top of page

"Les Neuf Visages du coeur" Anita Nair


La nuit, l'obscurité est un épais drap de velours, escamotant les étoiles et amortissant les bruits. Car c'est une pluie chargée de fureur. Où le tonnerre est roi et les nuages explosent. Où le ciel est déchiré par les zigzags des éclairs qui viennent frapper les arbres fendant leurs troncs et roussissant leurs feuilles ... La fin du mois d'octobre et la saison du thulavarsham. D'une pluie qui ne tombe pas calmement, mais s'abat en trombes rageuses. [Page 248]



L'histoire


Christopher, dit Chris, est un jeune journaliste anglais qui est venu au Kerala, dans le Sud de l'Inde afin d'y interviewer Koman, un célèbre danseur de kathakali.

Il va séjourner plusieurs semaines dans un bungalow d'un complexe hôtelier appartement à Shyam, le mari à la nièce de Koman, Radha. Cette dernière, lasse de sa vie et de sa relation avec Shyam, un homme qui a l'air plus intéressé par ses affaires que par son épouse, participera aux interviews et finira par les retranscrire pour Chris. Alors que Koman raconte par bribes son histoire, peu à peu, Chris et Radha se rapprochent ... dangereusement.







"Les Neuf Visages du coeur" est sans aucun doute, le meilleur roman de l'autrice indienne Anita Nair, connue pour nombre d'autres de ses romans, largement traduit en français.


Rythmé par neuf navarasams, les expressions faciales de l'artiste de kathakali, "Les Neuf Visages du coeur" est un roman choral à trois voix dédié à cette danse théâtrale du Kerala, une danse réservée principalement aux hommes*.

Ce pavé de presque 700 pages contient donc plusieurs histoires en une. Tour à tour, Radha, puis son époux Shyam, puis l'oncle de Radha, Koman, conte leur histoire. La partie la plus intéressante est celle de l'oncle car en plus de nous faire découvrir son art, il nous invite à découvrir l'histoire incroyable de sa famille, que l'on prendra presque comme un conte, tant la volonté de Koman est de la raconter comme une pièce de kathakali. Koman qui est, au début du roman, un personnage assez mystérieux, se dévoile au fil de son récit, l'acteur de kathakali devient peu à peu l'homme, non pas un célibataire endurci comme on le prête à croire mais un homme qui a aimé et qui aime les femmes. Koman n'est pas le seul à se dévoiler au fil de l'histoire, de nombreux secrets sortent de l'ombre pour apparaître en plein jour car chaque protagoniste a les siens, et pas des moindres ...

Il y a énormément de choses à dire sur "Les Neuf Visages du cœur" mais je pense que l'essentiel est de vous conseiller sa lecture qui vaut vraiment le détour. Ce livre m'a accompagné lors d'un voyage au Kerala et cette lecture a fait écho à mon voyage.

"Les Neuf Visages du cœur" se sont des histoires d'amour sur plusieurs générations, des histoires rythmées par une danse ancienne et hypnotique, inspirée par les grandes épopées indiennes. "Les Neuf Visages du cœur" est sans aucun doute un roman incontournable de la littérature indienne, tant il est un condensé de la beauté de l'Inde. A lire, si le nombre de pages ne vous fait pas peur. Pour moi, ça été un grand coup de cœur.


* Interpréter le karthakali n'est pas donné à tous, car il faut suivre une formation ardue d'une douzaine d'années avant de pouvoir endosser de rôles importants et de devenir maître. Fortement maquillés et costumés, les joueurs de karthakali interprètent en musique, durant toute une nuit des personnages divins, qui peuvent être masculins ou féminins, nobles ou démoniaques, issus des immenses épopées hindoues que sont le Mahabharata ou le Ramayana.




"Les Neuf Visages du coeur"

Anita Nair

Titre original : Mistress

Roman traduit de l'anglais (Inde) par Marielle Morin

Editions Philippe Picquier - Dates de parutions : 2006 pour la version broché et 2010 pour la version poche - Uniquement en occasion

bottom of page