top of page

"Meurtre à Uluwatu" de Éric Buvelot



Le chef de la criminelle de Bali avait prononcé cette dernière phrase sur un ton ferme. Aussitôt, il tourna les talons et laissa Barrel seul dans l'étroit couloir qui menait vers la sortie. Des insectes aveuglés se cognaient aux globes lumineux pendus au plafond. La nuit était tombée. Barrel était libre. Et il ne devait sa liberté qu'à une petite photo d'identité déchirée. [Page 86]





Île de Bali, Indonésie, Années 1990


Le corps d'une jeune femme, d'origine javanaise, est découvert un matin, aux pieds des rochers d'Uluwatu à l'extrême sud de l'île.

Iskandar Sawidra est inspecteur général de la police de Denpasar. Natif de Djakarta, il est en poste sur l'île des Dieux depuis près de seize ans. Le policier ressent que le petit ami de la jeune femme, un jeune français nommé Barrel et qui a identifié le corps, fait le coupable idéal.

Mais est-ce lui le véritable coupable et quelles auraient été ses motivations ? Qui était réellement cette jeune femme ?




Après la publication de "Bali, 50 ans de changements", Éric Buvelot, journaliste, éditeur, romancier, ex-bassiste dans un groupe de rock et qui vit depuis 1995 sur l'île indonésienne de Bali, sort de ses tiroirs un roman qu'il avait écrit en 1994 en le remaniant avec ses connaissances actuelles.

"Meurtre à Uluwatu" est un roman policier saisissant dès les premières pages et qui désarçonne rapidement son lecteur, car il prend très vite une tournure à laquelle on ne s'y attend pas. Le roman regorge de nombreux rebondissements et la chute est assez imprévisible. Au fil du roman, le portrait de la jeune femme assassinée se dessine et le lecteur prend alors conscience que c'est celui de ces nombreuses jeunes femmes, certaines encore adolescentes, qui viennent sur l'île touristique de Bali afin d'y chercher une vie meilleure.

Une autre particularité et pas des moindres, c'est qu'Éric Buvelot a apporté à son roman, un nombre foisonnant de détails sur l'environnement autour duquel se déroule l'histoire, poussant jusqu'à énumérer les rues et les petits villages où se déplacent les protagonistes. Ainsi, Bali s'ouvre au lecteur et ce dernier est projeté au maximum sur l'île des Dieux, au point qu'il pourrait presque s'y rendre et suivre le parcours des personnages, menu d'un gps, un appareil qui n'existait pas à l'époque, tout comme les téléphones, Cet environnement balinais décrit par l'auteur est composé principalement des hauts-lieux touristiques de l'île, mais Éric Buvelot nous apporte également des éléments de décors qui étaient alors à l'époque vierges du tourisme de masse, des paysages parcourus par des champs de riz et des temples ; où l'on y trouve des villages où les habitants pratiquaient des traditions ancestrales (parfois surprenantes, disons même dérouantes). Des éléments de décor que l'on imagine bien aujourd'hui disparus ou qu'ils sont en voie de disparition.

"Meurtre à Uluwatu" a tous les composants d'un roman policier assez réussi. Il offre une lecture idéale pour les amateurs de romans policier mais également à ceux et celles qui souhaitent s'évader à travers leur lecture. A lire.









"Meurtre à Uluwatu"

Roman policier d’Éric Buvelot

Editions Gope - Date de parution : 27 novembre 2023 - ISBN 978-2-494118-12-6 - 220 pages - Prix éditeur : 19 €

Comments


bottom of page