"Sueurs de sang" d'Abhimanyu Unnuth



Kissan venait de passer la nuit à réfléchir à tous ceux qui, comme lui, avaient versé sang et eau pour rendre prospère chaque pouce de cette terre. Ils n'avaient fait que remplir les coffres des patrons, et quand, enfin, ils étaient parvenus à acquérir une minuscule portion de terrain, ce petite bout de terre était devenu synonyme de leur identité, de leur liberté. Il leur donnait la garantie de ne pas être venus ici en vain, uniquement pour être réduits en quasi-esclavage, il leur disait qu'ils avaient le droit de de jeter ici les bases d'une vie nouvelle. Seuls ces quelques arpents leur permettaient de rejeter ce terrible sentiment d'infériorité dans lequel les maintenait leur condition. C'était un premier pas vers la libération des futures générations, et, si on leur enlevait, alors sur quel sol les enfants de demain se tiendraient-ils debout ? [Page 257]

Alors qu'ils mouraient de faim dans leur Bihar natale, on leur a promis qu'à Maritch, sous chaque pierre se cache un trésor. Hommes, femmes, vieillards et enfants, quittèrent alors leur terre ancestrale en prenant le bateau vers cette île inconnue. Mais à peine embarqués, c'est la désillusion. Ils réalisent qu'ils se sont faire avoir et qu'à Maritch, leur vie sera bien pire que celle qu'ils connurent.

Vendus, exploités, maltraités souvent moins bien que les animaux, affamés, interdits de pratiquer leur religion, interdits de transmettre leur culture... ceux qui se font surnommés "les laboureurs" vont vivre une vie de misère au service des blancs et sous les coups des créoles. Pour accéder à un petit brin de liberté, il faudra plusieurs générations de sacrifiés.



"Sueurs de sang" est LE roman sur l'immigration indienne à l'île Maurice. Au milieu du XIXème siècle, les planteurs français de canne à sucre firent venir par milliers des travailleurs d'Inde. Ces immigrés volontaires qui pensaient trouver la prospérité furent esclavagisés. Il fallut à cette communauté surnommée les "laboureurs", de longues années de lutte et de souffrances avant de retrouver leur dignité et leurs droits. C'est principalement à travers les personnages de Kundan, un ancien miliaire en Inde qui a vécu de nombreuses années en prison avant de s'y évader, de Kissan, fils d'un migrant et première génération à être né sur cette terre et Madam, le fils unique de Kissan qui reprendra le flambeau de son père à son décès, que le lecteur découvre le combat vers la liberté qui se fera sur plusieurs générations. Ces trois protagonistes vivront sous la coupe de différents exploitants et vivront différentes formes d’esclavagisme. Ils connaîtront la faim, l'horreur, les coups, l'injustice, ... mais tous les trois se soulèveront. Ils se soulèveront, souvent en échange de leur vie, pour quelques grains de riz, pour avoir de meilleurs conditions de vie, pour ne plus être si durement exploités mais également pour préserver et transmettre la culture et les traditions ancestrales hindoues aux générations futures. Ils se soulèveront pour pouvoir enfin goûter à un brin de liberté.

Abhimanyu Unnuth, auteur mauricien en langue hindi et membre de la Sahitya Akdemi, l’académie nationale des lettres en Inde, qui a lui-même connu les champs de cannes à sucre dans sa jeunesse, a tenté à travers ce roman de recréer la vie de ces premiers immigrés indiens à travers de nombreux personnages évoluant dans ce roman. Le roman se déroulant sur plusieurs décennies, le lecteur ne peut qu'y constater que malgré certaines évolutions, la vie restait toujours difficile pour les laboureurs et qu'ils durent continuer à se battre.


Vous l'aurez compris "Sueurs de sang" est un roman nous permettant de connaître une page d'histoire inconnue, celle de ces immigrants venant d'Inde et qui ont connu sur plusieurs générations des conditions de vie inhumaine. C'est un roman assez difficile à lire, il est tiré en longueur mais il est assez satisfaisant d'en venir à bout. Malgré cela, il est intéressant à lire et il est bon de connaître la littérature indienne au sens large.


-----------------------------


"Sueurs de sang" d'Abhimanyu Unnuth

Titre original : Lal Passina

Traduit de l'hindi par Kessen Budhoo et Isabelle Jarry

Éditions Stock - Collection "La Cosmopolite" - Date de parution : 4 janvier 2001 - ISBN : 9782234053533 - 432 pages - Prix éditeur : 22,40 €

45 vues0 commentaire