Les "Neufs Nuits " Navratri ou Navaratri

Les "Neufs Nuits " Navaratri


L'année hindoue connaît quatre séries de neufs nuits (Navaratri ou Sharad Navratri) propices au culte (puja) de la déesse. Celle du printemps (vasanta), mais surtout celle de l'automne (saradiya) sont les plus propices de toutes. C'est aussi, de nos jours, la plus célébrée. En Inde du Nord ainsi qu'au Bengale et en Orissa mais également au Népal - où elle est une fête nationale appelée grand dasaï - les dix premiers jours de la quinzaine claire dasvina (septembre-octobre) sont ainsi consacrés à la célébration de la déesse dans ses différentes manifestations (comme par exemple : Parvati, Lakshmi, Gauri, ...). Seules Kali et Sarasvati ont leurs propres dates de cultes. Elle célèbre la victoire de la déesse Shakti sur le mal Le mot Navaratri signifie littéralement neuf nuits en sanscrit, nava signifiant neuf et ratri signifiant nuits. Au cours de ces neuf nuits et dix jours, neuf formes de Shakti / Devi sont vénérées.  Navratri a lieu pendant 9 jours au cours du mois d'Ashvin ou d'Ashvina (dans le calendrier grégorien cela correspond aux mois de septembre - octobre). Cette fête hindoue prend fin avec le Dussehra (également appelée Vijayadashami) le 10ème jour. Dans certaines régions de l’Inde, Dussehra est considérée comme l’un des points central du festival, ce qui lui permet de durer 10 jours au lieu de 9. En outre, comme Navratri dépend du calendrier lunaire, certaines années, il peut être célébré pendant 8 jours, avec la fête de Dussehra le 9ème jour.  Il existe quatre festivals similaires, également appelés Navratri, qui se déroulent à différentes étapes de l'année. Cependant, le festival du début de l'automne, également appelé Sharad Navratri, est le plus important.




Dans l'hindouisme, la déesse Durga se manifesterait sous trois formes principales, à savoir Mahasaraswati, Mahalakshmi et Mahakali  qui sont les énergies actives (Shakti) de Brahma, Vishnu et Rudra (sans ces déesses). Ces trois formes de Durga se sont également manifestées sous la forme de trois autres formes, et ont ainsi émergé les neuf formes de Durga, appelées collectivement Navadurga ou Nine Durgas : Navratri est donc dédié à tous les avatars distincts de la déesse, chaque jour représentant également une couleur particulière. Lorsque les hindous célèbrent le festival, ils vénèrent la divinité particulière que représente le jour du Navratri et le rend également spécial en portant la couleur correspondante.


Les différentes formes


1. Durga C'est la forme de shakti la plus connue. Durga ou Maa Durga, comme on l'appelle, est la divinité qui préside le Bengale occidental et elle est connue pour être la forme la plus pure de la shakti. C'est elle qui a tué le démon Mahisasura et son pouvoir ne connaît pas de limites. Maa Durga est née lorsque Brahma, Vishnu et Shankar ont été tous les trois troublés par les atrocités de Mahishasura et même leurs puissances combinées ne pouvaient pas l'arrêter. C’est à ce moment crucial que Durga serait née de la colère et de l’impuissance de ces trois dieux, ainsi que de la colère de nombreux autres demi-dieux se battant contre les démons.


2. Bhadrakal Bhadrakali est la deuxième forme de Shakti et est vénéré principalement dans le sud de l'Inde. Elle est une forme de Kali, mais au lieu d’être gouvernée par la colère, Bhadrakali est connue pour sa générosité et son aide. Il existe de nombreux récits autour de sa naissance, mais la version la plus populaire est qu'elle est née de Shiva, d'où sa couleur sombre et ses trois yeux. Elle a aussi des flammes qui coulent de sa tête. On pense que la forme d'arts martiaux traditionnels de Kalaripattayu a commencé à travers sa tutelle.


3. Amba ou Jagadamba, la Mère de l'Univers Mata Amba, également connu sous le nom de Jagdamba et Chandraghanta, est considérée comme la mère de l'univers. Elle est principalement vénérée au Gujarat et dans d'autres régions de l'ouest de l'Inde. Malgré qu'elle est considérée comme une forme de Shakti, Mata Amba est juste un autre nom pour la déesse Durga. Dans le Maharashtra, elle est vénérée comme Ambabai et elle est considérée comme la déesse qui a inspiré Shivaji. Comme Amba est un autre nom de la déesses Durga et elle est la tueuse du démon Mahishasur.



