent Adicéam-Dixit, vous ferez la route avec Ganeshan qui découvrira les vertus d'un fruit issu de l'arbre de vie, vous vous laisserez prendre par la beauté cosmique de Pooja et de ses tilaks. Puis, à la croisée d'un chemin, en dégustant les ladoos gorgés de sirop de Jeevan comme ceux aux sésames à la compotée d'ananas de gingembre, vous pourrez vous parer du topi de Mayur et vous prémunir d'un mauvais esprit tout en humant les rizières de Basmati à Dehradun. Vous irez plus loin, plus haut encore dans le ciel avec le patang multicolore de Koyal pour tutoyer les étoiles mais pas seulement, et dans un autre monde, vous toucherez la vérité au pays des lotus sur les innocentes sans nom. Dans cet ouvrage, l'Inde, au-delà du mythe, s'ouvre religieusement et expose ses reliques, ses mémoires, au travers des récits de mahârâjas, de ranis, de nababs, d'arts comme le Bhârata-natyam, l'Odissi ou encore le Kalaripayat, tous uniques dans cette Inde pétrie de légendes aux multiples visages magnifiques et fissurés qui déboussolent l'Occident.





Laurent Adixéam-Dixit est un grand conteur, il devait sans doute l'être dans une autre vie. Après "Les Contes aux Parfums d'une Inde sacrée" qui a sans aucun doute laissé des traces dans la mémoire de ses lecteurs et de ceux à qui ces merveilleux récits ont été contés, il revient avec de nouvelles histoires. "Contes et mystères d'une Inde éternelle" est un voyage intemporel à travers les quatre coins de l'Inde mais aussi à travers tout ce qui la compose - son histoire, sa spiritualité, ses croyances. Tous les ingrédients qui forment de bons contes y sont réunis. On y découvre de la fantaisie, du rêve, des animaux fantastiques, de la magie, des épreuves et des embûches à surmonter, ... On y trouve également une variété de personnages gentils, méchants, vaniteux, gourmands, compétiteurs - qu'ils soient mahârajas, princes, princesses, marchands, danseurs ou simple citoyen de cette vaste Inde. Tous les contes dégagent une force philosophique importante. L'on prend soudain conscience que certains détails de la vie ont leur importance, des détails qui nous auraient échappé avant ou dans un autre contexte. Grâce à ces contes, une explication y est apportée, ou du moins une vision différente, et l'on se rend compte que les choses ne sont pas le fruit du hasard et qu'il peut y avoir une histoire derrière, même imaginaire. Celui qui lit ces contes, s'en souviendra plus tard à la simple vision, par exemple, de pierres semi-précieuses ou d'un diamant, une fleur de lotus, une libellule, un sambar ou un ladoo sur une carte de restaurant, un cerf-volant, un poisson dans un bassin, une noix de coco ou simplement un paquet de riz basmati. Cette lecture peut effectivement influencer notre quotidien, même de manière discrète. De plus, il pourra nous permettre d'élever notre état d'esprit sur le monde qui nous entoure, tel une espèce d'ouverture des chakras. C'est donc beaucoup de philosophie indienne que nous transmet l'auteur. Ces contes m'ont marqué et il est difficile pour moi de dire lequel j'ai préféré, chacun à sa manière dégage une aura particulière. Un dont j'ai envie de vous parler, est  "L'innoncence sans nom au pays des lotus". C'est un conte poignant, une dédicace pour toutes ces filles qui n'ont pas eut la chance de naître ou de survivre en Inde, victime d'infanticide. Dans "Contes et mystères d'une Inde éternelle", l'on peut également constater que les femmes indiennes sont mises à l'honneur. Elles ne sont pas reléguées dans un second rôle ou dans un état d'invisibilité, elles y reprennent du galon et l'on ne peut que leur imposer du respect. Et gare à ceux qui n'en feront qu'à leur tête, ils risqueront de le payer très cher. Pour ce "deuxième" tome de contes, Laurent s'est fait accompagner pour les illustrations de Vijay Soni. Vijay est descendant d'une longue lignée de miniaturistes du Rajasthan et qui vit aujourd'hui en France. On y découvre tout son talent mais surtout toute la richesse de cet art très ancien : ses couleurs et  ses détails. Une touche très agréable qui sublime la lecture et qui nous emmène véritablement là-bas. "Contes et mystères d'une Inde éternelle" est un fabuleux ouvrage, à lire, à relire et à partager. Ses quinze contes sont destinés à tous et de tous les âges, il ne faut pas hésiter à découvrir les histoires d'Amita, Mayur, Pooja, Tanveer, Anjali et les autres. Des  messages s'y trouve et c'est à chacun de les percevoir. "Contes et mystères d'une Inde éternelle" offre un merveilleux voyage au cœur de l'Inde mystérieuse, sacrée et éternelle.



Ces deux artistes vont renaître de leurs cendres, sur Terre, pour être de chair et de sang, avec une façon toute particulière de transmettre ce qui n'est autre que leur vérité de leur danse. Cette quête sera perpétuelle tant que le goût du bonheur n'aura pas inondé de son parfum toute la vie des Hommes ... On nous dit que l'ordre harmonieux se réalisera à l'apogée du troisième millénaire.
Page 49

Ce livre est quelque part au creuset de l'Inde profonde et mystérieuse. Seul un émissaire de Dieu ou un être digne comme le nabab, pourrait l'exhumer.
Page 85


Contes et mystères d'une Inde éternelle

De Laurent Adicéam-Dixit

Illustrations : Vijay Soni

Parution : 5 novembre 2015

Aux Éditions Feuillage - ISBN : 9782373970173 - 180 pages - Prix éditeur : 20 €


#auteurfrançais #auteursfrançais #contes #histoireàraconter

http://mysteresindiens.canalblog.com/


©2020 par L'Inde en Livres - Atasi