"Les Diables des volcans : Maurice et Katia Krafft" par André Demaison


#volcans #volcanologie #éditionsglénat #glénat #krafft


Entre la fin des années soixante-dix et le tout début des années quatre-vingt, Maurice et Katia ont pu se construire une visions d'ensemble du volcanisme. Ils se sont passionnés pour tout ce qui touche, de près ou de loin, au monde des volcans, celui des vacances, celui des dieux, des hommes, des scientifiques. Au cours de leurs nombreuses missions, ils font un constat qui les afflige : le volcan n'a pas la place qui devrait lui revenir, même dans les pays où le volcanisme actif influe de façon concrète sur le quotidien des populations. Il n'y a rien pour informer, rien pour aider à comprendre, rien pour satisfaire l'intérêt du curieux. [Page 168-169]





Le 3 juin 1991, Maurice et Katia Krafft, alors en mission sur le volcan Unzen, sur l'île de Kyushu, perdent la vie, emportés par le souffle brûlant d'une nuée ardente.


Maurice est géologue et Katia chimiste et chercheuse au CNRS. Maurice est assez bourru, explosif comme un volcan et toujours vêtu d'un bonnet rouge, Katia est un petit bout de femme qui portent de grosses lunettes. Ils se rencontrent en 1961 à Strasbourg et ensemble ils vivront pour les volcans. Leur vie se fera aux quatre coins du globe à la recherche des volcans et des éruptions volcaniques. Et lorsqu'ils seront de retour en Alsace, ils continueront à vivre pour les volcans, en rédigeant des ouvrages, en réalisant des documentaires, en assistant à des projections de leurs films, à travailler pour permettre la prévention des risques volcaniques, ...

"Les Diables des volcans : Maurice et Katia Krafft" est une magnifique et intéressante biographie écrite par André Demaison, qui a effectué pendant presque 20 ans des missions avec le couple Krafft. Dans cet ouvrage, il nous fait découvrir les Krafft, les missions qu'ils ont effectués, régulièrement en duo, quelquefois en solo, par de courts et de très complets chapitres. Pour illustrer son récit, l'ouvrage est agrémenté de nombreuses photos de Maurice et Katia Krafft.

En Alsace, les époux Krafft sont des figures régionales et leur disparition soudaine a marqué les esprit. Cet ouvrage permet de découvrir l'étendu de leur travail, un travail effectué des années 60 au début 1990, avec des moyens désuets comparés à ceux connus aujourd'hui. "Les Diables des volcans : Maurice et Katia Krafft" est un brillant hommage à ce couple hors norme, ces diables de volcans comme ils ont été surnommés.






---------------------------

"Les Diables des volcans : Maurice et Katia Kraft" par André Demaison

Éditions Glénat - Collection : Hommes et Montagnes - Date de parution : 19 mai 2021 - ISBN : 9782344047712 - 392 pages - Prix éditeur : 19,95 €


Quatrième de couverture

Il y a tout juste trente ans, lundi 3 juin 1991, Maurice et Katia Krafft disparaissaient dans le souffle chaud d’une nuée ardente au Japon… Durant plus d’un quart de siècle, ce couple de volcanologues a assisté à plus de cent soixante-quinze éruptions, parcouru et étudié la plupart des grandes zones volcaniques du monde. Voici leur histoire. Une histoire au goût de soufre.

« Katia, moi et les volcans, c’est une histoire d’amour. Notre passion est exclusive, dévorante, loin des hommes. J’aime les volcans parce qu’ils nous dépassent, parce qu’ils sont indifférents à la vanité des choses humaines. » Maurice Krafft, 1981. Liberté, curiosité, créativité, transmission… c’est surtout la passion que l’on retiendra en évoquant Maurice et Katia Krafft, une passion poussée dans ses ultimes retranchements. Par leur courage, leur pugnacité, ils ont œuvré comme les grands témoins privilégiés des embrasements de notre planète de cette seconde moitié du XXe siècle. Ils furent aussi des acteurs incontournables dans la prévention des risques volcaniques auprès des gouvernements et des populations. Maurice et Katia Krafft ont rédigé une vingtaine d’ouvrages, dont certains traduits dans une dizaine de langues. Ils ont produit et réalisé cinq grands films sur le volcanisme planétaire. Sous leur impulsion, sont nées des structures muséales ludiques entièrement consacrées au volcanisme, tels le musée du Piton de la Fournaise et Vulcania. Le destin ne leur permettra pas de les découvrir.

12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout