• Véronique Schauinger

"Mémoires du Gange 1930" de Krishna Dev Upadhyaya

Mis à jour : mai 14


Mais comme je souhaitais de tout cœur, et jusqu'à leur dernière heure, servir mes parents, je considère qu'avoir accompli leurs derniers rites funéraires est une chance. La vie de mon père n'a été que pureté, joie familiale et tranquillité d'esprit, grâce à la maîtrise du sanskrit, sa fréquentation des textes sacrés et sa dévotion, mais sa mort prématurée l'a empêché de profiter des fruits des manguiers qu'il avait plantés. Ainsi va la fragilité du destin.



"Anchalik rekhachitr" (portraits régionaux) a été publié en 1975 et s'inscrit dans le courant littéraire de l'Inde du Nord.

Il a été écrit par Krishna Dev Upadhyaya, folkloriste et historien de son terroir, le district de Ballia dans la partie la plus orientale de l'Uttar Pradesh. Il a été le fondateur d'une académie de culture indienne populaire et de folklore bhojpuri à Bénarès.


En écrivant "Mémoire du Gange 1930" Krishna Dev Upadhyaya a voulu inscrire dans les mémoires la culture immatérielle l'âme bhojpurie en nous peignant la vie dans un village bhojpuri au début du XXème siècle.


Dans "Mémoire du Gange 1930" , il nous livre une galerie de seize caractères incarnées par des personnages typiques du pays : une mère-poule chérissant chacun de ses enfants et qui aimait se rendre en pèlerinage, un père qui a été un grand dévot et adepte de Vishnu, un maître d'école chérit de tous ses élèves, une sorcière qui jetait le mauvais œil aux enfants, un prêtre qui abrégeait les rituels notamment car il n'avait pas étudié les textes sacrés, un palabreur paresseux, l'héritier fortuné qui dilapida son héritage en frivolité, la femme si belle qu'elle faisait tourner la tête aux hommes, une fille maudite bien avant sa naissance, une autre fille maudite car elle est devenue veuve enfant, un zamindar qui organisa de somptueuses noces à son fils, un odieux raja qui effectuait des actions abominables pour arriver à ses fins, un impitoyable usurier, un cultivateur qui a reçu le prix du meilleur rendement agricole et un faiseur de miracles intouchable.


"Mémoire du Gange 1930" est un véritable bijou pour les amoureux des littératures de l'Inde et pour ceux qui souhaitent les découvrir. Outre ces magnifiques portraits dressés par Krishna Dev Upadhyaya, cet ouvrage possède un très intéressant avant-propos écrit par Catherine Servan-Schriber sur le sujet des auteurs régionalistes indiens. Le lecteur y découvre le parcours de Krishna Dev Upadhyaya mais également d'autres auteurs de ce mouvement. Plus que pour n'importe quel ouvrage, notons l'importance de la présence d'un riche glossaire. Les portraits dressés dans "Mémoire du Gange 1930" sont de quelques pages et sont très faciles à lire.


"Mémoire du Gange 1930" est un bel hommage de l'auteur à ses parents et à ses racines. Cette traduction en français est un bel hommage à cet homme qui a voué sa vie à éditer, collecter et analyser la tradition orale bhojpurie



* Le bhojpuri est une langue de l’Inde proche du hindi, mais plus ancienne, et classée comme "langue de l’Est". Elle est parlée dans le Bihar, l’Uttar Pradesh, le Madhya Pradesh, le teraï himalayen, le Népal, l’île Maurice, le Suriname, les îles Fidji et Trinidad.



"Mémoires du Gange 1930"

De Krishna Dev Upadhyaya

Paru sous le titre de "Anchalik rekhachitr" édité par le Bhartiya Lok-Sanskriti Shodh Sansthan Bénarès 1975

Traduit de l'hindi et du bhojpuri par Catherine Servan-Schreiber

Éditions Riveneuve - Date de parution : 22 mars 2012 - ISBN : 978-2360130917 - 172 pages - Prix éditeur : 12 €


#éditionsriveneuve #krishnadevupadhuaya #catherineservanschreiber #bhojpuri #littératureindienne #auteurindien #auteursindiens

©2020 par L'Inde en Livres - Atasi