"La Passeuse d'histoires" de Sejal Badani



En débarquant en Inde, j'espérais rencontrer mon grand-père et apprendre quelque chose, n'importe quoi, au sujet de ma mère. Jamais je ne me serais attendue à entendre l'histoire d'une femme dont j'ai à peine entendu parler durant mon enfance. Son évocation ne se résumait qu'à sa mort, qui s'est produite quand ma mère était jeune. Le reste ne comptait pas. [Page 157]

La troisième fausse couche de Jaya l'a dévasté, elle mais également son couple. Alors qu'elle rend visite à ses parents, elle prend connaissance d'une lettre venant d'Inde. Son grand-père maternel est en train de mourir mais sa mère refuse de s'y rendre. Pourquoi, elle n'en dira rien, ni sur les raisons de son refus, ni sur son passé qui la pèse.


Malgré l'interdiction de sa mère, Jaya décide d'aller en Inde, un pays qu'elle ne connaît pas car elle née aux États-Unis, contrairement à ses parents qui sont nés dans ce pays lointain. Lorsqu'elle arrive enfin dans le petit village du Madhya Pradesh où est née sa mère, il est trop tard, son grand-père Deepak est décédé seul, sans ses enfants qui vivent au-delà des mers. Ne reste que Ravi.

Ravi a été, il y a bien longtemps, le serviteur de la famille, lorsque la grand-mère de Jaya, Amisha, vivait encore. Malgré qu'il fut renvoyé peu de temps après son décès - l'Inde n'était alors pas encore indépendante -, il est resté fidèle à Deepak et à sa famille car Amisha avait été bien plus qu'une patronne à ses yeux, c'était son amie.

Ravi, malgré son grand âge et sa cécité, décide de faire découvrir à Jaya tous les lieux qui ont été chers aux yeux d'Amisha. Il lui racontera l'histoire de sa grand-mère, une femme qui aimait en écrire et qui avait décidé d'apprendre l'anglais. Il dévoilera les secrets les plus intimes de cette femme pétillante, décédée prématurément, alors que la mère de Jaya n'était encore qu'un bébé.


Je frappe à la porte de la maison de Ravi et patiente. Dans ma tête, l'histoire d'Amisha et la mienne se mêlent. Tous ces choix, qu'elle n'a pas pu faire, toute la liberté dont j'ai disposé ... Tous les chagrins qui l'ont secouée, tous ceux que j'ai fait mine d'ignorer .. La femme admirable qu'elle était, celle que je ne suis pas ... [Page 348]

"La Passeuse d'Histoires" est un roman écrit par Sejal Badani, ancienne avocate américaine, d'origine indienne, qui est aujourd'hui auteure à plein temps. Il met en scène, Jaya, une jeune femme qui tente de se reconstruire grâce à son voyage dans le village natale de sa mère. Accablée de chagrin quant à ses fausses couches et la séparation avec son époux, marquée par l'absence de complicité avec sa mère depuis son plus jeune âge, elle a besoin de faire une pause, de voir autre chose et par la même occasion, trouver des réponses à ses questions. Ce que cette Inde rurale aura à lui offrir, dépassera ses attentes. Jaya se trouve projetée dans un autre univers où elle découvrira qu'ailleurs sur terre, des personnes se contentent de peu de choses pour être heureux et luttent pour survivre. Ravi lui fera découvrir qui a été Amisha, sa grand-mère, et lui apportera des réponses quant au comportement distant de sa mère. L'histoire d'Amisha est saisissante, d'autant plus qu'elle a lieu au temps du Raj - en plein mouvement pour l'indépendance du pays - et de plus dans l'Inde rurale. Aujourd'hui, Amisha pourrait être qualifiée de féministe et de femme moderne. Mais connaître le bonheur à l'état pur, peut avoir un revers.


Afin de permettre au lecteur d'apprécier à la fois l'histoire de Jaya, et celle d'Amisha, Sejal Badani a divisé son roman en parties. A tour de rôle, en va-et-vient, ces parties permettent de découvrir l'histoire de l'une puis de l'autre, après à peine une poignée de chapitres. L'histoire d'Amisha n'est pas contée comme le ferait un conteur, et en l’occurrence Ravi, le fidèle serviteur. Sejal Badani nous fait découvrir l'histoire d'Amisha comme elle le fait pour Jaya, et projette ainsi son lecteur dans les années 30-40 avant un retour dans le moment présent dans la partie suivante. De cette façon, elle apporte une dynamise au roman et lui confère un style accrocheur pour son lecteur.


Même si le roman, pour les plus pointilleux, comporte certaines incohérences, il offre une lecture passionnante, où le suspens est maintenu jusqu'au bout. L'histoire est originale et il est très appréciable que Sejal Badani a essayé d'inclure quelques fêtes indiennes afin de les faire découvrir à son lecteur. L'amitié entre Amisha et Ravi, une femme et un homme, une brahmane et un intouchable, est extrêmement touchante. Une autre chose dans ce roman, l'est ... A vous de la découvrir.



Ici, on croit que quand la lune cache le soleil, les ténèbres peuvent se répandre dans notre monde. [Page 351]


"La Passeuse d'histoires"

De Sejal Badani

Titre original : The Storyteller's Secret

Traduit de l'anglais par Ève Borelli

Éditions Charleston - Date de parution : 20 octobre 2020 - ISBN : 9782368125106 - 496 pages - Prix éditeur : 22,50 €

Disponible en e-book depuis le 22 avril 2020


#romans #éditionscharleston #charleston #auteuraméricain #auteursaméricains #sejalbadani #madhyapradesh #fiction #histoiredamour #romance #histoiredefamille #rajbritannique

©2020 par L'Inde en Livres - Atasi