"Dérive des âmes et des continents" de Shubhangi Swarup

Le silence sur une île tropicale est le bruit incessant de l'eau. Les vagues, comme le son de votre propre souffle, ne vous quittent jamais. Depuis maintenant quinze jours, le gargouillis et le tonnerre des nuages noient le bruit du ressac. Les pluies tambourinent sur le toit et dérapent sur la corniche, se perdant en éclaboussures. Elles frémissent, fouettent, martèlent et glissent. Le soleil est mort, vous dit-on. En germe dans les sons se trouve un silence élémentaire. Le calme de la brume et la tranquillité de la glace.

Girija Prasad Varma et Chanda Devi, tous les deux originaires d'Allahabad, sont de jeunes mariés. Lui, doctorant en science d'Oxford étudie les arbres et est passionné par les phénomènes naturels. Elle, qui a remporté une médaille d'or en mathématiques et en sanskrit, apprécie la compagnie laconique des arbres, aime communiquer avec les animaux, voit les fantômes et ressent les phénomènes naturels.

C'est lors de son retour du vieux continent, au cours de la première année d'Indépendance et peu de temps avant d'épouser Chanda Devi, que Girija Prasad se vit octroyer, par le Premier Ministre, la tâche de créer le Service national des forêts. Girija Prasad choisit alors d'être posté dans les îles Andaman afin de réaliser son rêve, une vie de solitude. Ce rêve, il le réalisera aux côtés de Chanda Devi qui, le hasard faisant bien les choses, a également besoin de vivre dans un lieu apaisant et aspirant à la sérénité.

Les îles, cette proximité avec la nature et les éléments, réuniront à nouveau ces deux êtres qui se sont aimés dans d'autres vies. Mais la vie est souvent injuste et même si elle permet à deux êtres de se retrouver, elle n'hésitera pas à les séparer bien trop tôt. Le cycle de la vie est quant à lui infini, la vie est un éternel recommencement. Des êtres se retrouvent, d'autres se perdent de vue, d'autres quittent la vie, d'autres devront quitter leur vie, d'autres referont leur vie, ...


De nombreuses années plus tard, dix pour être précis, il se trouvera au même endroit, à la même heure de la soirée, cette fois-ci avec sa famille, assez légère pour être portée du bateau à la berge. C'est encore le territoire des gobies et il en sera ainsi pour les siècles à venir. Comme son père, la fillette sait différencier les têtards, les gobies et les salamandres, jouant avec l'idée de l'évolution comme s'il s'agissait d'un conte de fées.


"Dérive des âmes et des continents" est le premier roman de Shubhangi Swarup, journaliste, réalisatrice et autrice indienne. Un tantinet fantastique, un tantinet onirique et un tantinet scientifique, ce roman est majestueux, envoûtant, fascinant et merveilleusement bien orchestré.

"Dérive des âmes et des continents" est divisé en plusieurs parties : "Îles", "Lignes de faille", "Vallée" et "Désert de Neige". Comme le suggère ces titres poétiques, Shubhangi Swarup a composé un roman qui n'est pas statique. "Dérive des âmes et des continents" se déroule en Inde mais également en d'autres lieux. Ce roman - chose assez rare dans un roman contemporain - transporte son lecteur dans les îles d'Andaman, un archipel situé dans le nord-est de l'océan Indien aujourd'hui connu dans le monde pour son île des Sentinelles où vit un peuple "primitif". L'archipel est également connu dans l'histoire pour sa prison et par les voyageurs pour ses îles paradisiaques. Mais ce lieu fort en énergie n'est pas le seul de ce roman. Outre une virée rapide à Allahabad et Calcutta, ce roman fera voyager le lecteur dans plusieurs régions de l'Himalaya dont une région que l'on pourrait qualifier de "no man's land". Ce roman transporte également son lecteur en Birmanie (Myanmar) et à Katmandou au Népal. Tous ces lieux n'ont pas été choisis par hasard, comme d'ailleurs tous les personnages du roman, car indéniablement un fil relie entre eux nombre d'éléments. Certains détails qui pourraient être perçus en premier lieu comme étant insignifiants, ne figurent pas par hasard dans ce roman.

Dans "Dérive des âmes et des continents", l'autrice a également structuré son roman en prenant en compte l'histoire contemporaine de cette partie du globe. Le roman couvre une large partie de l'histoire, elle commence à l'époque du Raj Britannique et se termine près de soixante-dix ans après près du glacier de Siachen, un glacier situé dans une partie du Cachemire administrée par l'Inde et revendiquée par le Pakistan où deux pays maintiennent une présence militaire permanente sur le glacier à plus de 6000 mètres d’altitude.

Dans son roman, Shubhangi Swarup s'est particulièrement intéressée aux phénomènes climatiques et géologiques dont les tremblements de terre. Elle nous fait (re)prendre conscience que nous ne sommes que des êtres de passage ici-bas. La terre a commencé à se former il y a des milliards d'années et elle continue sa lente évolution et transformation comme nous rappelle des phénomènes géologiques. Il faut donc savoir et prendre le temps d'écouter la terre, et d'observer ce monde dans lequel nous vivons, comme nous le rappelle l'autrice dans son roman. Et si des manifestations surnaturels surviennent, là encore il faut savoir être attentif. Croyez-le ou non, le cycle des réincarnations existent, ainsi que les fantômes. Et si vous êtes dubitatifs, vous avez une raison supplémentaire pour vous de lire ce roman.

Enfin, pour qu'un roman soit bon, il faut des personnages marquants. Dans ce domaine, Shubhangi Swarup frappe également fort. Dans "Dérive des âmes et des continents", les protagonistes sont nombreux et changent lors de chaque partie. Ce roman est un roman composé de personnages forts et que vous ne risquez pas d'oublier : Girija Prasad Varma, Chanda Devi, Mary, Platon, Thapa, Apo, Ghazala et Rana. Ce sont des personnages souvent forts, marquants et pour certains très attachants. Il n'est pas facile en fin de partie, de se dire qu'il est bientôt l'heure de les quitter pour accueillir un nouvel protagoniste. Reste l'espoir de peut-être les entrapercevoir dans les histoires des autres. Les personnages de ce roman vous reviendront certainement en mémoire, bien après votre lecture.

Comme vous l'aurez compris dans cette recension, "Dérive des âmes et des continents" est un roman captivant, également étonnant et dont dégage une force émotionnelle très forte. Pour écrire ce roman, et pour arriver à ce niveau de perfection, Shubhangi Swarup a fait un travail de longue haleine, un travail de fourmi et l'on peut que la féliciter pour ce merveilleux résultats. Ses plusieurs histoires en une, s'imbriquent parfaitement et vous procura la satisfaction d'avoir lu un roman original, enrichissant tant sur le plan intellectuel, moral et spirituelle. C'est un roman qui vous fera prendre conscience qu'il est important de s'arrêter, même quelques instants, et d'observer le monde qui nous entoure et qui évolue autour de nous. "Dérive des âmes et des continents" est une ode à la terre, à la vie et à mort.



Dérive des âmes et des continents De Shubhangi Swarup

Titre original : Latitudes of Longing

Traduit de l'anglais (Inde) par Céline Schwaller

Éditions Métailié - Bibliothèque anglo-saxonne - Date de parution : 12 mars 2020 - ISBN : 979-1022610247 - 368 pages - Prix éditeur : 22 €


#ÉditionsMétailié #ShubhangiSwarup #Romansindiens #littératureindienne #Andaman #Katmandou #Myanmar #Birmanie

©2020 par L'Inde en Livres - Atasi