"Aucune terre n'est la sienne" de Prajwal Parajuly - Critique




#prajwalparajuly #éditionsemmanuellecollas #éditions1018 #gangtok #sikkim #auteurindien #auteursindiens


Munnu entendit un petit bruit sourd puis un cliquetis derrière lui, mais il ne se retourna pas. Il allait devoir trouver le moyen de rapprocher les piles de paquet de nouilles de son siège derrière le comptoir. Tout en mâchant le reste de son paan - ses feuilles de bétel qu'il préférait désormais sans tabac -, il enveloppa les sachets de nouilles Wai Wai et Maggi dans la page 3 d'un vieux journal. Le paquet entre les mains, il contempla un instant la photo d'une actrice de Bollywood au rouge à lèvres vert, toussa trois fois puis, sans se retourner vers Shraddanjali, lui demanda si elle voulait autre chose. [Page 49]

Après la traduction et la publication du roman "Fuir et revenir" en 2020, l'auteur indien Prajwal Parajuly - fils d'un père indien et d'une père népalaise - est de retour dans les librairies françaises et francophones avec son recueil de nouvelles "Aucune terre n'est la sienne" (traduction de "The Gurkha's Daughter").

Ce recueil de nouvelles nous amène une nouvelle fois sur la terre natale de l'auteur qui s'est intéressé à la particularité culturelle de sa région, le Sikkim, un État situé à l’extrême nord-est de l'Inde, une région frontalière avec le Népal, le Bhoutan et le Tibet.

Dans ces huit nouvelles, Prajwal s'est intéressé aux népalophones de différentes ethnies et confessions de cette partie du globe. A regarder de plus près, les différents personnages principaux de ces histoires ont finalement tous le même objectif, ils aspirent tous à une vie meilleure. Il y a l'histoire de cette domestique qui rêve de traverser la frontière car on lui a conté que la vie était meilleure de l'autre côté, un vendeur pauvre qui se retrouve face à dilemme, un garçon qui ne pourra pas honorer ses donateurs lors d'une fête hindoue au Darjeeling, la relation entre un père et une fille sur plusieurs années, une apatride qui s'est fait rejeté de son pays natale pour aller vivre dans un camp dans un autre pays où elle n'est pas accepté, une fille d'un Gurkha qui est née sous un mauvais thème astral, une jeune retraitée qui trouve le temps long et un immigré aux États-Unis qui sera confronté à une situation illogique ...

Chaque histoire est prenante tant elle est bien écrite. Certaines vous invitent à réflexion mais toutes permettent de nous ouvrir sur le monde en découvrant des faits que nous n'avons pas eu vent en France. Ce recueil est une réelle opportunité de découvrir quelque chose de nouveau. C'est l'occasion pour vous, de vous lancer dans une lecture différente à ce que vous connaissez. "Aucune terre n'est la sienne" est une lecture qui ne vous laissera pas indifférent.


Tout compte fait, nous n'aurions pas dû nous donner tout ce mail pour souder notre amitié. Nos familles, comme je le découvris plus tard, avaient déjà prévu de nous soumettre à un autre rituel. [Page 186]



--------

"Aucune terre n'est la sienne" de Prajwal Parajuly

Titre original : "The Gurkha's Daughter"

Nouvelles traduits par Benoite Dauvergne

Editions Emmanuelle Collas - Date de parution : 9 septembre 2022 - ISBN : 978-2490155606 - 280 pages - Prix éditeur : 20 €