"Indian Paludes" de Jean-Claude Perrier


A ceci près qu'il m'a semblé pertinent de me rendre en Inde pour traduire mon Indien, lui replongé dans son élément naturel, et moi confronté à son pays, son peuple, sa langue - ses langues, devrais-je dire. Et même si, profitant d'une opportunité, j'ai choisi le pays tamoul, et non la région de Bénarès, où Kabîr a fait l'essentiel de sa vie [Page 20]

Passionné depuis ses jeunes années par les ouvrages littéraires du célèbre auteur parisien et "Prix Nobel" André Gide, Jean-Claude Perrier a décidé de faire un "remake" d'un de ses romans phare "Paludes".


Pour "Indian Paludes", Jean-Claude Perrier s'est accordé nombre de libertés. Tout d'abord, il n'a pas repris Tityre, le protagoniste de "Paludes" comme personnage principal, mais André Gides lui-même. De plus, Jean-Claude Perrier ne fait pas revivre à André Gides les mêmes histoires que celles vécues par Tityre. Il lui offre un changement radical de décor en l'envoyant en Inde pour une mission bien précise, celle de traduire "Songs" du poète Kabîr, d'après la version traduite en anglais par Rabindranath Tagore. A savoir qu'André Giles, pour de nombreuses raisons, n'est jamais allé en Inde malgré ses innombrables voyages à travers le monde, en Afrique, en URSS, ... Avec "Indian Paludes", Jean-Claude Perrier a peut-être réaliser le rêve d'un homme.

Parmi les autres singularités de "Indian Paludes", le lieu où se déroule le roman. Alors que l'Inde offre d'innombrables lieux où poser un décor, Jean-Claude Perrier a décidé d'installer André Gides à Korkadu dans le territoire de l'Union de Pondichéry. Dernière liberté de Jean-Claude Perrier à son roman, alors qu'André Gides est décédé en 1951, dans "Indian Paludes" il évolue principalement à notre époque. Cette liberté est assez déstabilisante notamment lorsqu'André Gides parle du début du XXème siècle et d'hommes célèbres qu'il a côtoyé à cette époque. Certaines fois, nous ne savons plus où s'arrête le récit d'André Gides et où commence celui de Jean-Claude Perrier.

La mission d'André Gides, celle de traduire "Songs" du poète Kabîr est vite effacée par les longues descriptions de Jean-Claude Pierrier sur Pondichéry, les différents comptoirs de l'Inde, l'histoire, ... Alors que le lecteur s'attend à lire une fiction, il se retrouve à lire le savoir de l'auteur. Certes cela peut être intéressant lorsqu'on lit la première fois un roman sur Pondichéry ou lorsqu'on a peu de connaissances sur le sujet, mais lorsqu'il est connu, le livre devient malheureusement ennuyeux. Pourtant l'idée de base, celle de faire un remake de "Paludes" d'André Giles, sublimé par les noms de Kabîr et Tagore est très intéressante.


"Indian Paludes" est un roman qui pourrait faire penser à un récit de voyage et non pas à une oeuvre littéraire. "Indian Paludes" est un roman simple, sans fioritures, pourtant il manque cruellement de matière et cela rendre la lecture décevante. Dommage d'avoir ce ressentiment, lorsqu’on lit un livre de Jean-Claude Perrier.


Indian Paludes

De Jean-Claude Perrier

Éditions Belfond - Date de parution : 5 octobre 2017 - ISBN : 978-2714475299 - 135 pages - Prix éditeur : 18 €


#littératurefrançaise #jeanclaudeperrier #éditionsbelfond #belfond

©2020 par L'Inde en Livres - Atasi