Le fabuleux destin d'une vache qui ne voulait pas finir en steak haché de David Safier

Lolle fait partie d'un troupeau de vaches en Allemagne, amoureuse du taureau Champion et qui vit des jours tranquilles et paisibles auprès de ses amies Hilde et P'tit Radis, malgré qu'elles sont la propriété d'un fermier alcoolique. Sauf qu'un jour, sa vie bascule, tout d'abord, elle surprend son Champion entrain de monter Susi à l'étable, une vache qui drague tous les taureaux du troupeau. Après avoir vu cela, Lolle se réfugie à l'extérieur de l'étable pour pleurer toutes les larmes de son corps alors qu'il pleut à torrent. Elle sera vite rejointe par ses amies venues la consoler, et c'est  là qu'elles rencontreront un chat au très fort accent italien nommé Giacomo avec une patte blessée par un certain Old Dog, l'ancien chien du fermier qui était devenu méchant. Lorsque l'éléveur voit que des vaches ne sont pas rentrées pas à l'étable, il ne se privera de les gronder et de fulminer que le lendemain ils ne resteront d'elles que escalopes, lui ayant fait faillite et le troupeau vendu pour l'abattoir. Lolle a bien entendu et surtout compris le danger. C'est alors qu'elle décide, grâce à une idée venant du chat, de partir pour un pays où les vaches sont reines : l'Inde. Elle veux s'échapper de la ferme, prévenant ses congenères, mais toutes les vaches et tous les taureaux se moqueront d'elle, la prenant pour une folle. Elle décida de sortir de l'étable, en proposant à ceux qui veulent survivre de la suivre en sortant de l'étable chacun son tour, mais seules ses amies Hilde et P'tit Radis et Susi sortiront. Commenceront pour ces vaches un long périble, ponctué par les légendes de Naïa la reine des vaches et les râleries de Susi. Grâce au chat, elles rejoindront avec du mal les quinze kilomères qui les séparent de la ville de Cuxhaven, une ville porturaire sur la Mer du Nord, près de Brême, où en cours de route elles feront des rencontres et dépasseront des endroits qu'elles pensaient être le néant d'après les légendes de Naïa. Mais l'arrivée à Cuxhaven, ne sera que le début de leur aventure, et bien d'autres évènements les attendront. Après avoir découvert les "audoo" (automobiles), elles découvriront des étables en métal (conteneurs), les bateaux, les oiseaux gigantesques (avions), ... De nombreuses étapes les attendront, parfois parsemées de bonheur et d'insouscience, de forces et de courage, de révélations, ... Avec cette histoire, Danier Safier, donne la parole aux animaux et nous fait comprendre qu'ils comprenent leur environnement et leurs dangers. Ce livre est aussi un message de quoi le bonheur peut se trouver si on le cherche intelligement et si l'on persévère. Avec le personnage de Giacomo, le chat, on retrouve le Casanova du livre "Maudit Karma" avec son accent italien bien prononcer et le même type d'humour. De plus, les histoires de Naïa la reine des vaches, nous fait penser à une épopée hindoue ou biblique. Ce livre avec la sensibilité de ses personnages surtout de Lolle, nous rendrait presque végétarien pour de bon. Une très belle histoire, rigolote, mais qui malheureusement n'arrive pas à la cheville du roman "Maudit Karma". J'ai l'impression que l'auteur voulait de nouveau créer un roman sur le même principe, mais les faits et les évènements sont malheureusement trop exagérés. Le livre se lit malgré tout très vite mais bon, personnellement je suis restée sur ma fin. Après le succès du livre "Maudit Karma" et d'autres de ses romans, David Safier a créé une fondation "Gutes Karma" (traduction : bon karma) qui a pour but d'aider des enfants dans le monde entier. Je vous ai mis le lien de cette fondation en fin d'article. Merci aux Editions "Presses de la Cité" et Babelio de m'avoir permise de découvrir ce livre.


Le fabuleux destin d'une vache qui ne voulait pas finir en steak haché

De David Safier

Titre original : Muh !

Traduit de l'allemand par Catherine Barret

Editions "Presses de la Cité"

370 pages - 21,50 €

ISBN : 978-2258105409

0 vue

©2020 par L'Inde en Livres - Atasi