"La chute de Fak" de Chart Korbjitti - คำพิพากษา (Kampipaksa) ชาติ กอบจิตติ


#littératurethaï #éditionsgope #chartkorbjitti #gope #thaïlande


C'était cette même voix qui suivaient en aveugles les gens qui, comme lui, avaient perdu leur chemin, qui, comme des voyageurs percevant en pleine nuit une lumière devant eux et n'ont qu'une hâte : se précipiter vers elle, sans se demander si le hameau qu'ils vont atteindre est un paisible refuge d'ermites ou un repaire de brigands. [Page 151]

Le travail était la seule chose capable d'oublier les misères à Fak.

Travailleur et dévoué, comme son père l'avait été, Fak est très apprécié dans le village, qui le considère comme un exemple à suivre. Fak travaille comme concierge à l'école et est toujours disponible pour rendre service à tout le monde. Grâce au temple, il a toujours de quoi manger et une cabane où vivre.

Mais au décès de son père, les gens ont commencé à raconter que Fak entretenait une relation avec sa belle-mère, Madame Somsong. Mais Fak n'a jamais touché une femme et encore moins cette folle que son père lui a imposé alors qu'il s'était absenté pour faire son service militaire.

Le décès de son père aurait été l'occasion pour Fak de poursuivre son enseignement monastique qu'il avait interrompu pour lui venir en aide. Mais maintenant, il se devait de s'occuper de Madame Somsong, une femme ingérable qui n'arrête pas de lui causer du tord et à ternir sa réputation.

A cause d'elle, Fak est rejeté et moqué par le village entier et cette situation le blesse profondément jusqu'à ne plus arriver à dormir à la nuit. Fak ne pourra plus trouver refuge dans le travail car plus personne ne lui en donnera. Lui qui a toujours été intègre, trouvera sa consolation dans la consommation d''alcool de riz. Fak amorcera sa descente aux enfers.


Il continua de réfléchir aux mystères de la vie en se disant que tout cela était quand même bizarre : on ne sait pas d'où l'on sort ; à partir du moment où l'on naît, il faut se battre pour survivre, et quand on meurt, tout est fini. On ne sait même pas quand on va mourir, ni où ; on ne sait sait pas où l'on ira une fois mort. On traverse la vie comme des aveugles qui ne savent rien à rien." [Page 126]


"La chute de Fak" est un roman de l'auteur thaïlandais Chart Korbjitti. Ce roman a été écrit au début des années 80 et a valu à son auteur le S.E.A. Write Award (l'équivalent du prix Goncourt en Asie du Sud-Est). Ce roman nous transporte dans un village situé au centre de la Thaïlande, a priori non loin de Bangkok. Lorsque le roman débute, l'électricité n'est pas encore arrivé au village. "La chute de Fak" est l'histoire, comme dit bien le titre, de Fak, un jeune homme bon sur tous les points, qui, 'à cause d'une rumeur non fondée, le pousse à l'alcoolisme, et à la déchéance. Fak affaibli par la souffrance qui lui donne des insomnies, connaîtra l'enfer. Saison après saison, fêtes religieuses après fêtes religieuses, nous assistons impuissant, à son autodestruction, causée par la méchanceté gratuite, les médisances mais également les malentendus. A travers l'histoire de Fak, Chart Korbjitti nous invite à réfléchir sur l'intolérance sociale, la déchéance d'un homme poussé à bout et qui trouve refuge dans l'alcool. On y voit également les interactions sociales diminuées avec l'arrivée de l’électricité. C'est également un roman universel, qui pourrait se dérouler n'importe où sur le globe, et même de nos jours, avec un autre vent de modernité que l'arrivée de l'électricité.

"La chute de Fak" est un roman tragique dans un style, il est vrai, qui n'a rien à voir avec ce nous avons l'habitude de lire en Occident. Personnellement, j'ai y retrouvé des similitudes avec la littérature bengalie comme par exemple avec roman "Herbert" de Nabarun Bhattacharyav. "La chute de Fak" est un roman avec une forte valeur morale et offre aux lecteurs qui savent l'apprécier une très belle découverte littéraire.

"La chute du Fak" est magnifique roman qui vient d'être réédité par l'excellente maison d'éditions Gope et mérite le détour.


________

"La chute de Fak"

คำพิพากษา (Kampipaksa)

De Chart Korbjitti

Traduit du thaï par Marcel Barang

Editions Gope - 288 pages

ISBN 979-10-91328-84-5 - 288 pages - Prix éditeur : 20,00 €


La page de l'éditeur avec un extrait du roman : https://www.gope-editions.fr/livre/la-chute-de-fak/








46 vues0 commentaire