• Véronique Schauinger

Le Koh-I-Noor, un légendaire diamant

Mis à jour : mai 2

#kohinoor #maharadjah #maharadjahs #diamants #gemsofindia #gems #histoiredelinde

Le Koh-I-Noor, diamant légendaire, est sans doute une des pierres les plus enviées, médiatisées et qui fera encore couler beaucoup d'encre. Outre sa valeur inestimable, c'est avant tout un symbole. Sa renommée actuelle provient du fait qu'elle exerce à elle seule un énorme litige entre l'Inde et le Royaume-Uni. Comme dans tous les règnes, des trésors ont été pillés, dérobés, pris sur leurs terres d'origines et ramené par les conquérants chez eux. Pour le Koh-I-Noor, c'est la colonisation britannique qui lui a fait quitter sa terre natale pour rejoindre les joyaux de la couronne anglaise. En cette fin d'année 2015 la polémique est à nouveau lancée. Mais cette fois, il faudra compter sur un véritable mouvement baptisé "Mountain of Light" qui regroupe de nombreuses personnalités - politiques et acteurs bollywoodiens qui ont décidé d'attaquer fort. Mais quelle est l'histoire de ce diamant ? Quelles sont ses particularités ? Qu'est-ce qu'il la rend si précieuse ?


Orthographié, Koh-i Nor ou Kuh-e Nûr ou Koh-i-Noor, sa signification est "montagne de lumière" a été l'un des plus gros diamants du Monde. L'origine exacte du Koh-i Noor est inconnue mais il semblerait selon la légende qu'elle a été découverte il y 5000 ans dans une mine indienne. D'après les suppositions, la mine en question serait celle de Kollur, dans la cité en ruine de Golconde, site situé à quelques kilomètres d'Hyderabad sur la rive droite du fleuve Krishnâ, tout un symbole. Cette supposition s’appuie uniquement sur la similitude entre le nom du diamant et celui de la mine. D'autres théories supposent qu'il aurait été trouvé dans d'autres régions indiennes. La pierre traverse le récit mythique du Mahabharata aux côtés du Dieu Krishnâ. La première mention de cette pierre remonte en 1304, où elle est possédée par le Rajah de Malwa (Inde du Nord). C'est un grand diamant de taille ovale de 186 carats et qui est alors surnomé "Samantik Mani" ("Prince parmi les diamants"). On la retrouvera ensuite au XVème lors du règne de Bâbur, le conquérant et fondateur de l'empire Moghol. Il passera alors dans les mains de tous les empereurs mogholes, il ornera turbans et sera même monté sur le légendaire "Trône du Paon". Après le pillage de Delhi en 1739, le diamant connaîtra de nombreux propriétaires et voyagera en Perse puis en Afghanistan. Il retrouvera les terres indiennes devenues l'Empire des Indes Britanniques lorsqu'un gouverneur afghan s'en sépare à contre cœur à un chef sikh du Punjab vers 1814. Quand un nouveau gouverneur-général britannique débarque en Inde, il a l'ambition d'agrandir les frontières du Raj et se lance dans une guerre au Punjab. Il annexe alors cet État Princier en 1849 et s'empare du diamant reclus dans la citadelle de Lahore. Le Koh-i-Noor devient alors un symbole de la conquête des Indes pour le 250e anniversaire de la Compagnie anglaise des Indes orientales. Le diamant voyagera alors en 1850 pour sa dernière résidence connue, l'Angleterre, pour les beaux yeux de la Reine Victoria. Deux années plus tard, il sera taillé (de 186 carats à 105 carats) pour parfaire sa brillance. Dès lors, il fera partie intégrante des joyaux de la Couronne. Chaque légende a son côté sombre et l'on croit que le Koh-i-Noor porte une malédiction, mais uniquement aux hommes qui le possèderaient Nombre d'eux en effet, même s'ils ont été un temps de puissants empereurs, rajas ou rois, ont fini par perdre leur trône ou ont fini assassiner.  L'Inde revendique la propriété du Koh-i-Noor et insiste sur le fait que le diamant a été emmené illégalement au Royaume-Uni. Lors du 50ème anniversaire de l'Indépendance de l'Inde en 1997, la reine Elizabeth II a effectué une visite d’État. De nombreux indiens, même des expatriés vivant aujourd'hui en Grande-Bretagne ont exigé le retour du diamant en Inde. En février 2013, lors d'une visite en Inde, David Cameron, alors Premier ministre britannique, a déclaré qu'il serait illogique de retourner le diamant à l'Inde. En novembre 2015, des indiens, principalement des stars de Bollywood et hommes d'affaires, se sont unis sous le nom de "Mountain of Light" pour mandater des avocats pour commencer une procédure judiciaire devant la Haute Cour de Londres pour le retour du diamant Koh-I-Noor. Il insiste sur le fait que le diamant a été volé. Leurs avocats s'entendent s'appuyer sur "l'Holocaust Act", un texte de loi anglais qui permet la restitution d'objets volés par les nazis pendant le Seconde Guerre Mondiale à leurs propriétaires légitimes.Une version bien évidemment contredite par les anglais qui soutiennent que le diamant a été donné par Maharaja Ranjit Singh à la Reine Victoria. Cette nouvelle demande arrive quelques jours à peine avant la rencontre entre le reine d'Angleterre et le Premier Ministre indien Narendra Modi le 13 novembre 2015. Affaire à suivre ...

Pour aller plus loin : - The Kohinoor Diamond - Book By Iradj Amini


https://www.historytoday.com/archive/mountain-light-koh-i-noor-diamond-indian-history


©2020 par L'Inde en Livres - Atasi