"L'histoire de ma vie" de Kamala Das


Les poètes, même les plus insignifiants, sont des êtres à part. Ils ne peuvent pas, comme les commerçants fermer leur boutique et rentrer chez eux. Leur magasin c'est leur esprit, ils ne peuvent le quitter. Pas un seul instant, je ne pouvais échapper à ma situation difficile.

"L'histoire de ma vie", "Ente Khala"  (എന്റെ കഥ) pour son titre original en malayalam, est une autobiographie de Kamala Das, alias  Kamala Surayya ou Madhavikutty, une auteure indienne connue pour ses nouvelles et ses poèmes qui ont été écrits en malayalam mais également en anglais. Kamala Das est la fille d'une poète célèbre, Balamani  Amma, et son grand-oncle, Nalapat Narayana Menon, était un écrivain respecté au Kerala. Kamala Das, ayant été souvent dans sa vie malade, c'est lors d'un de ses nombreux séjours dans un établissement hospitalier qu'elle a écrit cette autobiographie. Publiée une première fois en 1972 dans l'hebdomadaire keralais "Malayalanadu", les feuilletons de la vie à Kamala Das ont eu un vif succès auprès des lecteurs du journal et avaient même fait bondir les ventes. Sa famille avait été atterrée par les révélations qui y ont été faites et avait même demandé l'arrêt des publications car Kamala Das y partage des révélations très intimes mais face au succès, ils n'y parvinrent pas.

"L'histoire de ma vie" est un livre comportant environ cinquante petits chapitres d'environ quatre pages chacun. Son récit débute lorsque Kamala avait été petite (elle est née en 1934) et que les anglais gouvernaient encore l'Inde. Dans sa jeunesse, Kamala a été très souvent ballotée entre Calcutta où son père vendait des voitures de luxe et Nalapat, la maison ancestrale de Punnayurkulum au Kerala. Elle fréquenta de nombreuses écoles indiennes mais également anglaises où elle subit discrimination et racisme. C'est à quinze ans, qu'on la forçât à épouser un parent plus âgé, qui, quand elle était petite, la portait sur ses épaules. Son époux était un fonctionnaire de la "Reserve Bank of India" qui se sacrifia corps et âme à son travail mais qui ne ratait aucune occasion de satisfaire ses pulsions masculines. C'était un homme pas très beau, absent et durant une grande partie de son union avec Kamala assez insensible à elle, n'hésitant pas à se consoler auprès d'amants. De plus, il imposa à Kamala de nombreux déménagements à travers l'Inde : Bombay, Calcutta et Delhi. Dans cette autobiographie, Kamala parle de ses expériences personnelles et professionnelles en tant que femme dans une société patriarcale (et féodal) et de sa quête de l'amour sous sa forme la plus authentique. Elle y parle de la menstruation, de la puberté, de l'amour, de la luxure,  de ses expériences avec les deux sexes, d'homosexualité, de la grossesse et de la naissance de ses enfants, de l'infidélité, de ses aventures extra-conjugales et de l'adultère, de l'intimité physique, de la relation compliquée avec son mari où il n'y a pas de place pour l'amour, l'histoire de sa famille et de la demeure ancestrale, sa carrière littéraire qui se développe, le viol et le harcèlement, la sexualité dans sa généralité, son attirance pour d'autres hommes, ... Une vraie révolution dans le domaine littéraire, car elle est sans aucun doute la première femme à parler dans la littérature le concept de la sexualité féminine, une notion inexistante jusque-là.   "L'histoire de ma vie" est une autobiographie étonnante par les choses qui y sont révélées. Kamala Das était l'une des voix féministes les plus importantes de l'ère postcoloniale. Elle y fait preuve d'une véritable audace jamais vue auparavant et ne le cache pas dans un des derniers chapitres de son autobiographie. Même si au début, elle a été profondément touchée par les réactions vis-à-vis de ses confessions, elle a finit par n'avoir que faire de ce que les autres pensaient de ses révélations, des menaces dont elle avait l'objet, des tentatives d’intimidation et des menaces de mort, de la violence dont elle a été victime. Vous l'aurez compris, dans "L'histoire de ma vie", il n'y aucun tabou.


Dans le système féodal en vigueur au Malabar il y a une vingtaine d'années, on cachait les scandales. Les hommes des riches familles, assouvissaient leurs désirs sexuels avec les filles pures de leurs paysans ou avec leurs jeunes servantes. Ils craignaient les révélations que j'aurais pu faire sur des morts ...accidentelles, mais surtout ce que je pouvais divulguer sur l'immortalité si bien dissimulée de cette bonne société.



L'histoire de ma vie de Kamala Das

Traduction de l'anglais par Isabelle Vassard

Éditions Kailash - Collection "Grains de riz"

Date de parution : 1999  - ISBN : 978-2909052175 - 217 pages sans les pages contenant des photographies - Uniquement en occasion


#éditionskailash #kamaladas #auteurindien #auteursindiens #femmesindiennes #delhi #calcutta #autobiographie #mumbai #bombay

©2020 par L'Inde en Livres - Atasi