top of page

"Passion Coréenne" de Christophe Masson



Dans son nouveau roman "Une passion coréenne", Christophe Masson, écrivain de long cours et grand baroudeur, nous emmène vers une nouvelle destination : la Corée.



L'histoire

C'est lors d'un des innombrables salons du livre auxquels il participe, que le narrateur rencontre Moon, artiste peintre.

Aimant la compagnie de belles femmes, il ne rate par l'occasion de faire sa connaissance.

L'écrivain de Clermont-Ferrand n'aura pas de difficultés à croiser à nouveau Moon. Il lui suffira de franchir les portes d'une galerie d'art clermontoise, gérée par la grande soeur de la peintre, Eonni, véritable cheffe des affaires familiales, hautaine et pas vraiment sympathique. Le narrateur, auteur de nombreux romans se déroulant aux quatre coins du globe et parfois correcteur de livres, découvrira lors d'une session de relecture et de réécriture, que les soeurs sont originaires de Corée du Nord mais leur parcours vers la Corée du Sud puis vers la France reste confus ...

Alors que le narrateur se pose mille et une questions sur ce duo mystérieux, Moon et sa sœur sont invitées en Corée du Sud pour y exposer des peintures. Mais à peine qu'elles aient pris l'avion, silence radio. Rêvant de visiter la Corée du Sud, l'écrivain voyageur décide de s'y rendre afin de les retrouver. Commence pour lui, un jeu de piste où peu à peu la vraie histoire des soeurs se dévoilent grâce à des amis rencontrés en France lors d'un vernissage. Il ne sera pas au bout de ses surprises ... ni même son lectorat.


Christophe Masson aime jouer au détective et c'est une véritable enquête qu'il nous offre dans son nouveau roman "Une passion corénne", tout en livrant sa spécialité, une fiction basée sur ses pérégrinations en Asie agrémentée de recherches historiques sur les réfugiés de Corée du Nord qui vont en Sud ou vers d'autres destinations. Il situe son roman avant la période COVID, même s'il a dû attendre patiemment l'ouverture des frontières après la pandémie pour enfin poser le pied en Corée. Cela ne change en rien le roman qui reste dans son ensemble captivant. Le seul regret que l'on pourrait y avoir, c'est que la moitié du roman se déroule en France alors que Christophe Masson nous avait habitué à nous faire voyager, à peine quelques chapitres écoulés. De plus, la ville de. Corée où le narrateur évoluera dans son enquête n'est pas Séoul mais Daegu, une ville qui ne fait pas forcément rêver. Pour autant, il reste toujours aussi plaisant de lire les romans de Christophe Masson, et cela n'a pas de prix.



 

"Une passion coréenne" de Christophe Masson

Éditions Revoir - Parution : avril 2024 -

ISBN : 978--- - - pages - Prix éditeur : 18 €




Comments


bottom of page