4. Annapoorna Devi, celle qui distribue les grains (an) généreusement (purna) Annapoorna Devi, comme son nom l'indique, est la mère de la terre et des céréales vivrières. Elle nourrit ses enfants et les maintient en bonne santé. Elle est un avatar de Parvati et est la déesse hindoue de la nourriture. Annapoorna Devi est montrée comme ayant un visage rond, de couleur rouge et contrairement aux autres formes de Shakti qui ont plusieurs mains, Annapoorna Devi n'a "que" quatre mains. Annapoorna Devi est également vénérée lors de l'Akshaya Tritiya, célébrée le jour de sa naissance. C'est une jeune déesse qui nourrit tous ses enfants. Annapoorna Devi est vénérée dans les régions du nord et de l'est de l'Inde et est une déesse bienveillante.


5. Sarvamangala, celle qui donne la joie (mangal) à tous (sarva) Sarvamangala Devi est la déesse qui bénit tous les dévots. Elle est gentille et répand le bonheur à tous. Sarvamangala Devi est vénérée principalement dans le sud de l'Inde où l'on trouve de nombreux temples dédiés à cette déesse. Devi Sati, qui est aussi une autre forme de Parvati, est vénéré à travers Sarvamangala. Il y a un temple dédié à la déesse Sarvamanagala connu sous le nom de Saravamangala Peeth situé à Bodh Gaya dans le Bihar.

6. Bhairavi (équivalent féminin de Bhairava) Aussi féroce que Kali et aussi courroucée, il n'y a pas beaucoup de différence entre les deux, à part le fait que Bhairavi est l'épouse de Bhairava. Bhairavi était si féroce en apparence que sa seule présence sur le champ de bataille était suffisante pour effrayer les guerriers et leur faire baisser le moral. Chandi, la tueuse féroce que tout le monde craint, est un autre nom pour Bhairavi. Elle est aussi connue sous le nom de Chamundeshwari pour avoir tué et bu le sang de Chanda et de Munda, les chefs Asura.




7. Chandika Chandika, ou Devi Chandi est vénérée comme la forme émotionnelle de la déesse Durga. Chandi est furieuse, passionnée ou terriblement destructrice. Chandika est également traitée comme Kaatyayani, un autre nom pour la déesse Durga car elle est née de la même manière. Lorsque les Dieux devinrent furieux de colère, toutes leurs énergies combinées jetèrent des flammes et c’est à travers cette boule de feu que naquit la forme féminine de Chandika. On dit qu'elle est l'une des formes cosmiques.






8. Tripurasundari Tripurasundari, également connue sous le nom de Lalita, signifie la beauté et la grandeur des trois mondes. Elle est la forme la plus pure et la plus pure d'Adi Shakti. Tripurasundari est composée de trois déesses différentes ou des 3 déesses des 3 mondes: Shodashi - la déesse qui signifie la jeunesse, Lalita - qui signifie l'enfance et Rajarajeshvari qui est la reine ou le souverain. Elle est la plus belle déesse Shakti dans son apparence avec un corps naturellement parfumé.







9. Bhavani Bhavani est principalement vénérée dans le Maharashtra et elle est une autre forme d'Amba ou Durga. On dit qu'elle est l'inspiration des guerriers Maratha en guerre et qu'ils en tirent leur force. On dit que Bhavani a vaincu Matanga et l'a tué, libérant le peuple de ses tortures. Elle est vénérée pour ses actes.








10. Mookambika Mookambika Devi est un autre nom pour Parvati et elle est l'aspect le plus doux et le plus nourricier et maternel de Shakti. Parvati est connue sous le nom de Mookambika Devi dans le sud de l'Inde, où elle a libéré la population d'un démon tyrannique. Kaumasura vivait dans le district d'Udipi dans le Karnataka et terrorisait les gens qui y vivaient. Il était prédit que le monstre serait tué par une femme et c'est Mookambika ou Parvati qui l'a tué et a libéré le peuple.


Les couleurs selon le jour


Jour 1 de Navrati : Shailaputri

Shailaputri est l'incarnation de la déesse Parvati et représente le pouvoir collectif de Brahma, Vishnu et Mahesh. Elle symbolise les caractéristiques de la nature et de la pureté et la couleur qui devrait être portée le premier jour de Navratri est le rouge.


Jour 2 de Navrati : Brahmacharini

Brahmacharini représente une figure heureuse et calme. Austére, elle est adorée lorsqu'on veut atteindre le moksha. C'est elle qui donne la grâce et la prospérité. La couleur qui devrait être portée le deuxième jour est le bleu royal, une couleur subtile, mais puissante.


Jour 3 de Navrati : Chandraghanta

Chandraghanta est l'incarnation de la beauté. Comme la couleur jaune, elle représente la grâce, la concorde et la tranquillité. En plus d'être symbolique de la beauté, elle est également le symbole de la bravoure. Par conséquent, la couleur du jour est le jaune.


