• Véronique Schauinger

"Le Journal de Nisha" de Veera Hiranandani


Nisha, en ce mois de juillet 1947, vient d'avoir 12 ans. Elle et son frère Amil ont perdu leur mère lors de leur naissance. Ils vivent avec leur père, médecin dans un hôpital, et leur grand-mère dans la ville de Mirpur Khas, dans la province du Sindh aux Indes Britanniques.

Pour son douzième anniversaire, Nisha a reçu un merveilleux cadeau. Le cuisinier, Kazi, au service de la famille depuis la naissance des jumeaux et duquel Nisha est très proche, lui a offert un journal intime. Pour Kazi, il est temps qu'une personne écrive ce qui se passe.

Nisha est heureuse d'avoir un journal car elle pourra raconter ses journées à sa mère. Mais en recevant le journal, Nisha n'a pas encore conscience que les jours qui vont suivre, un évènement majeur bouleversera leur vie. L'Indépendance est proche et la Partition qui divisera les Indes en deux pays - l'Inde et le Pakistan - se met en place. En tant qu'hindous, même si leur mère était musulmane, Nisha et sa famille devront quitter leur ville devenue un territoire musulman et rejoindre l'Inde, un territoire hindou et sikh. Mais leur voyage sera loin de tout repos.





"Le Journal de Nisha" est un roman de fiction historique, principalement dédié à la jeunesse mais qui peut également être lu par un public adulte.

Pour écrire "Le Journal de Nisha", Veera Hiranandani s'est inspirée de l'histoire de son père qui a vécu la Partition alors qu'il avait neuf ans. Tout comme Nisha, la protagoniste de ce roman, et de son frère Amil, le père de l'autrice a quitté Mirpur Khas dans l'actuel Pakistan avec sa famille pour venir se réfugier dans la ville de Jodhpur dans l'actuel Rajasthan en Inde.

"Le Journal de Nisha" est un roman qui permet à des lecteurs occidentaux d'approcher l'histoire indienne et particulièrement une année importante, l'année 1947, deux ans après la fin de la seconde Guerre Mondiale. Cette année-là, après près de deux cents ans de présence, les anglais décident de mettre fin à la domination britannique aux Indes. L'Indépendance conduit à la Partition, un partage d'un pays basé sur la démographie religieuse de l'empire colonial britannique des Indes en deux États indépendants : le dominion du Pakistan créé le 14 août 1947, à majorité musulmane, et le dominion de l'Inde, créé le 15 août 1947 à majorité hindoue. Le Pakistan Oriental, situé à l'Est de l'Inde, deviendra le Bangladesh en 1971. "Le Journal de Nisha" est une façon d'apprendre l'histoire et de la connaître bien au-delà de nos frontières européennes.

Destiné à des jeunes lecteurs, le roman de "Le Journal de Nisha" a été écrit dans un style simple, sous forme d'un journal quotidien. Généralement lorsqu'une autrice écrit un journal, elle s'adresse à ce dernier. Nisha, quant à elle, à trouver un moyen de communiquer avec sa mère qu'elle n'a jamais connu car elle est décédée lors de leur naissance. C'est un mois précisément avant l'Indépendance que Nisha commence son journal et nous prenons conscience de l'évolution des évènements. Les violences se font de plus en plus intenses, les enfants ne se rendent plus à l'école et restent confinés chez eux, quelques pillages ont lieu, ... Les hindous et les musulmans qui vivaient en harmonie, sont devenus ennemis. Nisha et sa famille, n'ont plus le choix que de fuir, le roman prend une autre tournure, plus dramatique.

Tout en livrant son quotidien et ses pensées à son journal, Nisha révèle à ses lecteurs, les nombreuses façons dont sa vie diffère des autres enfants vivant dans d'autres parties du globe. Bien évidement, l'époque où a vécu Nisha est différente de la nôtre, mais le lecteur prendra conscience qu'ailleurs d'autres enfants de leur âge vivent différemment. Il est également important que le jeune lecteur prenne conscience que l'exode que devra vivre Nisha et sa famille existe encore aujourd'hui de par le monde.

Dans 'Le Jounal de Nisha", la nourriture a également une place importante au cœur du récit car elle est un moyen d'expression pour Nisha qui a besoin d'extérioriser ses sentiments. L'autrice, Veera Hiranandani, offre à ses lecteurs l'occasion de découvrir la cuisine indienne et la façon de la préparer. Il ne sera pas étonnant que la première partie de ce roman vous donne faim. Nisha est une jeune fille qui aime cuisinier et qui n'hésite pas à aider le cuisinier pour apprendre même si cela déplaît à sa grand-père. Mais l'abondance de nourriture qu'elle a connu à Mirpur Khas, prendra fin lors de la fuite vers l'Inde. La nourriture manquera cruellement, tout comme l'eau. Lorsque Nisha et sa famille pourront enfin boire et manger, même un plat insipide, ils ne connaîtront pas de plus grand bonheur. C'est une belle leçon de vie que Veera Hiranandani offre à son lecteur souvent privilégié.

"Le Journal de Nisha" est roman à lire et à faire découvrir, que vous avez 12 ans ou sept fois cet âge. Dans les livres d'histoire on parle souvent de colonisation et quelquefois d'indépendance qui est fêtée annuellement en grande pompe. Mais souvent, les livres d'histoire oublient de nous décrire ces périodes de transitions, ces naissances douloureuses comme par exemple la Partition de l'Inde. "Une opération" qui s'est opérée dans la violence, entraînant l'exode entre 12 et 15 millions de personnes et la mort d'un à deux millions de morts. Ce n'est pas rien. N'apprenons pas uniquement les victoires à nos enfants mais également les défaites.

"Le Journal de Nisha" offre une belle leçon d'histoire et de vie. N'hésitez à le faire lire à vos enfants, petits-enfants, neveux, nièces, ... Et plongez-vous également dedans. Si vous êtes enseignants, n'hésitez pas à l'étudier à l'école, ce roman propose de nombreuses thématiques et peut être un bon sujet de recherches.

Les Éditions Hatier, propose d'ailleurs un excellent cahier pédagogique. Vous trouverez en bas de page, des illustrations pour compléter cette recension.











Le Journal de Nisha

De Veera Hiranandani

Titre original : The Night Diary 

Traduit de l'anglais par Jean Pouvelle

Éditions Hatier - Jeunesse - Date de parution : 8 janvier 2020 - ISBN : 978-2-401-03290-3 - 320 pages - Prix éditeur : 11,95 €

A partir de 12 ans


#Littératurejeunesse #Littératureindienne #EditionsHatier #Hatier #VeeraHiranandani

©2020 par L'Inde en Livres - Atasi