"De l'autre côté du pont" - "The Bridge Home" de Padma Venkatraman


#padmavenkatraman #romanindien #auteurindien #auteursindiens


En t’écrivant ces lignes, Rukku, je remonte le temps.

Je sens tomber la pluie sur notre dos tandis que tu t’énerves à secourir des vers de terre, accroupie au beau milieu de la route.

Je t’entends fredonner dans l’oreille de Kutti, tes bras refermés autour de lui en une étreinte rassurante, alors qu’explose un feu d’artifices le soir de la fête des Lumières.

Je te revois, le visage illuminé d’un sourire fier, tendre au vendeur de ballons l’argent que tu as toi-même gagné sur la plage.


Pour échapper à un père de plus en plus violent, Viji décide de s'enfuir de la maison avec sa sœur Rukku. Comme Parvathi, qui a été son enseignante préférée, ou encore Subbu, leur unique ami en classe, elle souhaite aller en ville.

Mais dès son arrivée, après avoir courageusement pris le bus, Viji prend conscience des difficultés auxquelles elle devra faire face, d'autant plus qu'elle aura à protéger sa sœur.

Après avoir travaillé dans un tea shop suite à un malheureux accident de verre brisé, les deux fillettes trouvent refuge, pour leur première nuit en ville, sous un pont mais la place est déjà prise par Muthy et Arul. Les deux garçons sont d'abord réticents à accueillir les deux fillettes, mais ils leur feront rapidement une place sous leur abri de fortune. Une solide amitié naîtra entre les quatre enfants, consolidé par l'adorable Kutti, un chiot qui se joindra à la bande. Pour subvenir à leurs besoins, ils travailleront dans une décharge, sauf Rukku qui fera des colliers grâce aux perles reçues par la dame du tea shop. Mais la vie les mettra tous les quatre à dure épreuve.



"The Bridge Home", le titre original, ou "De l'autre côté du pont" pour sa version traduite en français, est un roman de l'auteure Padma Venkatraman, qui est originaire du Tamil Nadu dans le Sud de l'Inde. "The Bridge Home" est un roman très touchant. Le lecteur devient Viji, qui écrit une lettre à sa sœur Rukku. Dans cette lettre, elle lui raconte une histoire, leur histoire : leur fugue, leur rencontre avec la dame du tea shop, l'arrivée de Kutti qui remplaça la poupée de Rukku puis la rencontre avec Muthy et Arul. Viji y raconte les déboires mais également les brefs moments de joie mais surtout elle y partage tout l'amour qu'elle a pour Rukku, une sœur certes quelque peu différente, mais une sœur très attachante. Tout comme toutes les personnes qui croiseront Rukku, le lecteur se prend très vite d'affection pour elle. Muthy et Arul qui auraient pu la juger comme étant un fardeau, seront aux petits soins pour elle et pour sa sœur. Ils n'hésiteront pas à travailler plus durement pour acheter à manger et à améliorer le quotidien de leur petite tribu, alors que leur vie est déjà assez difficile.

Dans ce roman, Padma Venkatraman nous conte l'histoire d'enfants des rues et nous livre les différentes facettes de cette vie faite de débrouilles et de dangers. Pour écrire ce roman, elle s'est inspirée des témoignages d'autres enfants des rues qui ont été pris en charge par des associations comme par exemple "Concerned for Working Children".


"The Bridge Home" est un roman poignant, émouvant, magnifique, riche en émotion et en rebondissements. A noter que la couverture du roman est la parfaite illustration de celui-ci.

"The Bridge Home" est certes un roman pour la jeunesse mais un adulte peut aisément se laisser emporter par cette magnifique histoire, inspirée par des faits réels.

"The Bridge Home" est sans aucun doute un roman qui marquera votre esprit, pour longtemps.


----------------------------------------------------

"The Bridge Home"

Édition originale publiée chez Puffin Books (USA)


Traduit en français par "L'école des Loisirs" sous le titre de "De l'autre côté du pont"

Date de parution : 17 juin 2020 - ISBN : 9782211305747 - Environ 200 pages - Prix éditeur : 15,50 €

Traduction par Amandine Chambaron-Maillard



#Inde #fugue #pauvreté, précarité #rue #sœurs et frères #statut de la femme #maltraitance #entraide, solidarité #violence


46 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout