"Mon Pays et mon Peuple" Autobiographie de Sa Sainteté le Dalaï-Lama

Durant des siècles, nous avons entretenu des relations avec plusieurs de ces voisins, l'Inde surtout, au vu des liens religieux étroits qui nous unissent depuis quelque mille ans. En effet, notre alphabet est issu du sanscrit, car lorsque le bouddhisme se propagea de l'Inde au Tibet, aucune écriture tibétaine n'existait ; et il en fallait bien une pour traduire les ouvrages religieux afin qu'ils soient lu.

10 mars 2019 - 10 mars 1959,

soixante ans que le peuple tibétain s’est soulevé à Lhassa contre la présence chinoise au Tibet. Une insurrection qui avait alors été violemment réprimée par Pékin, entrainant des milliers de morts et des départs en exil, dont celui de sa Sainteté le Dalaï Lama.


A l'occasion de ce soixantième - et triste - anniversaire, il est  intéressant de (re)découvrir l'autobiographie écrite par sa Sainteté le Dalaï-Lama qui a été publiée en 1962. Une autobiographie qui avait d'abord été écrite en tibétain puis traduite en anglais avant de l'être en d'autres langues.


Dans "Mon pays et mon peuple", sa Sainteté le Dalaï-Lama partage tout d'abord avec son lecteur, et avec une certaine nostalgie, ce qu'avait été son village de naissance, Takstser, au nord-est du Tibet et nous fait découvrir ses origines et sa famille. Il nous raconte que lorsqu'il était âge de 2-3 ans, des lamas de haut-rang vinrent dans son village car ils étaient à la recherche de la réincarnation du treizième dalaï-lama. Et comment, suite à de nombreux tests, il fut - lui enfant de la terre - formellement reconnu comme le quatorzième dalaï-lama, le chef spirituel et temporel du Tibet. S'ensuit des chapitres relatant de son éducation, de son installation à Lhassa, les relations entre le Tibet et ses voisins dont la Chine, l'invasion du Tibet par la Chine, son voyage en Chine puis en Inde et enfin la fuite de sa Sainteté vers l'Inde en 1959 alors qu'il était âgé de 24 ans.


Dans cet ouvrage, il indique clairement que son autobiographie ne doit pas véhiculer une image négative de la Chine, un pays qu'il a visité au début de l'invasion. Il dit à plusieurs reprises combien il admire Mao Tse-tung et le peuple chinois en les qualifiant même de "charmants" et de "civilisés". Il n'y exprime aucune haine, ni aucun ressentiment négatif envers eux. Durant tout le long de cette autobiographie, il raconte l'histoire de ses jeunes années uniquement en détaillant les faits.


"Mon pays et mon peuple" est sans doute le premier enseignement que nous offre sa Sainteté le Dalaï-Lama. Lui qui pourrait haïr la Chine pour avoir tuer son pays et son peuple, lui qui pourrait être teinté d’animosité pour le génocide que les chinois ont commis envers son peuple, il donne à son lecteur un dernier chapitre qu'il avait écrit en 1962 dénommé "Présent et avenir" où malgré les épreuves  que lui et son peuple subirent, il essaye de voir l'avenir sous un angle optimiste. L'ouvrage est complété par quatre appendice proposant une esquisse du bouddhisme tibétain, ses appels, la place de l'éthique et de la moralité dans la politique et "contribution spirituelle au progrès social".

Même si "Mon pays et mon peuple" est un ouvrage écrit par sa Sainteté le Dalaï-Lama, il y a près de soixante ans, il est un témoignage important de ce qu'avait été le Tibet avant l'invasion chinoise vu par un tibétain et non par un explorateur. "Mon  pays et mon peuple" nous apporte également des éclaircissement sur  les évènements qui ont eu lieu au Tibet durant les premières années de cette même invasion - et par la même occasion une leçon d'histoire - jusqu'au point de non-retour qui a conduit sa Sainteté le Dalaï-Lama et de milliers de tibétains en exil notamment en Inde.



Pourtant j'étais bien obligé d'en revenir à mon raisonnement antérieur. Je repensais souvent à ma visite à Raghat, et je me demandais une fois de plus quel aurait été le conseil du Mahatma Gandhi en ces circonstances mouvantes. M'aurait-il encore recommandé d'opter pour la non-violence ? Je voulais croire que oui. Si intense que fût la violence qu'on nous imposait, jamais une réponse violente ne serait légitime.

A tous les tibétains en exil en Inde et ailleurs, aux enfants de la Tibetan Homes Foundation, au peuple tibétain.

Mon Pays et mon Peuple

Autobiographie

Sa Sainteté le Dalaï-Lama

Publié originalement en 1962 par The McGraw-Hill Book Company, Inc. à New-York, sous le titre de "My land and My People"

Éditions Presse du Châtelet - Date de parution : février 2019 - ISBN : 9782845927803 - 376 pages - Prix éditeur : 21 €


#éditionspresseduchâtelet #dalaïlama #ssdalaïlama #tibet #refugiéstibétaineninde #tibetanhomesfoundation #biographie #dharamsala

#histoiredelinde #histoire

https://www.pressesduchatelet.com/livre/mon-pays-et-mon-peuple-autobiographie/

©2020 par L'Inde en Livres - Atasi