top of page

"Nous nous verrons en août" de Gabriel García Márquez 🇨🇴



Sa routine habituelle la réveilla à six heures du matin. Elle resta allongée un instant, laissant son esprit divaguer, les yeux fermés, sans oser reconnaître le cognement douloureux à ses tempes, ni la vague nausée, ni le désarroi dû à quelque chose d'encore inconnu qui l'attendait sans doute dans la vie réelle.




L'année 2024 marque les dix ans de la disparition de l'écrivain colombien Gabriel García Márquez, prix Nobel de littérature en 1982 décerné par l'Académie Suédoise en l'honneur de « ses romans et ses nouvelles où s'allient le fantastique et le réel dans la complexité riche d'un univers poétique reflétant la vie et les conflits d'un continent » et connu pour avoir écrit de nombreux romans dont les célèbres "Cent ans de solitude" et "L'amour au temps du choléra".

Pour marquer cet anniversaire, un événement éditorial majeur eut lieu avec la sortie mondiale d'un roman inédit de l'auteur : "En agosto nos vemos".

Même si Gabriel García Márquez voulut que ce roman ne soit jamais diffusé, ses fils ont décidé de publier le dernier livre de leur père. Gabriel García Márquez a commencé l’écriture de ce roman, qui devait être au début une nouvelle, en 1999, année qui marque, d’après son entourage, le début de graves problèmes de mémoire.



"En agosto nos vemos" a été traduit en français par Gabriel Iaculi et publié par les Editions Grasset sous le titre "Nous nous verrons en août" en mars 2024.

Il raconte l'histoire d'une femme, Ana Magdalena Bach, qui, depuis le décès de sa mère se rend, avec le bac, sur une île des Caraïbes chaque 16 août.

Malgré la splendeur d’une lagune peuplée de hérons bleus, qui attire chaque année de plus en plus de touristes, Ana Magdalena Bach, mariée et mère de deux enfants quasiment adultes, se contente de déposer un bouquet de glaïeuls sur la tombe de sa mère, de ne passer qu’une nuit dans le même vieil hôtel et de retourner dès le lendemain chez elle.

Mais l’été de ses 46 ans, ses habitudes sont bouleversées. Le soir du 16 août, après sa visite au cimetière, à l'heure du dîner, Ana Magdalena remarque un homme qui finit par lui offrir un verre sur un fond de boléro. Lorsqu’elle se retrouve avec lui dans sa chambre, elle réalise que c’est la première fois qu’elle a une relation intime avec un autre homme que son mari. Commence pour elle, une nouvelle phase de sa vie où chaque soir du 16 août, sur cette île, elle vivra une nouvelle aventure avec un autre homme. Le reste de l'année, elle reviendra elle, une femme qui voit sa vie de couple se détériorer d'année en année, tout comme sa relation avec ses enfants.




"Nous nous verrons en août" est un roman sensuelle où la protagoniste est une femme mûre qui découvre à l'aube de ses cinquante ans, la liberté, sexuelle. En vivant ce qu'elle considérait jusque là "le fruit défendu", elle prend conscience du temps qui passe, et du compte-à-rebours entre cet instant hors du temps et sa propre mort qui se rapproche. Le lecteur peut imaginer que l'auteur a retranscrit ce que lui-même ressentait à chaque fois qu'il reprenait l'écriture de cette histoire, alors que la maladie et une possible sénilité l'envahissait.

Pourtant, c'est avec un soupçon d'humour et beaucoup de sensibilité que Gabriel García Márquez aborde différents thèmes dont l'adultère, la recherche de liberté, la culpabilité, les codes moraux, .... Ce roman est aussi l'histoire d'un secret de famille, de mère en fille.

"Nous nous verrons en août" est effectivement un roman avec de nombreuses incohérences, mais malgré la maladie, le talent de conteur de Gabriel García Márquez est bien présent dans ce roman.

"Nous nous verrons en août" est un roman inachevé et imparfait d'un auteur qui fut affligé de la perte de mémoire dans ses dernières années, pourtant c'est une histoire d'une belle beauté.


--


"Nous nous verrons en août" de Gabriel García Márquez

Titre original : "En agosto nos vemos"

Editions Grasset - Collection : littérature étrangère - Date de parution : 13 mars 2024 - ISBN : 9782246836339 - 144 pages - Prix éditeur : 16,90 euros

Comments


bottom of page