"L'atlas des inconnus" de Tania James

#TaniaJames #kerala #littératureindienne #littératuresindiennes #auteurindien #auteurindiens



Les choses ont-elles jamais été plus claires que maintenant ? Le temps n'est qu'un cercle, et on pourrait très bien fuir son passé pour au bout du compte finir par se retrouver face à lui. [Page 111]

Après le décès de leur mère, Linno et Anju, et leur père Melvin Vallara sont retournés vivre avec leur grand-mère dans la maison familiale au Kerala.

Suite à un dramatique accident, qui a fait perdre à Linna sa main, cette dernière, en échec scolaire, a préféré arrêter l'école pour s'occuper de sa grand-mère que de subir la honte d'avoir dans sa même classe sa sœur cadette, Anju.

Anju n'était qu'un bébé quand leur mère est décédée. Elle est une fille très studieuse, très intelligente mais a très fort caractère. Pour se voir obtenir une bourse qui lui permettra d'étudier un an à New York, elle n'hésitera pas à s'approprier les dessins de Linno, qui possède un véritable don artistique. C'est justement grâce à ces dessins qu'Anju sera sélectionnée et comme si cela ne suffisait pas, elle partira avec les travaux artistiques dans ses bagages. Linno sera profondément meurtrie par les agissements de sa sœur et n'hésitera pas à l'ignorer.

Anju a du mal à s'intégrer dans sa nouvelle école. Elle vivra chez de riches indiens installés aux États-Unis depuis de nombreuses décennies. Mais elle sera confrontée à un problème, les cours de dessins auxquels elle devra assister alors qu'elle n'a aucun talent. Pendant un temps, elle trouvera des excuses pour manquer les cours mais elle finira par se faire démasquer. Elle trouvera refuge chez Bird, une femme qu'elle a rencontré un jour, mais pas par le plus grand des hasards, car Anju ne sait pas que Bird avait été l'amie de sa mère.

Alors qu'Anju s'enfonce dans les problèmes, Linno brillera grâce à ses talents artistiques.


Si Melvin était le père qu'il voudrait être, il parlerait du mariages avec des métaphores, il n'évoquerait pas l'étincelle mais une plante d'intérieur, expliquant comment l'amour peut fleurir quand le mariage est bien arrosé, comme un amour solide prospère le mieux quand d'autres facteurs sont en place - un sol sain, une bonne exposition au soleil, le fertilisant qu'il faut et un pot de bonne taille. Il s'imagine délivrant des flots d'adages métaphoriques un peu flous, du genre très clairement fondé sur son expérience, sans devoir fouiller trop loin dans les erreurs de son passé. [Page 196]

Fascinée par "D'ivoire et de sang" de Tania James, il a été assez tentant de découvrir son premier roman "L'atlas des inconnus".

Tout comme "D'ivoire et de sang", "L'atlas des inconnus" nous transporte dans la région où Tania James a ses origines, le Kerala, dans le Sud de l'Inde. C'est également un roman qui nous transporte aux États-Unis, là où l'auteure est née et a grandi. Mais "L'atlas des inconnus" a pour sujet des thèmes plus exploitées par les romanciers : la famille et ses secrets, l'émigration. Ce roman est composé de deux protagonistes, deux sœurs, totalement différentes. Chacune évolue à sa manière du monde de l'adolescence au monde adulte, et contrairement à ce que l'on croit au premier abord, ce n'est pas celle qui aura la chance d'étudier aux États-Unis qui s’élèvera mais sa sœur, en échec scolaire. Les revirements de situation sont nombreux et nous ne pouvons pas qu'être fascinée par la force de Linno, une adolescente très mature pour son âge, travailleuse et surtout très déterminée, malgré plusieurs traumatismes dont le décès de sa mère. Linno est le pilier central du roman et de sa famille. Derrière l'histoire des deux jeunes sœurs, se dessine, à travers le personnage de Bird, l'histoire de leur mère, qui avait également rêver de vivre aux États-Unis. L'immigration, l'immigration illégale, le travail illégal, sous fond d'après le 11 septembre 2001, des sujets encore d'actualité aujourd'hui, sont également largement abordés dans ce roman. La famille de Linno et Anju étant chrétien, ce roman nous permet également de découvrir les us et coutumes des chrétiens d'Inde.


"L'atlas des inconnus" est un roman, certes pas toujours facile à lire, mais qui mérite que l'on s'y attarde. Il est très bien structuré et l'envie de connaître la fin le rend finalement très addictif.






---------------------

"L'atlas des inconnus"

De Tania James

Titre original : "Atlas of Unknowns"

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Alice Wicke

Éditions Stock - Date de parution : 25 août 2010 - ISBN : 978-2234063969 - 495 pages - Prix éditeur : 22, 50 € - Également en version poche




Site de l'auteure

http://taniajames.com/?i=1





45 vues0 commentaire