"La nuit de Bombay" de Michèle Fioussi

Tous, ici, ont souffert du même traumatisme. Avec le temps, bien sûr, il s'estompe. En Inde, la lutte pour la survie compte avant tout, le sens de la fatalité l'emporte de loin sur le chagrin. Mais il ne faut pas beaucoup insister pour comprendre que les mauvais souvenirs restent vivaces.

Loumia Hiridjee a fondé la marque de lingerie "Princesse tam.tam" avec sa grande sœur Shama et son mari Mourad Amarsy en 1985. Son merveilleux destin s'est éteint aux côtés de Mourad, un soir de novembre, précisément le 26 novembre 2008, alors qu'ils dînaient dans un restaurant de l'hôtel Oberoi se situant sur Marine Drive à Mumbai. Ils font partie des 188 victimes d'une série de dix attaques terroristes qui avait paralysé Mumbai/Bombay durant près de 72 heures. L'auteure Michèle Fitoussi, journaliste et romancière, avait une amitié naissante avec Loumia et n'a donc pas eu l'occasion de faire plus ample connaissance avec cette femme qui avait "mille idées à la seconde". Michèle Fitoussi était à Pondichéry ce même 26 novembre 2008 et elle débutait son voyage en Inde. Elle devait rejoindre Loumia et sa famille à Bombay quelques jours plus tard. Avec l'annonce de la série d'attentats qui paralysa Bombay et le cyclone qui toucha la côte sud-ouest de l'Inde, Michèle Fitoussi écourta son séjour indien et quitta Madras le 27 novembre 2008 pour Paris sans avoir aucune nouvelle de sa nouvelle amie. C'est à son retour à Paris qu'elle apprendra la terrible nouvelle. Après les funérailles de Loumia et de Mourad, l'idée d'écrire ce livre devient très rapidement une évidence dans l'esprit de Michèle Fitoussi. Elle et Loumia avait failli devenir amies mais avec ce tragique évènement, leur histoire restera incomplète. Michèle Fitoussi éprouva alors le besoin d'aller à la rencontre de cette femme et de parcourir le chemin qu'elles ne feront jamais ensemble. "Retracer sa courte existence comme une revanche sur le néant, sur le chaos, sur la terreur. Sur l'absurdité de sa mort. Combattre la violence par les mots, ..." en somme. Elle voulut également essayer de comprendre ce qu'il s'est passé là-bas, cette nuit-là ; les mois et les jours précédents ce massacre. Pour écrire cet ouvrage qu'elle nommera par la suite "La Nuit de Bombay", Michèle a mené une véritable (en)quête. Elle a retracé la vie de Loumia avec la bénédiction de Shama, la sœur à Loumia  mais également nombre des proches, connaissances et anciens collaborateurs de Loumia et de Mourad. Tout débute avec les origines de Loumia dont les ancêtres étaient originaires du Gujarat en Inde, son arrière-grand-père est allé vivre à Madagascar vers la fin du XIXème siècle et a finit par devenir commerçant. Dans cet ouvrage, nous y découvrons l'enfance et l'adolescence de Loumia à Madagascar avant qu'elle ne rejoigne sa sœur à Paris, leurs études, leur premier commerce et enfin la naissance de Princesse tam.tam. L'ensemble du parcours de Loumia est raconté jusqu'à son emménagement dans le quartier de Bandra à Mumbai après la vente de leur entreprise. Alors que Michèle Fitoussi connaissait très peu Loumia, elle a réussi à travers "La Nuit de Bombay" à nous dresser un très beau portrait de cette femme, simple et sans en rajouter, ni l'idolâtrer. Elle a mené une véritable investigation de Paris à Bombay en passant par Madagascar sur les traces de cette femme d'exception. "La Nuit de Bombay" est donc un hommage à Loumia et à son époux. Mais dans cet ouvrage, il est également question de cette série d'attentats qui a fait perdre la vie à de nombreuses personnes à travers Mumbai, Loumia et Mourad bien sûr, mais également à de nombreux mumbayites qui payèrent le plus lourd tribut. Que s'est-t-il passé ? Comment les attentats ont-ils été préparés ? Qui sont ces personnages ignobles et inhumains qui arrachent des vies par fanatisme religieux ? Qui sont les commanditaires et les complices ? Que sont devenus les complices de cette série de meurtres commis de sang-froid ? Pourquoi cet attentat n'avait-il pas été pressenti alors que de nombreux éléments devaient paraître bien évidents ? Je ne vous cache pas que ces détails sont extrêmement révoltants et pourra vous glacer le sang. "La Nuit de Bombay" est un roman qui est resté longtemps dans ma bibliothèque. En effet, j'avais une certaine réticence à le lire car je ne voulais pas d'un roman trop voyeuriste et de plus, je ne voulais pas le lire avant d'avoir été à Mumbai (ce qui a été une bonne idée). Je pensais très sincèrement que les attentats seraient plus présents à travers le roman et c'est pourquoi j'ai longtemps repoussé cette lecture, mais ils sont évoqués à une dose raisonnable. Au final, comme vous l'aurez compris, le lecteur apprendra avant tout à découvrir qui a été Loumia Hiridjee et à travers elle, son époux. Mais cet ouvrage est également un hommage à toutes les victimes de cette série d'attentats. En effet, les gens pensent souvent à tort que les attentats ne se sont déroulés que dans le célèbre hôtel Taj près de la Gateway of India alors que d'autres lieux, touristiques mais surtout non touristiques ont été touchés : le Léopold Café près de l'hôtel Taj, le Nariman House qui a été l'épicentre de la communauté juive à Mumbai, l'hôtel Oberoi sur Marine Drive, la Gare Centrale Chhatrapati Shivaji Terminus, l'hôpital Caman, ... Dans une version assez fidèle, le lecteur y entrapercevra ce qu'il s'est réellement passé à Mumbai à ce moment d'horreur et croisera d'autres destins qui ont été brisés sauvagement. Mon impression général sur cette lecture, reste mitigée, je n'ai pas adhéré même si l'auteure a fait un véritable travail d'investigation. Parfois cela ne s'explique pas.


S'installer là-bas est une évidence. L'Inde est une façon de revenir à l'essentiel. Ils veulent retrouver leurs racines, tenter l'aventure comme autrefois leurs ancêtres, enseigner aux enfants une autre vision du monde, se rapprocher d'eux, comme lorsqu'ils partent tous ensemble en voyage, ces moments hors du temps que les petits apprécient tant. La possibilité d'une île dans une ville de dix-huit millions d'habitants.



La nuit de Bombay

de Michèle Fioussi

Éditions Fayard - Versilio - Parution : 24 septembre 2014 - 340 pages - ISBN : 9782213682457 - Prix éditeur : 18 €


#michèlefioussi #éditionsfayard #bombay #mumbai #madagascar #biographie #auteursfrançais #auteurfrançais #romans #diasporaindienne #attentatdebombay #attentatsdebombay

2 vues

©2020 par L'Inde en Livres - Atasi