"Pythagore en Inde - L'aube des mathématiques" de Pierre Brémaud

#essai #mathématiques #éditionscassini #cultureinidenne

#pierrebrémaud


En Inde, les documents mathématiques les plus anciens sont les Sulba-sutras ou "Livres des cordes", dont le titre indique qu'ils étaient utilisés par les homologues indiens des harpédonaptes égyptiens, les sulbakas. Ceux-ci ne s'intéressaient pas, comme leurs confrères égyptiens, à l'arpentage pour des raisons de cadastre ou à l'architecture. [Page 149]


Quatrième de couverture


Comme le Bouddha dont il était contemporain, Pythagore enseignait la métempsycose ― la théorie des cycles de naissance ― et cette coïncidence a pu faire imaginer un voyage du sage grec en Inde. Bien qu'un tel périple ne fusse pas physiquement impossible puisque les conquêtes du roi perse Cyrus avaient réalisé la jonction entre l'Inde et les cités grecques d'Asie mineure alors que Pythagore était encore jeune, cette éventualité reste hautement improbable. Pourtant, la rencontre entre les cultures grecque et indienne eut bien lieu, très tôt, du temps de Pythagore et des pythagoriciens, mais dans les mathématiques. La thèse défendue dans cet essai fournit l'occasion d'un vaste survol des mathématiques de l'Orient antique en relation avec les thèmes fondamentaux des mathématiques pythagoriciennes : le théorème de l'hypoténuse, la théorie de l'application des aires, les nombres irrationnels, les nombres figurés et la théorie des accords musicaux. En s'intéressant au rôle de la secte pythagoricienne dans la période de transition qui conduisit de la géométrie des Livres des cordes des prêtres védiques à la géométrie d'Euclide, et en plaçant Pythagore et les pythagoriciens dans le contexte religieux et politique de l'époque, l'auteur donne des clés permettant de mieux comprendre pourquoi ce maître de vie, souvent décrit comme un chamane inspiré entouré de disciples végétariens se lavant à l'eau froide et respectant d'étranges tabous, a pu jouer un rôle important dans l'histoire des mathématiques et de la science en général.



Le théorème de Pythagore, de l'hypoténuse et les nombres irrationnels ont incontestablement marqué notre scolarité et notamment nos années collège et lycée.

Mais que savons-nous finalement de ce théories d'algèbre et sur Pythagore ? Finalement pas grand chose.

Dans cet essai "Pythagore en Inde", Pierre Brémaud, Docteur ès Sciences Mathématiques de l’Université de Paris, nous offre l'occasion de découvrir les mathématiques de l'Orient antique. Un fabuleux voyage qui nous permet d'aller de la Grèce jusqu'en Chine en passant par l'Inde, la Mésopotamie, l'Égypte. Mais également un voyage dans le temps, de la naissance de la géométrie à la rencontre des peuples par les mathématiques, ...

Si vous êtes intéressés par l'Inde et si vous avez toujours voulu connaître la place des mathématiques dans l'Inde ancienne, cet essai vous apportera nombre de réponses et d'informations. Il permet également de prendre conscience des échanges entre les peuples dans les temps anciens.

Parler de cet ouvrage est assez difficile, comme peut être sa lecture pour les moins matheux d'entre-nous, mais il a le mérite de nous faire découvrir un univers que nous pensions connaître un minimum et qui finalement se relève incomplet. Nous y prenons conscience que même si les mathématiques sont rationnels, le mystique n'est pourtant pas bien loin.




"Pythagore en Inde"

Pierre Brémaud

Editions Cassini - Date de parution : 1er septembre 2020 - ISBN : 978-2842252618 - 237 pages - Prix éditeur : 18 euros

51 vues0 commentaire