top of page

Un passage vers le Nord - Anuk Arudpragasam 🇱🇰


Le présent, une des rares choses dont nous ne puissions être séparés de notre vivant, nous tient éternellement compagnie, croit-on. Le présent nous submerge dès les moments pénibles de notre venue au monde, un monde encore trop neuf pour que nous sachions l'apprivoiser ou négocier avec lui, puis il demeure à nos côtés pendant l'enfance et l'adolescence, durant ces années d'avant le poids du souvenir et des attentes, si bien qu'il est triste et un peu troublant de constater qu'avec l'âge nous devenons beaucoup moins aptes à le toucher, l'effleurer ou même l'apercevoir, ... [Page 9]

L'histoire

Après des années passées à Delhi pour ses études universitaires, Krishnan a décidé de revenir dans son pays natal, le Sri Lanka.

Il a d'abord effectué un travail social dans une ONG dans le Nord, une région ravagée par la guerre civile avant de rentrer à Colombo dans la maison familiale où vivent sa mère et sa grand-mère maternelle.

Alors que Krishnan n'arrête pas de tergiverser, il apprend que Rani, la femme qu'il avait rencontré durant sa mission et qu'il avait fini par l'employer pour venir en aide à sa grand-mère alitée est décédée.

Krishnan décide alors de reprendre le chemin vers le nord pour rendre un dernière hommage à Rani, la tête remplie d'interrogations.





"Un passage vers le Nord" est le second roman de l'auteur sri-lankais Anuk Arudpragasam. Son premier roman "The Story of a Brief Marriage" qui a été traduit en plusieurs langues, dont en français sous le titre "Un bref mariage", a déjà été reconnu par la critique car l'auteur a été récompensé par le prestigieux prix "DSC Prize for South Asian Literature" et a été nommé pour le "Dylan Thoma Prize. "Un passage vers le Nord", publié en 2021 sous le titre "A Passage North", déjà nommé pour le "Booker Prize" la même année, aura le même succès que le précédent, sinon plus. Il est en certain, que ce roman fera parler de lui dans le futur.


"Un passage vers le Nord" est un roman qui nous invite tant au Sri Lanka, tant en Inde, où le jeune protagoniste, Krishnan, y a vécu plusieurs années pour ses études et où il fréquentait une jeune femme indienne, indépendante et militante.

Même si de nombreux passages relatent les souvenirs de Krishnan en Inde, "Un passage vers le Nord" est un roman qui évoque avant tout la guerre civile qui a ensanglanté le Sri Lanka durant près de trente ans, mais d'un point de vie différent que celui apporter par l'auteur Antonythasan Jesuthasan notamment dans son roman "La Sterne rouge". A savoir que les deux auteurs sont des sri-lankais, hindous, de la communauté tamoule, mais d'une autre génération, d'une autre classe sociale, avec un vécu complètement différent. Le vécu d'Antonythasan Jesuthasan, et des protagonistes de ses écrits, font beaucoup écho au personnage de Rani, l'aide-malade de la grand-mère à Krishnan. Cette dernière, qui souffre de troubles du stress post-traumatique suite à la guerre civile où elle a perdu ses deux fils. vient d'un village du nord du pays, une partie du Sri Lanka où les affrontements ont été les plus sanglants et dont nombre de personnes avait intégré le Mouvement de libération des Tigres Tamoules.

"Un passage vers le Nord" est un roman qui se déroule sur un laps de temps relativement court, quelques heures avant l'annonce du décès de Rani jusqu'à la crémation de cette dernière, quelques heures plus tard. Le roman est basé sur les réflexions de Krishnan. Il évoque la vieillesse en relatant la santé déclinante et subite de sa grand-mère, il se souvient de ce qu'il l'a fait revenir au Sri Lanka alors qu'il aurait pu vivre ailleurs que dans son pays blessé et les raisons qui l'ont fait devenir travailleur social, ... Mais surtout, Krishnan, parle de Rani et indirectement de la guerre, et de sa culpabilité, celle d'avoir été un privilégié ...

"Un passage vers le Nord" est un roman très fluide où les réflexions de Krishnan se déverse délicatement, agrémentés par l'écriture très philosophiques et poétique d'Anuk Arudpragasam, inspiré par les épopées et la philosophie sanskrite. C'est un roman qui nous apprend d'une façon intéressante la guerre civile du Sri Lanka, presque journaliste, en prenant en compte différents points de vue, notamment celle de la nouvelle génération, grâce à la merveilleuse écriture de l'un d'eux, Anuk Arudpragasam, un auteur prometteur et qui continuera à nous émerveiller et à nous interroger dans ses futurs écrits.

"Un passage vers le Nord" est un roman qui vous marque, et dès ses premières pages, indélébilement et qui peut transformer votre manière de penser, sur votre vie et sur l'histoire dans sa généralité. C'est un roman que l'on ne peut que conseiller et surtout qu'on a envie de s'y replonger à peine qu'on le referme. L'écriture d'Anuk Arudpragasam est plus que superbe et elle vous prend aux tripes, tout comme l'histoire de Rani et de ces victimes de cette guerre civile de la perle de l'Océan Indien. C'est un roman incontournable de l'année 2023.


Précisons que "Un passage vers le Nord" a été traduit par une traductrice d'exception, Dominique Vitalyos, traductrice littéraire depuis 1995 de l’anglais (domaine indien), du malayalam et de l’indonésien (dont les quatre tomes du magistrale "Buru Quartet" de Pramoedya Ananta Toer).



Cette nuit-là, il avait découvert que ce qu'on appelait amour faute de mot plus adéquat n'était pas tant une relation de deux personnes entre elles qu'une relation de deux personnes au monde dont elles étaient témoins, monde dont les surfaces et les extérieurs se dissolvaient lentement à mesure qu'elles plongeaient de plus en plus profond de ce qu'elles appelaient leur amour. [Page 163]




Un passage vers le Nord

Anuk Arudpragasam

Titre original : A Passage North

Traduit de l'anglais (Sri Lanka) par Dominique Vitalyos

Editions "Le Bruit du Monde" - Date de parution : 5 janvier 2023 - ISBN : 9782493206282 -

320 pages - Prix éditeur : 22,00 €

Comments


bottom of page