Shalom India Résidence par Esther David

A la veille de leur départ, Rahul-Romiel et Juliet-Priya confièrent leurs clés à Ezra. C'est peu après que le prophète Élie entra chez eux, et s'envola pour Israël afin de les voir. Il avait entendu les prières de Juliet le suppliant de l'aider à déterminer son avenir. Devait-ce être Israël ou l'Inde ? Elle avait besoin des conseils du prophète, mais ce dernier trouvait qu'il était encore trop tôt pour décider. Seul le temps pourrait dire ce qui les attendait.

La constitution de la copropriété Shalom India est un évènement assez récent dans la vie des quelque deux cents Juifs Bene Israël d'Ahmedabad. Jusqu'aux émeutes de 2002, ils vivaient dans des maisons souvent délabrés autour de la synagogue Magen Abraham dans le quartier de Bukhara Moholla et de rues grouillantes de familles hindoues, musulmanes, parsies et chrétiennes. Circoncis comme les musulmans, les Juifs Bene Israël d'Ahmedabad avaient été terrifiés durant ces émeutes et certains avaient été témoins des atrocités qui y avaient été commises. C'est ce qui a poussé Ezra, entrepreneur de profession, à construire "Shalom India Résidence" dans le quartier de Satellite, dans l'ouest d'Ahmedabad pour les membres de sa communauté afin de leur assurer une certaine sécurité. "Shalom India Résidence" est composé de deux bâtiments, le bâtiment A où vivent uniquement des familles juives et le bâtiment B où vivent familles juives, hindoues, chrétiennes et parsies. Dans ces immeubles cohabitent plusieurs générations d'une communauté juive toujours moins nombreuse en Inde car la plupart d'entre eux sont partis vivre à l'étranger notamment en Israël. Malgré tout, ils essayent de maintenir leurs traditions notamment en célébrant les fêtes juives. Sur les linteaux de portes des appartements habités par une famille juive, l'on y trouve toujours fixée une mezzouza afin d'éloigner le mauvais œil. La plupart des Juifs Bene Israël de l'Inde ont chez eux un portrait d’Élie dans un char de feu tiré par deux étalons blancs. Chaque année, la communauté célèbre Pessah, la pâque juive, où le prophète descend sur terre pour rendre visite aux membres de la communauté juive lors de la lecture de la Haggada, qui raconte l'histoire de l'exode d’Égypte et où il est invité à boire un verre. À Ahmedabad, un évènement annuel est très apprécié par les Juifs Bene Israël, c'est le concours de déguisement qui a lieu à la synagogue lors de la fête de Simhat Torah.

"Shalom India Residence" nous transporte principalement à Ahmedabad au sein de la communauté juive. A travers les pages de ce roman, Esther David nous invite à rencontrer de nombreux membres de la communauté juive Bene Israël vivant en Inde. Même si les personnages sont essentiellement fictifs, Esther David s'est toutefois largement inspirée d'histoires réelles. En effet, lors de l'écriture de ce roman, elle est allée dans des foyers juifs afin d'y observer les modes de vie et de se familiariser avec les communautés juives d'Ahmedabad, de Bombay et d'Alibaug. Ce roman, nous permet de découvrir ce qui poussent les Juifs Bene Israël à partir en Israël. Certains d'entre eux, ne reviendront en Inde que pour trouver un mari ou une épouse à leur enfant au sein de la communauté. D'autres échoueront à vivre ailleurs, d'autres auront le mal du pays et reviendront, d'autres reviendront pour être près de leurs parents mourants ou de leurs enfants. Il est également intéressant de découvrir les motivations des Juifs Bene d'Israël qui sont restés en Inde et comment ils arrivent à pratiquer leur religion et leurs coutumes dans un environnement indien. L'auteure, Esther David, pousse plus loin son analyse en s'intéressant à la nouvelle génération et leur point de vue sur les traditions séculaires. On comprend assez rapidement qu'elle est moins cramponnée à cette vie communautaire car ils sont aspirés à avoir un mode de vie plus moderne. Ainsi les jeunes filles, comme de nombreuses indiennes, rêvent d'une vie où elles ne seront confinées dans leur foyer, d'autres fréquenteront des membres d'une autre confession religieuse et certains d'entre eux tomberont amoureux hors de leur communauté, certains s’enfuiront, beaucoup n'écouteront pas leurs parents, ...

"Shalom India Résidence" est une magnifique galerie de dix-neuf portraits nous permettant d'aller à la rencontre des Juifs Bene d'Israël et de découvrir le judaïsme en commençant par le protagoniste du roman, le prophète Élie. Sa visite lors de Pessah et le concours de déguisement seront les deux fils conducteurs du roman. Pourtant les portraits ne se dessineront pas uniquement sur une période courte clairement définie. En effet, en nous contant ces dix-neuf histoires qui s'emboîteront sans facteur temps, l'auteure du roman a réalisé une prouesse technique et littéraire. "Shalom India Résidence" apporte, tout comme les autres romans d'Esther David ("Le Livre de Rachel" et "La ville entre ses murs") une lecture agréable, qui nous rappelle les romans d'Aravind Adiga qui lui nous faisait découvrir la communauté parsie de Bombay. Une manière de découvrir l'Inde.


Shalom India Résidence

Par Esther David

Titre original : Shalom India Housing Society

Roman traduit de l'anglais (Inde) par Marianne Véron

Éditions  Héloïse d'Ormesson - Date initiale de parution : 26 janvier 2012 - ISBN :  978-2350871837 - 300 pages - Prix éditeur : 21,50 €


#éditionshéloïsedormesson #héloïsedormesson #estherdavid #EHO #Femmesindiennes #romans #estherdavid #ahmadabad



©2020 par L'Inde en Livres - Atasi