Guide de lecture "Trilogie de l'Ibis" Amitav Ghosh

#trilogiedelibis #amitavghosh #littératureindienne #auteurindien #auteursindiens

#histoire #guerredelopium




La trilogie de l'Ibis est composée de "Un fleuve de fumée", "Un océan de pavots" et "Le déluge de feu". Elle a été écrite par un des plus grands écrivains indiens : Amitav Ghosh. A travers cette trilogie, l'auteur nous offre bien plus qu'une simple fiction, il nous apporte une magnifique et riche page d'histoire.


Les trois volets de la trilogie


Un océan de pavots

https://www.inde-en-livres.fr/post/un-oc%C3%A9an-de-pavots-de-amitav-ghosh


Un fleuve de fumée

https://www.inde-en-livres.fr/post/un-fleuve-de-fum%C3%A9e-de-amitav-ghosh



Un déluge de feu

https://www.inde-en-livres.fr/post/un-d%C3%A9luge-de-feu-d-amitav-ghosh



L'Histoire dans l'histoire


La Première Guerre de l’Opium a lieu durant quatre ans d'août 1839 à août 1842 dans le sud de la Chine et précisément à l’embouchure de la Rivière des Perles et la ville de Canton.

La Première Guerre de l'Opium est un conflit militaire, motivé par des raisons commerciales, entre le Royaume-Uni et l'empire Qing en Chine. Il est considéré comme la première manifestation du déclin de l'empire de Chine, incapable de résister à l'Occident. Ce déclin entraîne la Chine, soumise à l'impérialisme tant occidental que nippon, dans une longue période d’instabilité et d'affaiblissement croissant de sa souveraineté.


Le commerce extérieur direct de la Chine avec les pays européens débute dès le XVIème siècle, avec pour premiers partenaires économiques les Portugais (en 1517) qui se sont installés à Canton dans le sud-est de la Chine. Ils fondent en 1550 la cité de Macao. Viennent ensuite les Espagnoles en 1565 au Philippines où ils fondent Manille en 1571. Ces pays sont notamment motivés par un objectif missionnaire.

Les Hollandais s'installent quant à eux en Indonésie, à Penghu en 1603, à côté de Taïwan, puis en 1619 à Batavia, l'actuelle Jakarta, puis encore à Taïwan en 1624. Les Russes viennent en voisins par voie terrestre.


A cette époque, la Chine est riche et ne dépends de personne. La Chine, attire les convoitises mais les échanges commerciaux avec la Chine sont limités, très règlementés, et taxés. En 1757, un édit impérial avait énoncé que le Co-hong (un organisme collégial), une guilde de marchands, fixera dorénavant les prix et les quantités des marchandises échangées, que les frontières maritimes vont être fermées (sauf Canton) et que les étrangers ne pourront pas s’installer où ils veulent à Canton. Ils n'auront pas le droit d’apprendre le chinois, le but étant d'empêcher les contacts directs. Les étrangers sont alors regroupés dans treize comptoirs dominés par la Compagnie britannique des Indes Orientales.


Pourtant, l'Europe "sinomaniaque" aime les "chinoiseries" vers la fin du XVIIIe siècle et s’entiche de la civilisation chinoise et raffole de ses manufactures. Les Britanniques importent ainsi de plus en plus de marchandises chinoises (thé, soie, porcelaine, objets laqués, ...) alors que l’empereur, en plusieurs circonstances, ne considère pas que la Chine puisse avoir un intérêt à commercer avec le reste du monde. Des missions diplomatiques verront le jour afin d'ouvrir d'autres ports et faciliter le commerce avec la Chine mais sans grand succès car elle est autosuffisante et ne veut pas d'échange "marchandise contre marchandise" mais exige d’être payée en monnaie d’argent uniquement. Ceci n’est pas du goût des Britanniques qui, contrairement aux Espagnols, grâce à leurs colonies en Amérique notamment au Mexique ont peu d’argent et beaucoup de marchandises en nature, venant principalement de leurs colonies aux Indes. Pour répondre à la demande au Royaume-Uni, les Britanniques achètent d’énormes quantités de thé aux Chinois. Ces derniers, voyant que le commerce du thé est très lucratif, étendent leurs plantations au détriment d’autres cultures, principalement celle du coton. Ce déséquilibre fait sortir la Chine de l'autarcie et le pays doit accepter les échanges de marchandises.

