top of page

"Tempête Rouge" de Tsering Dondrup

Pour des personnes libres, une forêt est un beau site dédié au tourisme et au divertissement. Pour des personnes privées de liberté, c'est tout le contraire : elle évoque une cellule de prison. [Page 91]

Avoir entre ses mains "Tempête Rouge" est un miracle mais également un cadeau. Grâce à ce roman, basé sur des témoignages et ayant demandé un travail journalistique et de recherches titanesques, Tsering Dondrup, un auteur tibétain, nous livre une page inédite de l'histoire du Tibet. Même si les années ne sont pas clairement exprimées par l'auteur, il est présumé que l'histoire se déroule quelques années avant 1958 - avant le jour d'abomination, jour de la défaite de la communauté face aux troupes chinoises - et se termine à la fin des années 1970, après la mort du leader chinois, Mao Zedong. Ces faits ont eu, non pas dans la région de Lhassa, mais dans la région d'Amdo, dans la partie nord-est du Tibet. Abordant et dénonçant les ravages de la présence chinoise au Tibet et les abominations qu'elle a commise, c'est un sujet plus que sensible que nous livre Tsering Dondrup, fils de pasteurs nomades. Ce roman, à la croisée de plusieurs genres, ne peut d'ailleurs pas être publié en Chine et l'on peut considéré qu'il a mis encore plus la vie et la liberté de Tsering Dondrup en danger.

"Tempête Rouge" est l'une des histoires de ce livre. Il met en scène un lama loin de l'image que l'on se fait de ce haut-statut dans le bouddhisme, un anti-héros au nom "simplet" de "Yak Sauvage Rinpoché" (alors que "Rinpoché" est un titre appliqué aux lamas réincarnés), un lama "nanti d'un orgueil éléphantesque", paresseux, égoïste ... Malgré son trait de caractère fourbe, qui n'hésitera pas à jouer de son statut même lors de son transfert et en prison et de trahir en devenant un dénonciateur, on ne pourra qu'avoir finalement de la compassion pour ce lama qui vivra, tout comme les autres prisonniers tibétains (comme par exemple les pasteurs nomades transférés et incarcérés en même temps que lui) dans l'horreur d'une prison. Une prison qui est en un camp de travail, où les conditions de vie sont épouvantables pour des hommes - dont la plupart était autrefois des nomades - et dont leur seul crime, finalement, est d'être tibétain. Vous l'avez compris "Tempête Rouge" est l'histoire de ces peuples tibétains, peu importe leur statut dans la société, qui ont connu l'envahissement de leur terre par les chinois et injustement emprisonnés. C'est également l'histoire de leur terre, détruite, transformée, à jamais.

Il est vrai que "Tempête Rouge" qui est composé d'aucun chapitre, peut être difficile à lire. Pour ceux et celles qui ne connaissent rien en culture tibétaine, cette difficulté est accentuée. Pour autant, "Tempête Rouge" est un livre à lire. Une des principales raisons est qu'il met en lumière plus qu'une tragédie. C'est un roman tragique mais le personnage centrale, "Yak Sauvage Rinpoché" apporte un soupçon de légèreté dans ce monde d'horreur.

"Tempête Rouge" est un livre à lire si vous souhaitez connaître l'Histoire sans filtres.


L'histoire intitulée "Tempête Rouge" est suivie par la nouvelle "La vallée des renards noirs" qui décrit le processus de déplacement d'une famille de pasteurs nomades vers un lotissement pour les sédentarisées. Mais la vie virera rapidement au cauchemar pour ces familles de nomades.


Le roman a été lauréat du Prix Montluc Résistance et Liberté et figurait dans la liste des romans pour le Prix Emile Guimet en 2020.




"Tempête Rouge" de Tsering Dondrup

Titre original : Rlung dmar 'ur'ur

Traduit du tibétain par Françoise Robin

Editions Picquier -

En format broché - Date de parution : 4 avril 2019 - ISBN : 978-2809714173 - 183 pages - Prix éditeur : 19 euros

En format poche - Date de parution : 1er octobre 2021- ISBN : 978-2809715675 - 259 pages - Prix éditeur : 8, 50 euros

コメント


bottom of page