"Mélanine" de Jeet Thayil

#jeetthayil #auteurindien #auteursindiens #littératureindienne #éditionsbuchetchastel #buchetchastel #bombay #mumbai #goa #bangalore #delhi #newyork #poésie #Bénarès #vanarasi



Je crois que l'obsession que Xavier professe pour les saints martyrs est en réalité une nostalgie perplexe, impuissante ou vengeresse des poètes de Bombay. De plus d'une façon, la vie des poètes et la vie des saints se ressemblent : le labeur solitaire, l'éveil épiphanique, la réalisation précoce, la frustration et le soulagement., les menues récompenses, les faux départs, les miracles ordinaires, les visions joyeuses et les hallucinations effroyables, la flagellation de la chair et les morts ardues et solitaires. Je ne veut pas donner dans la psychologie de bas étage, mais il semble clair que son obsession pour les saints martyrs avait une autre cause. Sa mère. [Page 416]

Venir à bout de ce pavé de 556 pages n'est pas une mince à faire mais y parvenir procure une certaine satisfaction.

"Mélanine" est en enchevêtrement. Jeet Thayil, l'auteur de ce roman paru sous le titre original "The Book of Chocolate Saints" ne ménage pas son lecteur. Que ça soit les lieux, les personnages, l'époque, les sujets, ... tout y est mélangé. Le lecteur voyage dans l'espace-temps. Il passe d'un continent à l'autre, d'une ville indienne à une autre, d'un personnage à un autre, d'une époque à une autre. Le roman est décomposé en sept livres, alternant "entretiens" et "récits". A se demander si Jeet Thayil ne s'est pas amusé à passer constamment du coq à l'âne. Même si le roman peut paraître ambiguë, il reste pas moins un roman écrit avec une certaine intelligence, car finalement toutes les pièces du puzzle s'emboîtent entre elles. L'histoire écrite par Jeet Thayil a plus de sens qu'elle n'y paraît. Mais quelle histoire ?


"Mélanine" peut être considérée comme étant la biographie fictive de Newton Francis Xavier, un célèbre poète et peintre indien (fictif), un personnage aussi complexe que son histoire. Cette biographie est composée par Dismas Bamba, un journaliste et écrivain d'origine indienne et dalit. Alors qu'il travaille dans un journal indien de New-York, Dismas eut la chance de rencontrer Newton Francis Xavier quelques semaines après les attentats du 11 Septembre. Dismas admire Xavier et aura la chance de figurer par les proches du peintre, ils s'aidèrent même mutuellement. Pourtant, par rancune ou peut-être par jalousie, Dismas se lancera dans l'écriture de la biographie de cet homme excentrique et fou, et sans avoir son autorisation. Pour y arriver, il recueillera le témoignages des gens qui ont croisé la vie de Newton Francis Xavier et certaines personnes feront des révélations peu flatteuse sur ce dernier.


Newton Francis Xavier a un parcours hors-norme avec une intelligence qui l'est tout autant. Il est né à Goa de parents catholiques mais avec l'internement de sa mère dans un asile de fou, son père à quitté Forgottem pour aller vivre avec son fils à Bombay. Newton montre très vite des dons dans l'art et l'écriture, et un certain bagou. A l'adolescence, il commencera à écrire des articles pour la presse, puis se fera connaître par sa poésie. Avec des amis, il créé un groupe de poètes nommé "The Hung Realists" un groupe de poètes avec qui il fera une anthologie intitulée "The Hung Realists: A Subaltern Manifesto"; Touché par le syndrome de la page blanche, il se consacra alors intégralement à l'art, dont il se démarquera pas son style assez avant-gardiste. Newton Francis Xavier est un personnage extrêmement intelligent mais surtout complexe, alcoolique, coureur de jupons, imprévisible, célèbre et souvent sans un sou. "Mélanine" nous révèle qui est cet homme et ce qui le caractérise. Pour marquer les époques où se déroulent les épisodes de sa vie, Jeet Thayil a intégré dans son récit des faits marquants, tant dans l'histoire indienne, qu'américaine. L'auteur, qui également poète, romancier, librettiste et musicien indien, couvre un nombre important de sujets dont l'émigration, le sujet des castes, la création artistique, la motivation politique, la race, les religions, la couleur de la peau, les franges de la société, la perversion et bien plus encore, Jeet Thayil a créé un vibrant hommage à la poésie indienne et aux saints "orientaux" oubliés (d'où le titre original : "The Book of Chocolate Saints"). L'auteur nous transporte également dans de nombreuses villes comme New-York, Bombay/Mumbai, Bangalore, Delhi, Bénarès, Goa ... Les descriptions de ce lieux sont vraiment très précis. Il est également intéressant d’apercevoir à plusieurs reprises certaines scènes, mais vues par des personnages différents.


"Mélanine" n'est pas un roman linéaire. Même si la lecture peut s'avérer difficile, il reste un roman intéressant au lecteur persévérant. "Mélanine" peut rappeler au lecteur le roman de Jerry Pinto "Nous l'appelions Em" qui débute également à Goa et qui se poursuit à Bombay. Dans les deux romans, les protagonistes ont été marqués par la folie de leur mère. Un autre roman pourrait faire écho à "Mélanine" : "La Maison Golden" de Salman Rushdie sur les points suivants : la singularité des protagonistes, le style d'écriture et les scènes new-yorkaises.

Vous l'aurez compris "Mélanine" n'est pas un roman ordinaire, avec des personnages qui sont loin d'avoir une vie ordinaire. "Mélanine" démontre le talent de son auteur, connu pour son roman "Narcopolis" et imposé comme une des voix les plus singulières de la littérature indienne anglophone.


Mon rôle dans ton rêve est infime mais significatif. Je suis ici pour te procurer un contexte préliminaire, te rappeler que les rêves sont hors du temps. Ils n'ont ni passé ni avenir. Ils ne prédisent rien, ils sont. Ils existent comme histoires ou, pour être précis, comme des manuscrits sans titre, sans nom d'auteur, sans notes, sans détails de publication. Ce qui ne signifie pas que l'histoire soit incompréhensible ou qu'on perde une partie du plaisir à les lire. Au contraire, l'histoire tient son pouvoir de son incomplétude, de sa nature partielle et fragmentée. Ceux qui s'interrogent sur son sens se trompent ou sont insolents à escient. [Page 330]



"Mélanine" de Jeet Thayil

Titre original : The Book of Chocolate Saints

Traduit de l'anglais (Inde) par Bernard Turle

Éditions Buchet-Chastel - Date de parution : 5 mars 2020 - ISBN : 978-2283032145 - 556 pages - Prix éditeur : 24 €

51 vues

©2020 par L'Inde en Livres - Atasi