Jour 4 de Navrati : Kushmunda

Kushmunda est considéré comme le pouvoir créatif derrière l'univers. C'est elle qui a doté le monde de verdure et de végétation, symboles de la vie, simplement en riant. Par conséquent, la couleur du jour est le vert.

Jour 5 de Navrati : Skand mata

La couleur de cette journée a une très belle signification car elle réagit à une forte vulnérabilité de la mère face à son enfant. Tout comme la couleur grise, elle peut se transformer en orage chaque fois qu'un mal vient près de son enfant. Skanda mata est la mère de Karthikeya, également connue sous le nom de Skanda. Elle l'a porté dans son ventre lorsqu'elle a été choisie comme commandant par les dieux dans leur lutte contre le mal, les démons.


Jour 6 de Navrati : Katyayani

Katayani est très courageuse et brave, c'est pourquoi la couleur du 6ème jour est l'orange. Elle est la fille du sage Kata et c'est pour cela qu'elle s'appelle Katayani. On pense qu'elle est un avatar de la déesse Durga.


Jour 7 de Navrati : Kalratri

Kalrati est le plus puissant des avatars de la déesse Shakti, sous la forme de la déesse Kali. Sous la forme de Kalratri, elle est de couleur sombre, a une posture qui témoigne de la puissance et a trois yeux. Avec son souffle, elle émet du feu comme un puissant dragon. C'est la forme la plus féroce du Maa Durga. Cependant, la couleur de ses vêtements est blanche. Le blanc représente son combat pour la paix. Par conséquent, la couleur du jour est le blanc.


Jour 8 de Navrati : Maha Gauri

Cette incarnation de la déesse Durga représente l'intelligence et la paix. L'histoire raconte qu'en raison de son séjour prolongé dans les forêts de l'Himalaya, son teint est devenu très sombre presque noir. Cependant, Shiva a nettoyé son corps avec l'eau du Gange et c'est ainsi que son corps a retrouvé sa beauté et son éclat. La couleur du jour est le rose car le rose dénote l'optimisme et l'anticipation.


Jour 9 de Navrati : Siddhidatri

C'est le dernier jour de la fête et donc, c'est le bonheur, les bénédictions et la positivité. Siddhidatri est un représentant de la figure maternelle et est doté de pouvoirs de guérison. Elle est connue pour avoir béni tous les dieux, déesses et adorateurs avec un bonheur aussi pur que le ciel bleu. C'est pourquoi la couleur du jour est le bleu ciel.





La Déesse Mère est invoquée sous la forme spirituelle de Durga pour détruire toutes les impuretés, les vices et les défauts.

La Déesse Mère est adorée sous la forme de Lakshmi, dans certains États de l'Inde, considérée comme ayant le pouvoir de donner à ses fidèles la richesse infinie. Les trois derniers jours sont dédiés, dans certains États, à l'adoration de la déesse de la sagesse, Sarasvatî afin de connaître tous les succès dans la vie. Le dixième jour (Vijayadasmi) de Navrati, on célèbre Dussehra ("Victoire du dixième jour"), lors de laquelle une effigie de Râvana est brûlée pour célébrer la victoire du bien (représenté par Râma) sur le mal. Navaratri est célébrée de différentes manières dans toute l'Inde. Dans le nord du pays, cette fête est commémorée avec beaucoup de ferveur en jeûnant et en rendant grâce à la Déesse Mère sous ses différentes formes. Dans l'État du Gujarat, Navrati est célébrée avec une danse traditionnelle appelée Garbâ, lors de laquelle les femmes, portant sur la tête des représentations de temples, évoluent en cercle et chantent en chœur. Dans l'État du Bengale-Occidental, et notamment à Calcutta, ce sont les quatre derniers jours de Navratri qui sont particulièrement importants, c'est la "Durga Puja". Des idoles de la déesse Durga la représentant en train de tuer le démon Mahîshâsura sont exposées dans les temples et les lieux publics. Après quatre jours d'adoration, lors desquels les dévots espèrent santé et prospérité, elles sont immergées lors d'une procession.

À Durga Puja, il y a des milliers d'étapes, appelées pandals, qui sont mises en place. Le tout premier jour de la puja concerne le souvenir de la déesse divine, son combat avec le démoniaque Mahishasura et le souvenir de ceux qui sont morts. Avec le début de cela, la période de Shradhh, également appelée Pitri-Paksha (une période où les Indiens rendent hommage à leurs ancêtres morts), prend fin. Le sixième jour de la célébration, la déesse est accueillie dans les maisons des fidèles ainsi que des pandals. Il marque le début de la célébration de la Durga Puja. Les jours suivants sont ceux où la puja a lieu, le dernier jour étant le jour de la conclusion. Le dixième jour est appelé Vijayadashami. Ce jour-là, une idole de la déesse Durga est immergée dans l'eau. De plus, pendant les neuf jours du festival, tous les neuf avatars de la déesse divine sont présentés.


