top of page

"Et le guerrier dansait ..." de Rajeev Balasubramanyam




"Et le guerrier dansait" est la traduction de "In Beautiful Disguises", le premier roman de Rajeev Balasubramanyam, un auteur anglais d'origine indienne - de Bangalore - et pour lequel il a reçu le prix "Betty Trask" en 1999. Une jeune indienne de presque 18 ans, cadette d'une fratrie de trois enfants, qui a toujours la tête dans les nuages et le nez devant l'écran - au Majick Movie House où elle se délecte de films en hindi et devant la télévision, avec son frère, où elle regarde des films dont "Diamants sur canapé" qu'elle a visionné plusieurs fois - se retrouve à son tour, à une période de sa vie où ses parents décident de lui trouver un prétendant, comme sa sœur avant elle. Mais la jeune femme, trouve le prétendant laid, pour ne pas dire répugnant et vulgaire. Immédiatement, elle décide de ne jamais l'épouser, ce qui ne plaît absolument pas à ses parents.

Elle voudrait raisonner sa mère, mais celle-ci, vit totalement dans un autre monde. Il n'est même pas la peine de songer à avoir son aide, elle qui préfère courir pour ne pas faire déborder le café sur le feu que d'écouter sa fille. Son père ? Elle ne songe même pas à lui parler, alcoolique, il préfère battre son fils - l'aîné - Ravi, un raté, vieux garçon pour se défouler. Alors la jeune femme fait appel à son complice, le grand-père au mari à sa sœur, devenu son ami et confident dès le premier jour de leur rencontre, un homme dont sa famille croit qu'il n'est plus seul dans sa tête, si elle savait ! Le vieil homme la conseillera et lui donnera même l'occasion de fuir, vers la Capitale, avec à la clé, un travail, certes de femme de chambre, mais tout de même un travail. Un monde inconnu s'ouvre à la jeune femme qui prendra le train en marche ... mais pour y trouver finalement quoi ? La vraie Vie n'a rien à voir avec les films qu’elle chérit tant, même si elle s'entend finalement bien avec M. Aziz, son patron ...


"Et le guerrier dansait ..." est un roman qui débute dans le sud de l'Inde et dont une partie se déroule à la Capitale. Comme nombre de romans sur l'Inde, le sujet du mariage arrangé est au cœur du récit. La jeune femme, ayant baigné dans des films romantiques voit le mariage comme un fardeau, encore plus si le mari est laid. Mais la jeune femme n'a pas toujours conscience de la réalité, elle qui a grandi devant des films et un monde protégé où elle a eu le loisir de faire ce qu'elle veut, ce qui n'est pas le cas dans toutes les familles indiennes. La chance sourira à la jeune femme, sans nom, lorsqu'elle se rentra à la capitale car à peine arrivée, elle aura un travail et un traitement de faveur par son patron. e

"Et le guerrier dansait ..." comporte forcément des rebondissements mais certains passages sont un peu trop "tirer par les cheveux" pour être vrai. En tous les cas, l'auteur ne manque pas d'humour, et n'hésite pas à aborder le sujet des différences culturels, en plus des mariages arrangés. Le livre se lit étonnamment bien, malgré de nombreux passages exagérés.





"Et le guerrier dansait ..."

Rajeev Balasubramanyam

Titre original : It's Beautiful Disguises

Editions Le Serpent à Plumes - Collection Motifs - Mars 2004 - ISBN : 978-2842614928 - 382 pages - Uniquement en occasion


Comments


bottom of page