"La malédiction de Satapur" de Sujata Massey

#sujatamassey #éditionscharleson #roman #polar #histoire


Elle était trop épuisée pour répondre, mais les paroles de Lakshman l'encouragèrent à s'activer. Quand la brume s'éclairsit, elle découvrit que le mur était la façade d'un grand palais géant en pierre grise, ponctué d'une série de tours coiffées de dômes en forme d'oignon. Le palais était si immense qu'il était étonnant que son imposante entrée voûtée ne soit gardée que par deux durwans. A leur livrée rouge sang, elle supposa qu'il s'agissait de gardes, bien qu'ils ne se tiennent pas au garde-à-vous mais étaient accroupis sous le toit de cuivre de l'entrée, à l'abri de la pluie. [Page 165]


Après des études de droit à Oxford, Perveen Mistry occupe le poste de juriste dans le cabinet de son père à Bombay au lieu d'être avocate, un métier réservé exclusivement aux hommes dans cette Inde des années 1920.

Perveen a été mandatée par un membre de l'Empire britannique afin d'assurer le rôle d'enquêteur juridique. Elle devra les assister dans une affaire se déroulant dans un minuscule État, quelque part dans les montagnes Sahyadrî : Satapur.

Satapur n'a, depuis la mort prématurée du Maharadjah et de son fils aîné, aucun prince sur le gaddi, le trône. Le dernier héritier mâle n'a que dix ans et il lui faudra attendre huit ans avant qu'il accède au pouvoir. En attendant, les décisions sont prises par le Premier ministre, un agent politique anglais et accessoirement par la maharani douairière, la mère du défunt Maharadjah.

Les membres féminins de la famille royale respectant le purdah, seule Perveen peut mener l'enquête sur l'éducation du jeune héritier au sein de la cour. Mais elle découvrira très rapidement, parce qu'il occupe une place convoitée dans la succession de son père, que la vie du jeune garçon est en danger. Perveen prend très vite conscience qu'elle devra s'acquitter d'une tâche bien plus importante que prévue, elle devra notamment comprendre s'il existe à Satapur une malédiction ou si ces décès sont simplement liés à un dangereux jeu de pouvoir.




Après "Les Veuves de Malabar Hill", Sujata Massey nous invite une nouvelle fois à nous plonger dans l'Inde des années 1920 avec "La Malédiction de Satapur", dont le titre original est "The Satapur Moonstone".

"La Malédiction de Satapur" est le second volet de cette série de roman-polar où la protagoniste est une jeune femme de confession parsie, qui au lieu d'exercer le métier d'avocat, exerce celui de juridique et presque à ses dépens celui d'enquêtrice. Après une enquête à Bombay dans "Les Veuves de Malabar Hill", avec "La Malédiction de Satapur" les lecteurs sont transportés dans un État princiers.

Dans les années 1920, le Raj britannique comptait 562 États princiers et la couronne britannique était représentée dans chaque État par un résident : un résident individuel pour chacun des cinq plus grands États princiers (Hyderabad, Jammu-et-Cachemire, Mysore, Sikkim et Travancore), les autres étaient regroupés en différentes agences. "La Malédiction de Satupur" nous emmène au cœur de l'histoire dans un État fictif du nom de Satapur au sein d'une agence réelle, celle de Kolhapur, à environ 500 kilomètres de Bombay. "La malédiction de Satpur" nous offre à découvrir comment était régi un État princier et de surcroît lorsque le digne héritier de la couronne n'est encore qu'un garçon et que sa vie est menacée car d'autres rêvent de régner. La pratique du purdah, une claustration encore très présente en Inde à cette époque, est une nouvelle fois présente dans ce roman-polar. Malgré cela, "La Malédiction de Satapur" peut être qualifié de féministe car il met en avant une femme qui lutte contre nombre d'injustices auxquelles les femmes sont confrontées.

Pour écrire "La Malédiction de Satpur", Sujata Massey a voulu dresser un portrait réaliste de la vie royale avant l'Indépendance et a donc fait un important travail de documentation. Le résultat est assez réussi et peut même donne envie à ses lecteurs d'en apprendre plus.

"La malédiction de Satpur" est un roman qui nous permet d'approcher l'histoire, tout en nous offrant une histoire palpitante avec de nombreux rebondissements.