Outre le seigneur Rama et la déesse Durga, d'autres divinités telles que Laxmi, Saraswati, Ganesha, Shiva, Kartikeya et Krishna sont également rendues hommage dans différentes régions de l'Inde. La déesse Saraswati est également particulièrement vénérée par tous car elle est la quintessence de l'apprentissage, de la sagesse, de la musique et des arts. L'Ayudh Puja, qui tombe le neuvième jour du festival, est une cérémonie pour remercier la déesse Saraswati. Après que le Bien a vaincu le Mal, la déesse est remerciée et est invitée à transmettre la connaissance et la paix. Tous les guerriers remercient et offrent leurs armes à la déesse. Légendes autour de Navratri

Il y a bon nombre de raisons pour fêter Navrati durant neuf jours mais la raison principale est la victoire du bien sur le mal. Deux légendes prédominent cette fête.


La première est celle qui est suivie par les parties nord et ouest du pays. C'est la victoire du seigneur Rama sur le cruel et démoniaque Ravana, celui qui a kidnappé sa femme, Sita. Les neuf jours de la navaratri représentent l'épopée «Ramayana» et le dixième jour est le combat final entre le seigneur Rama et Ravana. Rama tue le Ravana à dix têtes en tirant une flèche dans son nombril, la source de son pouvoir et Ravana meurt. Le même est également présenté à Ramlila qui se termine le dixième jour, c'est Dussehra. La célébration se termine par l'incendie des effigies de Ravana et de ses frères Meghnad et Kumbhkaran.


La seconde légende concerne la déesse Durga, plutôt adoptée dans les États de l'Est et du Nord-Est de l'Inde. On pense que la déesse Durga s'est battue avec le démon buffle Mahishasura pour restaurer la paix et le Dharma. Elle a réussi et son succès est célébré chaque année à travers la Durga Pooja. Cette histoire figure dans l'épopée «Devi Mahatmya».


Cependant, dans les États du sud du pays, Navratri est célébrée en vénérant différentes déesses et en célébrant leur victoire.

Préparation pour Navrati


Navratri est célébré de différentes manières par les hindous à travers le pays. À Ramlila, il y a une mela (foire) de dix jours dans laquelle tout le «Ramayana» est joué par des acteurs de théâtre. Le mela est installé dans de nombreux endroits à travers le pays et les gens se rendent à cette foire avec leurs familles. Il y a de la nourriture, de la danse et des manèges. Les anciens de la famille chantent également les Écritures pendant ces neuf jours.

Parmi les adeptes de la déesse Durga, particulièrement prédominants au Bengale et en Assam, le festival est connu ou coïncide avec la fête de Durga Puja. Des images représentant Durga victorieuse contre le démon Mahishasura, à tête de buffle, sont vénérées quotidiennement et le dixième jour (Dussehra), elles sont emmenées dans des processions jubilantes vers des rivières ou des réservoirs avoisinants pour une immersion dans l'eau, tout comme Ganesha Chuturti. En plus des cérémonies familiales et des différentes pujas, Navratri est également fêtée par de nombreux évènements : spectacles, foires, ... Dans certaines régions de l'Inde, Dussehra est associé à la victoire du dieu Rama sur le roi démon Ravana. En Inde du Nord, le Ram Lila ("Jeu de Rama") est le clou du festival. Les nuits successives, différents épisodes du poème épique "Le Ramayana" sont dramatisés par de jeunes acteurs très costumés et masqués; le spectacle est toujours culminé par la combustion des énormes effigies des démons. Des tournois sportifs et des expéditions de chasse sont souvent organisés. Certains célèbrent en érigeant des feux de joie et en brûlant des effigies de Ravana, parfois en les bourrant de feux d'artifice. Dans de nombreuses régions, Dussehra est considérée comme un moment propice pour commencer des activités éducatives ou artistiques, en particulier pour les enfants.

Navrati est également une période d'introspection et de purification, et c'est traditionnellement une époque propice au lancement de nouvelles entreprises. Elle est divisée en groupes de trois jours d'adoration, les fidèles recherchant la bénédiction des trois aspects de l'énergie féminine divine, d'où les neuf jours de célébration. Les célébrations au sud de l'Inde prennent beaucoup de formes. On prie la déesse "Chamundeshwari" et on expose des statuettes et des jouets colorés dans sa maison. Il existe une légende qui explique cette tradition. Un jour, la déesse Durga avait besoin de beaucoup de pouvoir pour tuer le démon Mahishasura, donc tous les autres dieux leurs pouvoirs à Durga. En suite ils se tinrent tous debout comme les statuettes.  De plus, le Vijayadasami est considéré comme une journée propice. 



©2020 par L'Inde en Livres - Atasi