L’opium provient d'Inde et les Portugais sont les premiers à en vendre aux Chinois.

Les Britanniques se lancent dans ce commerce lucratif qui se développe : en 1729, environ 200 caisses d’opium entrent chaque année en Chine ; à la fin du XVIIème siècle, le chiffre dépasse les 4 000 unités, et en 1838 plus de 40 000 caisses sont vendues par les Américains et les Britanniques. Les Britanniques exigent d’être payés en lingots d'argent, récupérant ainsi le précieux métal précédemment cédé dans le commerce du thé. La balance commerciale entre la Chine et l'Empire britannique s'inverse rapidement et spectaculairement en faveur des Britanniques. La corruption des fonctionnaires chinois contrôlant le trafic de drogue en Chine devient préoccupante en même temps que la drogue provoque des ravages dans la population. L'Empereur décide alors de réagir en s’en prenant aux intérêts britanniques.


C'est dans ce contexte, que se situe la trilogie de l'Ibis de l'auteur indien Amitav Ghosh. Dans ses romans, notamment "Un Océan de Pavots", vous assisterez au commerce et aux prémices de cette guerre de l'Opium, des sujets fascinants.


LA TRILOGIE DE L'IBIS


La trilogie de l'Ibis est, comme il a été déjà dit plus haut, composée de "Un fleuve de fumée", "Un océan de pavots" et "Le déluge de feu".


Dans cette trilogie, le lecteur suit de nombreux personnages, issus de tous milieux sociaux, de toutes origines et de nombreuses cultures. Il n'y a pas forcément un seul protagoniste pour l'ensemble des trois trilogies, des personnages très présents dans un tome peuvent devenir secondaires dans un autre.

La particularité de ces personnages, c'est que leur destin est lié par leur rencontre à bord de l’Ibis, un navire américain, ancien négrier qui part de Calcutta pour ramener des coolies à l'Ile Maurice et continuera son périple dans le Sud-Est asiatique où se prépare un conflit qui conduira à la Guerre de l'Opium.


LES PERSONNAGES


  • Aditi Singh, dite Deeti est une jeune femme mariée à un ancien militaire, éclopé de guerre, qui travaille dans une fabrique d’opium pour le compte de la Compagnie des Indes Orientales. La particularité de Deeti est que c'est une indienne aux yeux clairs, une particularité physique qui est plutôt synonyme de mauvais augure. Deeti est une femme intelligente, perspicace et douée d'un sens artistique. Son mari est un ancien camarade d’armée de son frère Kesri, son frère avait sauvé cet homme après une bataille. Son mari décèdera en consommant trop d'opium. Pour éviter le sati, elle s’enfuira avec un homme vers l'Île Maurice pour aller travailler dans les plantations

  • Kalua est un intouchable. Il tombera amoureux de Deeti et la sauveraa de la sati. Pour pouvoir vivre ensemble, loin de la pression familiale, ils se portent volontaires pour aller travailler dans les plantations de l’île Maurice. Malheureusement, lorsque Deeti est découverte dans l'Ibis, pour la protéger, Kalua tuera le contremaître. Il sera mis en fond de cale avec les autres prisonniers

  • Kesri Singh est le frère ainé de Deeti, qui lui aussi les yeux clairs. Il a scandalisé sa famille en décidant d’entrer au service de l’armée britannique au lieu de l’armée du maharadjah. Il sera également déshonoré à cause des agissements de sa sœur. Il suivra alors son chef anglais avec lequel il est lié par une profonde amitié, pour une mystérieuse mission à l’étranger.

