• Véronique Schauinger

"Inde, la disparition de Jean-Baptiste." un reportage de Dominique Hoeltgen

Revenir pour guérir, pour oublier ses maux, pour ne plus sentir l'absence, pour se fondre dans la chaleur et l'odeur désormais familières. Revenir pour se perdre dans les cohues, à la recherche de l'aimé, pour retrouver les mille dieux qui bornent les chemins et humer les épices mêlées au riz et aux lentilles. Revenir pour regarder passer les foules et aider les écoliers qui font leurs devoirs sur le trottoir. Il y a mille et une raisons de refaire le chemin vers un pays où frugalité et spiritualité riment si bien.


Jean-Baptiste Talleu est parti de Nice le 18 juillet 2007. Avec sa bicyclette, il est passé par I'Italie, la Croatie, l'Albanie, la Turquie puis l'Iran. N'ayant pas de visa pour passer sur le Pakistan, il prend un ferry pour Dubaï avant de prendre un vol, le 4 décembre, pour Mumbai. Après l'Inde, Jean-Baptiste avait prévu d'aller en Chine afin de rejoindre sa sœur jumelle qui y vit.

Le 5 décembre 2007, quelques jours avant ses vingt-six ans, il retire de l'argent à un distributeur de billet dans le nord de Mumbai et disparaît.

Jean-Baptiste Talleu est originaire de Nancy et fait partie d'une fratrie de sept enfants. Jean-Baptiste n'est pas le seul de la fratrie à avoir la bougeotte, nombre de ses frères et sœurs vivent aux quatre coins du globe. Dans sa jeunesse, Jean-Baptiste avait été scout.

Durant ses cinq mois de pérégrination, Jean-Baptiste a régulièrement donné de ses nouvelles à sa famille notamment à ses parents Marie-Claire et Pierre qui l'aidait quelquefois financièrement. Mais depuis son arrivée à Mumbai, aucune nouvelle de Jean-Baptiste n'est arrivée jusqu'à Nancy et plus aucune n'arrivera. Le 12 janvier 2008, ses parents alertent le ministère des Affaires Étrangères et le consulat de France à Mumbai pour indiquer la disparition de leur fils. Le 2 mai 2008, sera pour eux le premier de nombreux voyages en Inde.

Que de chemin parcouru, à la recherche du fils évaporé. Tout autant que les traces de leur pas sur les routes indiennes, ce sont surtout les changements de nature de leur quête qui les maintient en espoir. Une quête désormais où la spiritualité prend le dessus. C'est l'enfant qui fait la mère, dit-on en Inde. C'est Jean-Baptiste qui a permis à ses parents de découvrir un monde dont ils se croyaient éloignés.

"Inde, la disparition de Jean-Baptiste" est un reportage écrit par Dominique Hoeltgen, auteure et journaliste. Dans cet ouvrage, nous suivons les démarches, les recherches et les voyages des parents de Jean-Baptiste aux quatre coins de l'Inde depuis la disparition de leur fils. Une aiguille dans une botte de foin, mais Marie-Claire et Pierre continue de croire qu'ils retrouveront un jour leur fils et continue à garder la foi malgré les épreuves. Même si l'Inde est le pays où a disparu Jean-Baptiste, l'Inde devient pour les époux Telleu, surtout pour Marie-Claire, un pays fort en spiritualité, de rencontres et de découvertes. Pour faire face aux nombreux déconvenus, ils s'imprègnent des religions de l'Inde et séjournent de temps en temps dans des ashrams mais sans quitter leur but ultime, retrouver leur JB.

"Inde, la disparition de Jean-Baptiste" est un ouvrage où les faits sont racontés sans fioriture et où les émotions nous sont livrées brutes. C'est avant tout un ouvrage pour ne pas oublier Jean-Baptiste.




Inde, la disparition de Jean-Baptiste

Un reportage de Dominique Hoeltgen

Éditions Iggybook - Date de parution : 1 février 2019 - ISBN :  978-2363159717 - 195 pages - En format kindle (4,99 €) et en format papier (12 €)

#dominiquehoeltgen #dispartion #avisderecherche #enquête #reportage

http://disparitionjeanbaptistetalleu.blogspot.com/

https://www.amazon.fr/Inde-disparition-Jean-Baptiste-Dominique-Hoeltgen/dp/2363159713

0 vue

©2020 par L'Inde en Livres - Atasi