"Le Trident de Shiva" de Rebecca Ryman



Fidèle à sa promesse, Jai Raventhorne retrouva Olivia le lendemain matin, puis, de nouveau, tous les matins suivants. Pour elle, tous les jours se levaient avec la promesse d'un diamant brut qu'un artiste allait tailler à la perfection. Elle ne savait jamais où il allait apparaître mais, comme une ombre, il ne manquait jamais de surgir. Il semblait doté d'un instinct infaillible qui le guidait là où elle était, comme s'il avait pu savoir tout ce qu'elle faisait, quels gens elle rencontrait, quelles pensées elle cachait dans les replis les plus secrets de son esprit.

Calcutta 1948

Olivia O'Rourke, 22 ans, vient d'arriver d'Amérique où elle habite avec son père. Sa tante, Lady Bridget, la sœur de sa regrettée mère l'a invité à passer une année à Calcutta. En invitant sa nièce, cette aristocrate britannique espère lui trouver un bon parti dans la bonne société anglaise. Elle espère également qu'Olivia assagisse sa fille unique, Estelle, extrêmement gâtée et qui va bientôt fêter ses 18 ans.

Olivia O'Rourke s'ennuie dans la bonne société anglaise et dès qu'elle le peut, elle essaye de s'évader. Tous les matins, aux premières heures de l'aube, elle aime se promener à cheval lui permettant de découvrir l'autre visage de Calcutta. C'est pourtant, un soir alors que la famille est invitée chez des amis, qu'Olivia se dérobe pour prendre l'air au bord du fleuve. Elle rencontre Jai Raventhorne, mais ne sait pas encore qui est cet homme, dont la seule mention de son nom fait trembler la ville entière.

Jai Raventhorne est le fruit d'une union entre un britannique et une femme d'originaire de l'Assam. Il déteste les anglais et l'affiche ouvertement. Il a le monopole dans le commerce et n'hésite pas à mettre à genoux ses concurrents, y compris l'oncle d'Olivia, Sir Joshua. Olivia s'éprend de Jai, et pour la première fois de sa vie Jai ne sera pas indifférent à ce cheval sauvage tout droit venu d'Amérique.



"Le trident de Shiva" est le premier roman de l'auteure indienne Asha Bhanjdeo qui a écrit sous la plume de Rebecca Ryman. Le titre fait référence au symbole utilisé par Jai dans son entreprise, un trident. Notons que pour une fois le titre de la traduction française est plus beau que le titre original : "Olivia and Jai". "Le trident de Shiva" offre une magnifique histoire qui nous plonge dans Calcutta du milieu du 19ème siècle. Tous les ingrédients d'une magnifique histoire y figurent : intrigue, amour, trahison, complots, suspens, amitié, ... Mais on y apprécie également y trouver des éléments historiques notamment lié au commerce international : la vente d'opium vers la Chine, les premières plantations de thé en Inde et le début du commerce du thé depuis l'Inde, les premiers bateaux vapeurs, ... En proposant un protagoniste d'origine américaine et non anglaise, Asha Bhanjdeo permet à son lecteur de suivre une femme qui évolue dans une société sans en suivre forcément les dictats.  A travers le personnage d'Olivia qui a grandit aux États-Unis et les nouvelles américaines envoyées par son père, Asha Bhanjdeo permet au lecteur de son roman d'apercevoir la situation en Amérique au milieu du 19ème siècle. On y découvre par exemple que c'est à cette époque que des américains commençaient à s'intéresser au commerce international et précisément le coton. Outre le personnage d'Olivia, le personnage de Jai - à la fois complexe, fort et mystérieux - est très intéressant. Son histoire restera longtemps un mystère, tout comme ses réels sentiments pour Olivia, ces éléments ajouteront beaucoup de suspens à l'ensemble. D'autres personnages intéressants et complexes complètent le tableau et permettent ainsi une fresque grandiose.

"Le trident de Shiva" offre une lecture haletante et démontre les qualités d'écrivaine de Asha Bhanjdeo à travers une histoire chargée en émotions. Il est suivi par "Le voile de l'illusion".



Le roman a été adapté en film en Allemagne sous le nom de "Wer Liebe verspricht".

Le Trident de Shiva

De Rebecca Ryman

Pseudonyme d'Asha Bhanjdeo

Titre original : Olivia and Jai

Traduit de l'anglais par Jean Autret

Éditeurs français : "Presses de la Renaissance" (1996) et "Pocket" (1992) - 718 pages - Uniquement en occasion


#romans #littératureindienne #rebeccaryman #ashabhanjdeo #rajbritannique #romanshistoriques

©2020 par L'Inde en Livres - Atasi