  • Zachary Reid est un jeune marin américain. Il est arrivé en Inde à bord de l'Ibis, un bateau qui a fait le voyage depuis Baltimore. Zachary est le fils d'un propriétaire terrien et maître d'esclaves blanc et d’une esclave métisse. Même s'il veut que ses origines ne soient pas découvertes, elles le seront sur l'Ibis lors de la traversée vers l'Île Maurice

  • Paulette Lambert est une jeune femme d'origine française qui est née et a grandi à Calcutta. Sa mère étant morte en couches, elle a été élevée par une servante indienne de son père et a grandi avec le fils de cette dernière, Jodhu, qu'elle considère comme son frère jumeau. Malheureusement le père de Paulette meurt. Mrs. Burnham (Cathy) offre à la jeune fille de venir habiter chez eux jusqu’à ce qu’elle se marie. Lors d’un dîner, Paulette rencontre Zachary, et ils sont immédiatement attirés l’un par l’autre. Malheureusement Paulette est victime d'attouchements de Mr. Burnham, elle décide de fuir et monte à bord de l’Ibis en se déguisant en indienne. Elle se lie d’amitié avec Deeti. A l'Île Maurice, elle fera la connaissance d'un botaniste avec qui elle entreprendra un nouveau voyage, vers la Chine.

  • Jodhu est le jumeau indien de Paulette. Afin de protéger sa sœur de cœur, il a rejoint l’équipage de l'Ibis.

  • Anil, dit Neel est un noble indien qui a perdu sa fortune à cause d’un marchand d’opium anglais.

  • Ah Fatt également appelé Freddie Lee est un métisse indo-chinois accro à l’opium.

  • Aamir Khan est un cipaye ou sepoy, un soldat indien qui sert dans l’armée britannique

  • Mr. Burnham et sa femme Cathy, ont fait fortune dans le commerce de l’opium

  • Baboo Nob Kissin est le bras droit de Mr. Burnham. Il est à la fois un être mystique et business man. C'est un homme qui arrive assez bien à faire la part des choses entre sa vie professionnelle et sa vie privée. Il prendra Zachary pour le sauveur et essayera d'être à son service, malgré les réticences de Zachary

  • Neel est sur l'Ibis considéré comme un criminel, c'est un raja qui a perdu sa fortune dans les rouages compliqués du commerce de l’opium mis en place par les britanniques. C’est d’ailleurs Mr. Burnham qui a conduit Neel à sa perte. Son compagnon de cellule se nomme Ah Fatt. Son intelligence et ses connaissances en langues, et un coup de chance, l'aideront dans le futur

  • Ah Fatt est le fils de Barham Moodie, un homme d’affaires parsi et de Chi Mei, une chinoise de Canton. Ses parents se sont rencontrés lors des nombreux voyages d’affaire de Bahram en Chine. Ah Fatt n'est ni chinois, ni indien. Il n’appartient à aucun de ces deux mondes. De son père, il bénéficie de la meilleure éducation possible, mais ce dernier refuse de l’emmener avec lui en Inde. Ah Fatt est devenu accro à l’opium ce qui l'a amené à faire de mauvaises rencontres. Un gang, à défaut d'avoir la peau de Ah Fatt, a eu celle de sa mère Chi Mei. Ah Fatt fuit alors en Inde où il est espère être accepter par la famille de son père. Mais opiuman qu'il est, il se retrouve en prison et y fait la rencontre de Neel. Il sera embarqué à bord de l'Ibis afin de purger sa peine dans un bagne de l'Île Maurice

  • Barham Moodie est un homme d'affaires parsi qui a deux familles : sa famille officielle de Bombay, où il est marié à Shireen Mistrie, la fille de l’un des plus grands constructeurs de bateaux indien, et sa famille chinoise.


Ces descriptions de personnages ne sont que des préambules, Amitav Ghosh n'a pas uniquement fait évoluer ses personnages dans un contexte présent, mais nous livre l'histoire de chacun, apportant avec ces descriptions d''autres personnages. Les lieux sont également variés : les Indes (Calcutta et Bombay) l'Île Maurice, Singapour, Hong-Kong, Canton, les Philippines.

La trilogie de l'Ibis est une magnifique fiction qui vous apporte une magnifique leçon d'histoire au sens large, sur une époque passionnante et pourtant peu présente dans les livres d'histoire. Amitav Ghosh est bien plus qu'un conteur, il a essayé dans sa trilogie à rester le plus fidèlement possible au contexte socio-historique de l'époque grâce à ses nombreuses recherches sur le commerce, la navigation, les échanges, ...

Bien plus qu'une trilogie, c'est une véritable et grandiose fresque historique, aux multiples épaisseurs et niveaux de lecture.




A lire sur la Guerre de l'Opium





©2020 par L'Inde en Livres - Atasi