"L'Inde, au miroir des photographes" Sophie Makariou, Jérôme Ghesquière et Amina Okada


Les photographies du XIXe siècle éprouvent physiquement le paysage. Ils l'arpentent souvent sur d'immenses superficies. De leurs expériences découlent leurs choix photographiques lors de la prise de vue et du tirage des épreuves. Aujourd'hui, les techniques d'imageries contemporaines permettent d'observer le paysage, d'en découvrir le relief et même de la fabriquer de toutes pièces. Le photographe ne parcourt plus la nature.

A l'occasion de l'exposition temporaire "L'Inde au miroir des photographes" présentée à Paris, au Musée National des Arts Asiatiques Guimet du 6 novembre 2019 au 17 février 2020, le MNAAG et la "Réunion des musées nationaux - Grand Palais" ont publié un magnifique livret offrant la découverte de quelques photos présentées lors de cette exposition.


Dans ce livret de moins de 100 pages, vous trouverez une sélection des premières photographies faites en Inde au XIXème par différents photographes : Charles Shepherd, James Robertson, Samuel Bourne, William Baker, Linnaeus Tripe, C. Moyne, John Burke, William H. Belle, Gustave le Gray, John Murray, etc. Du Nord au Sud de l'Inde, présentant des paysages, des scènes de la vie quotidienne, des monuments, ou encore des personnages, cet ouvrage nous permet d'apercevoir une Inde d'un autre temps, un joyau brut, témoignage du passé. Ces photographies portèrent à l'étranger l'image d'un pays mystérieux et façonnèrent cet aura d'exotisme très à la mode à l'époque et qui resta ancrer dans les mémoires collectives durant bien longtemps. Ces photographies sont sublimes et il est intéressant de s'attarder sur chacune d'elles, s'imprégner de chaque détail, de se laisser happer par leur beauté.


Le livret ne se compose pas uniquement de photographies. En effet, y figure trois textes très intéressant sur le sujet de la photographie en Inde au XIXème par des membres du musée.

Le premier texte a été écrit par Jérôme Ghesquière, responsable des collections photographiques du musée. Dans son texte, il nous fait découvrir la naissance de la photographie et son développement dans le monde, son arrivée en Inde, les explorations photographiques en Asie et à travers l'Inde avec l'exemple de l'anglais S. Bourne qui réalisa trois grandes explorations photographiques au Cachemire et dans l'Himalaya. Jérôme Ghesquière souligne "le courage, la persévérance et la résistance physique" de cet homme. En effet, entre juillet 1863 et décembre 1866, Bourne passa presque les deux tiers de son temps sur les chemins de l'Inde du Nord au lieu de séjourner à Simla où il y avait créé son studio avec un associé Howard déjà installé à Calcutta (le studio emblématique ferma en 2016). Jérôme Ghesquière nous confie qu'entre 1863 et 1870, Bourne a pris plus de deux mille deux cents photographies avec des appareils photographiques très loin d'être ceux que nous connaissons aujourd'hui. Le second texte, écrit par Amina Okada, conservateur en chef du musée, s'intéresse également à S. Bourne mais précisément à ses photographies réalisées au Cachemire. A partir de S. Bourne, elle s'intéresse à d'autres photographes qui ont immortalisé la splendeur de cette région du Nord de l'Inde mais elle s'intéresse également à l'histoire de cette région aujourd'hui source de conflit. Le dernier texte a été écrit par Sophie Makariou, présidente du musée et qui a également écrit la préface du livret. Sophie Makariou, s'est quant à elle, intéressée au monument emblématique de l'Inde : le Taj Mahal. Elle nous fait découvrir la fascination des photographes au XIXème pour cet imposant mausolée, un élément architectural grandiose et dont à l'époque ses jardins ressemblaient à d'immenses forêts. En lisant le texte de Sophie Makariou, on prend conscience que les photographes de l'époque ont élevé le monument en une icône de l'Inde éternelle et qu'ils sont à l'origine de la fascination du monde entier pour ce monument de l'Inde moghole.


Ce livret est un petit trésor à acquérir. Elle prouve que l'Inde a depuis l'arrivée de la photographie, fascinée et inspirée les photographes. Aujourd'hui encore, l'Inde se photographie sous tous les angles et fait toujours le bonheur des photographes.





L'Inde, au miroir des photographes

Sophie Makariou, Jérôme Ghesquière et Amina Okada

Date de parution : 20 novembre 2019 - ISBN : 978-2711874620 - 96 pages - Prix éditeur : 13,50 €


#photographies #muséeguimet #aminaokada #photographiesdelinde

http://atasi.over-blog.com/2019/10/l-inde-au-miroir-des-photographes-du-06-novembre-2019-au-17-fevrier-2020-musee-national-des-arts-asiatiques-guimet.html


https://www.easyvoyage.com/actualite/photos-inedites-de-l-inde-du-xxe-siecle-70203

©2020 par L'Inde en Livres - Atasi