"La France et l'Inde" de Massimiliano Vaghi

Il s'agit ici une approche des représentations dans la France des Lumières tardives, insérés dans la suite des réflexions sur le devenir de colonies, sur la nostalgie des "provinces perdues", sur la transformation du regard anthropologique porté sur les civilisations non-européennes. Toutes ces réflexions accompagnent la période de transition entre deux empires coloniaux. Elles ne permettent absolument pas de tracer une continuité linéaire de l'un à l'autre, et c'est ce qui fait leur richesse, dont nous avons avec cet ouvrage un aperçu significatif.
Extrait de la préface par Bernard Gainot


Présentation de l'éditeur

La période comprise entre 1750 et 1800 marqua un tournant majeur dans l'évolution des pratiques coloniales en Inde : l'espoir colonial de matrice commerciale laissa progressivement place à une expansion territoriale des Européens en Asie empruntée à une véritable logique de colonisation impériale. Si la guerre de succession d'Autriche (1740-1748) avait provoqué l'interruption de la coopération européenne en Inde en œuvre dès la fin du XVIIe siècle, ce fut la rivalité commerciale franco-anglaise qui poussa les Européens à davantage d'ingérence dans la politique indienne. L'ouvrage retrace les enjeux institutionnels, commerciaux et culturels de la rencontre entre l'Orient et la France des lumières tardives. Une époque de transition, dans laquelle vit le jour l'orientalisme et au cours de laquelle s'élaborèrent une doctrine et une pratique impériales qui seront adoptées par les principaux États d'Europe occidentale.


Cet ouvrage a été écrit par Massimiliano Vaghi, historien des relations internationales à l'âge moderne dont ses recherches portent notamment sur l'ancien domaine colonial français en Inde, sur la politique étrangère de la France pendant la Révolution et l'Empire. Au début du XVIIIe siècle, le système politique indien n'est pas encore soumis à l'Europe, ni du point vue économique, ni du point vue militaire. Les européens ne sont en Inde que pour le commerce. Aurengzeb, le dernier des grands empereurs de l'histoire des moghols vient de mourir. Les potentats locaux continuèrent à respecter l'autorité du nouveau Grand Moghol et l'empire, mais peu à peu le système politique caractérisé par la présence de nawabs et officiers moghols rivaux, plus soucieux de se concurrencer du point de vue économique et militaire, laissèrent une brèche s'ouvrir et une anarchie s'installer. Peu à peu, le commerce n'est plus réglé à Delhi mais par les nawabs locaux toujours plus gourmands et venant d'introduire une nouvelle législation fiscale considérée comme injuste. Même si les européens alors installés au Bengale se sont alliés en boycottant le commerce du salpêtre, idée d'un certain gouverneur français du nom de Dupleix, des tensions commencent à se faire sentir parmi eux. La Guerre de Succession éclata alors et mit fin à la coopération qui existait alors entre européens. De leur côté, les Indiens sont loin de la situation de force qu'ils avaient au début du siècle. Ce n'est qu'à partir du milieu du XVIIIe siècle que l'Europe que commence lentement à soumettre les potentats indiens grâce à sa suprématie technologique et militaire. C'est également à ce moment, que la France passe d'une phase pionnière de l'expérimentation coloniale française en Inde à une nouvelle phase soumise à une rivalité franco-anglaise et lié aux stratégies impériales européennes dans le sous-continent indien (chapitre 2) et dans l'ensemble du monde colonial. "Les crises prérévolutionnaires mais surtout les défaites coloniales de la Révolution et de l'Empire ont causé la disparition définitive de la France dans les Indes Orientales et la Compagnie anglaise a ainsi obtenu des succès extraordinaires". La rivalité franco-anglaise a pourtant apporté de l'intérêt en Europe pour la culture des indiens, "l'indomanie". "La France et l'Inde" est le résultat d'une série de recherches qui couvre un siècle d'histoire sur le colonialisme en Inde par la France mais surtout une mutation importante du système politique indien : la fin du règne des Moghols à la naissance du colonialisme britannique en Inde. Cet ouvrage couvre les deux grandes phases de ce siècle d'histoire et la naissance de l'orientalisme et l'idée de l'Inde en France. La première phase étant le début de la politique commerciale des Compagnies en étudiant les relations franco-anglo-indiennes au Bengale au début du XVIIIe siècle et le rôle des missionnaires dans les établissements français du Deccan. La seconde phase se situe entre commerce et conquête en analysant les conséquences de la paix de 1763, le souvenir de Dupleix, le rêve des français d'une revanche et qui restera en fin de compte qu'un rêve et enfin une phase qui mène directement vers le Second Empire. "La France et l'Inde" est un ouvrage très complet, une véritable mine d'informations sur ce sujet peu traité et souvent mal interprété. Massimiliano Vaghi y a incorporé à son étude une multitude d'extraits d'écrits des témoins de l'époque apportant une grande valeur ajoutée à l'ensemble et une meilleure compréhension et immersion. C'est un ouvrage très intéressant à lire et que je recommande au plus grand nombre. Il permet de découvrir une page de l'histoire de l'Inde méconnue, mais également une page de l'histoire européenne. Il est également intéressant de découvrir la naissance de l'orientalisme. L'ayant lu de page en page, j'ai grandement apprécié cette analyse.



La France et l'Inde Commerces et politiques impériale au XVIIIème siècle

Par Massimiliano Vaghi

Éditions Mimésis - Collection Histoire - Date de parution : 23 août 2016 - ISBN : 978-8869760426 - 237 pages - Prix éditeur : 22 €


#massimilianovaghi #éditionsmimésis #mimésis #documentderecherche #histoiredelinde #documentaire

©2020 par L'Inde en Livres - Atasi