• Véronique Schauinger

"L'Inde sous les yeux de l'Europe : Mots - Peuples - Empires" de Sanjay Subrahmany

Il ne fait aucun doute que les Européens du début de la période moderne ont abordé et compris l'Inde en fonction de leurs propres positions sociales, de leurs croyances religieuses et de leurs tendances intellectuelles. Mais l'on peut dire de la même manière qu'il n'y eut pas non plus de vision monolithique des "Francs" en Inde durant ces siècles. Certes, pour beaucoup, l'indifférence était aussi une option, puisque ce n'est que dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, avec la conquête britannique du Bengale d'abord, puis de l'Inde méridionale et de l'Inde occidentales, que les Européens apparurent en tant que puissance à ne pas sous-estimer dans les réalités quotidiennes du sous-continent.


Aujourd'hui encore l'Inde reste un pays qui recèle bien de mystères pour les non-initiés et de nombreux aprioris restent toujours très ancrés. Alors imaginez quelques siècles en arrière le choc culturel que cela devait être lorsque les européens - dont certains avait été peut-être bercés par le mythe du "Royaume du Prêtre Jean" - débarquèrent sur les côtés de ce pays qu'ils ne connaissaient pas, à une époque où l'imaginaire indien était plus important.


Dans "L'Inde sous les yeux de l'Europe", Sanjay Subrahmany, grand historien et auteur de nombreux essais, a tenté de représenter la manière dont les Européens ont perçu l'Inde entre 1500 et 1800 mais n'oubliant pas d'y ajouter la vision qu'avaient les indiens de l'Europe. Cette période de trois siècles n'a pas été choisi par hasard par l'auteur car commençant à peine quelques années après la première arrivée d'européens par voie maritime et se terminant tout d'abord avec la chute de l'empire moghol et ensuite par la colonisation des Indes par les britanniques.


Dans cet essai, on découvre que l'arrivée en Inde par voie maritime par l'explorateur portugais Vasco de Gama en 1498 et consolidée de la domination portugaise sur la "Route du Cap" a été un tournant dans les relations entre l'Europe et l'Inde, mais les relations entre les deux continents restent tout d'abord limitées. Même si les premiers portugais avaient, contrairement à d'autres européens, l'avantage de connaître l'arabe, cette langue ne suffisait pourtant pas à rentrer en contact avec les "gentils", surnom qu'ils donnèrent à la fois aux hindouistes, aux bouddhistes et aux jaïns. Pourtant, les européens de différents pays et de différents milieux vinrent toujours plus nombreux en Inde, avec chacun leurs ambitions propres.


Avec l'apparition d'un nouvel orientalisme en Europe occidentale durant les dernières décennies du XVIe siècle, un engouement pour l'Inde devient encore plus important dans la première moitié du XVIIe, car la mode à l'époque en Europe était de collectionner. Ainsi les personnes qui se rendaient en Inde, rentraient en Europe chargées de divers objets provenant de ce pays dont de nombreux produits culturels (manuscrits, peintures, estampes, instruments de musique, et autres objets artisanaux précieux, ..). De nombreux ouvrages feront l'objet d'une traduction commentée avec une justesse toute relative. Ces voyages et ces séjours permirent "la formation de multiples images de l'Inde dans l’œil européen, à travers acteurs et selon leurs perspectives propres" et le lecteur appréciera connaître le travail - même lacunaire - réalisé par des hommes tels que João de Barros, Bernier, Herryard, Fraser (dont l'auteur nous offre un examen détaillé de la carrière et du contexte de son cas), Bussy et Pollier. Lire cet ouvrage n'est pas uniquement lire des témoignages et des points de vue d'hommes sur le monde indien qui évoluait autour d'eux ou des transcriptions plus ou moins (surtout moins) détaillés des écrits indiens de cette époque ou des védas, il nous permet de nous projeter dans l'ambiance de l'époque et les aprioris qui constituaient la manière dont les Européens percevaient l'Inde durant ces trois siècles. Cet essai permet également de nous faire découvrir une époque peu relatée dans les ouvrages et qui constitue une très bonne source d'informations. Il permet en outre de comprendre l'importance de cette époque à la fois pour l'histoire de Inde mais également pour l'histoire de l'Europe mais qui joue également un rôle important dans d'autres domaines tels que les arts et la littérature. Le lecteur constatera également à travers les pages les noms désignant ce pays que nous connaissons aujourd'hui comme l'Inde (al-Hind, Indoustan, ...).

"L'Inde sous les yeux de l'Europe" est un ouvrage d'une incroyable richesse. On pourrait penser que tout ce qui pouvait être dit au sujet des contacts européens antérieurs à la colonisation britannique avec l'Inde avait été précédemment dit et écrit, et qu'aucune autre approche intéressante de l'étude de ces contacts ne pourrait être développée. Pourtant cet essai nous fait comprendre que nous avons encore beaucoup à apprendre. Merci Sanjay Subrahmanyam pour ce fabuleux ouvrage qui permet la transmission de cette page peu connue de l'histoire de l'Inde.






L'Inde sous les yeux de l'Europe

Mots - Peuples - Empires

De Sanjay Subrahmany

Titre original : Europe's India - Words, people, empires 1500-1800

Traduit de l'anglais (États-Unis) par Johanna Blayac

Alma Éditeur - Date de parution : 3 mai 2018

ISBN : 978-2-36279-270-0 - 488 pages - Prix éditeur : 26 €


#almaéditeur #indesouslesyeuxdeleurope #sanjaysubrahmany #documentderecherche #romanshistoriques #romanhistorique #essai #courmoghole #histoiredelinde

©2020 par L'Inde en Livres - Atasi