La Malédiction de Satapur

De Sujata Massey

Titre original : The Satapur Moonstone


Traduit de l'anglais par Aurélie Tronchet

Éditions Charleston - Date de parution : 15 juin 2021- ISBN : 9782368126677 - 495 pages - Prix éditeur : 22,50 €


#ÉditionsCharleston #SujataMassey #Mumbai #Bombay #Parsis #Polar








Sujata Massey, auteure anglo-américaine, fille d'un père indien et d'une mère allemande, est connu pour avoir écrit une série de romans sur le Japon, où elle met en scène une même protagoniste Rej Shimura.

"Les Veuves de Malabar Hill", publié pour la première fois en 2018, n'est pas le premier roman de la série "indienne" de Sujata Massey, comme je vous le fais découvrir ci-après. Ses deux premières publications sur l'Inde peuvent être qualifiée de "mise en bouche" de "The Widows of Malabar Hill".


~~~~~~

"The Sleeping Dictionnary" ou

"The City of Palaces" (pour son titre en Inde)



En 1930, un cyclone efface un village bengali, laissant une seule survivante, une jeune fille, Pom. Le premier travail de Pom sera dans un pensionnant britannique pour filles à Midnapore où elle est nommée Sarah. Elle y découvre un don pour les langues et pour l'apprentissage. Mais ses  rêves se brisent lorsque se retrouve à travailler dans une maison de plaisir de Kharagpur pour survivre. Pourtant, elle finira finalement par atteindre Calcutta, où encore une fois, elle changera de prénom. Kamala vit une vie où ne compte que ses livres et ses amis. Mais alors que le succès et l'amour lui tend les bras, elle est piégée par ce qu'elle est, ce qu'elle a été et ce qu'elle n'est pas. Alors que l'Inde rêve d'indépendance, Kamala met à profit ses connaissances durement acquises pour à son tour lutter pour la liberté, celle de son pays et la sienne.

~~~~~~

"India Gray" (2013)



"India Gray" est le premier volet d'une série de fiction historique pleine de suspens où l'on découvre la première fois Perveen Mistry.

Outnumbered at Oxford - En 1919, lorsque Perveen Mistry quitte Bombay pour étudier le droit au St. Hilda’s College à Oxford, en Angleterre, elle espère échapper à son passé et devenir une avocate, une pionnière dans ce domaine. Un vieil homme la charge d'une mission, celle de retrouver un domestique indien qui a peut-être volé une preuve mathématique inestimable. Perveen est prise dans une affaire qui menace sa réputation.

The Ayah's Tale - Menakshi Dutt, une adolescente du Bengale des années 1920 est l'ayah de trois jeunes enfants britanniques. Les enfants sont assez solitaires car ils souffrent de la cruauté de leur mère qui s'ennuie. Menakshi pourra-t-elle réaliser ses propres rêves sans trahir les enfants?

India Gray - Kamala Lewes, une femme bengalie récemment mariée, se rend en Assam pendant la Seconde Guerre mondiale pour faire du bénévolat dans un hôpital militaire. Elle y découvre des patients liés au mouvement d'indépendance indien. Jusqu'où peut-elle aller pour les aider sans trahir son mari britannique et les Alliés?

Bitter Tea - Shazia a quinze ans et se sent piéger dans son village reculé du Pakistan où des fondamentalistes religieux ont pris le pouvoir. Son école a été fermée et les femmes ont perdu leur liberté de mouvement. Mais lorsque Shania apprend qu'un ami se bat contre ces envahisseurs, elle décide d'agir à son tour. Quatre héroïnes inoubliables dans un livre riche en histoire, culture et intrigue.

~~~~~~

"The Widows of Malabar Hill" (2018)



~~~~~~

"The Satapur Moonstone" (2019)



Inde, 1921. C'est la saison des pluies dans les montagnes luxuriantes et isolées de Sahyadri, dans l'État princier de Satapur. Le prince étant trop jeune pour régner, l’État est désormais régit par un agent du Raj britannique. Mais les dames royales contestent l’éducation du jeune prince et fond appel à un avocat, Perveen Mistry. Perveen Mistry doit ramener la paix à Satapur et faire ses recommandations pour l'avenir du jeune prince. Mais en arrivant à Satapur, Perveen Mistry réalisera que la tâche sera difficile et se rendra compte trop tard qu'elle est tombée dans un piège…


36 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout