"Poljack - Les Déesses de l'Indus" de Paul Eric Allegraud


Une mission réussie, c'est d'abord une mission bien préparée. Tu aurais choisi de sauter dans le premier avion pour Jodhpur, toi ? Erreur de débutant ! D'accord, le colis arrive du Gujarat, mais à part l'intuition d'Alexandrine, rien ne prouve qu'il ait été envoyé par Benjamin. D'après elle, aucun document n'y était joint et le seul expéditeur mentionné est la compagnie de transport qui s'est chargé de son acheminement. [...] Avant de se précipiter à l'autre bout du monde, on se doit de réunir un maximum d'indices, de retracer le parcours du jeune homme.


Poljack a une nouvelle mission. Il doit retrouver Benjamin le petit-fils d'une très riche veuve qui est partie faire le tour du monde et qui n'a plus donné signe de vie depuis plus de deux mois. Peu de temps avant de solliciter l'aide de Poljack, la riche veuve a réceptionné un colis en provenance de Bhug, chef-lieu du District de Kutch, État du Gujarat en Inde, sans plus d'explications. Avait-il été envoyé par son petit-fils ?


Le contenu du paquet est un étrange objet d'une quinzaine de kilogrammes, une espèce d'imposant symbole, que ni Poljack, ni son coéquipier Vincent ne sait définir. Ne trouvant aucun lien entre Benjamin et l'Inde - Benjamin ayant a priori voyagé qu'en Europe et du sud au nord de l'Amérique - les deux acolytes sont d'accord sur un point, il faut tout d'abord creuser autour de cet objet avant de s'embarquer tête baissée pour l'Inde. Après la publication en ligne de photos de l'objet par Vincent pour obtenir des informations auprès d'universitaires, un professeur canadien en archéologie a émis le souhait de les rencontrer.


Il n'en faut pas plus à Poljack pour sauter dans le premier avion pour Montréal afin d'y rencontrer ce fameux professeur en archéologie ou plus précisément madame la professeure au doux nom de Sarah. Le hasard voulu qu'une des élèves de Sarah, Annette, avait rencontré et fréquenté Benjamin. Tout comme ce dernier, elle a subitement disparu il y a quelques mois. Autre hasard, Sarah connaît la région du Kutch près du Pakistan d'où le colis avait été expédié à la riche veuve. Elle y avait travaillé sur un site datant de l'époque de l'Indus avant que les travaux ne s'arrêtent. Les morceaux du puzzle s’emboîtent mais laissent encore une grande part de mystère. Poljack sait qu'il est temps pour lui de quitter le Canada pour l'Inde, en compagnie de sa nouvelle amie, Sarah.


Tout comme au Canada, ils sentiront qu'ils ne seront pas seuls à s'intéresser à cette enquête. Vincent rejoindra Poljack et Sarah, en compagnie de Mirella sa petite amie, une talentueuse hackeuse de la même trempe que  Poljack. Leur séjour en Inde ne sera pas de tout repos. Alors qu'au début de la mission, il était question de retrouver Benjamin, ils se retrouveront empêtré dans une mission de haute voltige qui ne finira pas de les surprendre.



Indian caretaker Hirabhai Makwana

inspects the ancient bricks at the drainage site

in the ancient town of Lothal


"Poljack - Les Déesses de l'Indus" est un polar mixé à un roman d'aventures. Poljack est un sacré personnage qui possède plusieurs cordes à son arc : il peut être à la fois détective, agent secret, aventurier, négociateur, ami et amant. C'est un homme caméléon qui peut être doux et réfléchi mais qui peut se transformer, lors d'une situation périlleuse, en un véritable combattant. Il sait manier les armes et maîtrise les arts martiaux tout comme il sait cuisiner. Poljack c'est un dur au cœur tendre, il nous le prouvera avec sa relation avec Sarah, la québécoise dont on apprécie ses prises de parole. Lorsqu'on lit "Poljack - Les Déesses de l'Indus", c'est comme si l'on retrouvait à travers Poljack, une vieille connaissance alors que l'on ne le connaît que depuis quelques pages. C'est vraiment un personnage très attachant malgré ses nombreux défauts.


Ce qui est extrêmement intéressant dans "Poljack - Les Déesses de l'Indus" , c'est que l'auteur a posé une grande partie de son décor non pas dans un État indien que l'on retrouve souvent dans les romans, mais au Gujarat, un État bordant la Mer d'Arabie et voisin du Rajasthan. Le Gujarat qui n'a rien à envier à ce dernier car il possède une grande richesse culturelle et historique. Situé près de la frontière avec le Pakistan, on y trouve une partie de "fameuse" vallée de l'Indus, berceau de la civilisation indienne et haut-lieu de l'archéologie. L'on ressent lors de la lecture, l'incroyable travail de recherche effectué par Paul Éric Allegraud, l'auteur de ce magnifique roman/polar. Les détails et les descriptions de cette région, pourtant peu connue, sont minutieux, travaillés, étudiés. Ainsi, nous ne pouvons qu'être transporter entièrement dans le roman et vivre avec les protagonistes, leur aventure rocambolesque. Paul Éric Allegraud sait comment nous tenir en haleine, jusqu'au bout, et sait même en rajouter sans trop en faire, car il est généreux et n'a pas hésité à nous apporter du surplus alors que l'on pense que le roman/polar se termine. Effectivement entre la France, le Canada, le Gujarat et le Rajasthan, Paul Eric Allegraud sait nous faire voyager mais surtout il sait nous faire palpiter de la première à la dernière page. Ce que j'ai également apprécié, c'est le ton qu'il adopte tout le long du roman, il a su parfaitement intégrer un langage familier à un langage littéraire sans alourdir son roman/polar. Le fait que Poljack s'adresse quelquefois directement au lecteur est une valeur ajoutée, et le sentiment d'appartenance à l'aventure se fait alors sentir plus fortement. Que d'éloges pour un auteur malheureusement peu connu. En tous les cas, je ne peux que vous conseiller de vous embarquer dans les folles aventures de Poljack.







Rien ne vaut une petite crise pour débloquer une situation qui s'enlise ... Notre départ prématuré de Bhuj, le long trajet en partie de nuit, notre arrivée et l'installation dans la maison de Nilam, tout ça nous avait déconnectés du travail en cours et nous avions subi les évènements en route libre, comme les passagers d'un chariot filant sur les montagnes russes, attendant que le manège s'arrête pour retrouver un semblant d'équilibre. Mais comme pour la grande roue de la fête foraine, comme sur les moulins à prières des bouddhistes, un même point finit toujours par repasser au même endroit. C'est ce qu'enseigne aussi l'arcade 10 du tarot, la roue de la Fortune ... Après ce moment d'errance, il fallait bien que les choses se mettent en place.

Poljack - Les Déesses de l'Indus

De Paul Eric Allegraud

En format broché -  CreateSpace Independent Publishing Platform - Date de parution : 3 mai 2018 - ISBN :  978-1717425027 - 388 pages - Prix : 12,71 €

En format Kindle https://www.amazon.fr/Poljack-deesses-Paul-Eric-Allegraud-ebook/dp/B07CTGCWPG

https://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-3621622/Indus-Valley-civilisation-pre-date-Egypt-s-pharoahs-Ancient-society-2-500-years-older-thought.html


#auteursfrançais #auteurfrançais #littératurefrançaise #romans #polar #paulericallegraud #rajasthan #valléedelindus #indus #gujarat #rajasthan #jaipur

©2020 par L'Inde en Livres - Atasi