"Le Chasseur de Gourous" de Tarquin Hall

Un hindouisme d'un nouveau genre balayait l'Inde ; il était hautement ritualisé, et imprégné de pseudo-science qui permettait aux nouvelles classes moyennes de concilier technologie moderne et croyance en des "pouvoirs surnaturels incarnés par des idoles, hommes et femmes divinisés, étoiles et planètes, fleuves, arbres et animaux sacrés", comme l'avait récemment écrit la philosophe et sociologue Meera Nanda. Plus significatif encore, ce nouvel hindouisme tolérait le matérialisme. "La Bhagavad-Gita et les Yogas sutra sont devenus ds manuels d'apprentissage destinés à gagner de l'argent et à réussir en affaire".


Le Docteur Suresh Jha est un mathématicien à la retraite et le fondateur de l'IRE (Institut du rationalisme et de l'éducation) de Delhi. Il est, malgré lui, connu de millions de téléspectateurs qui l'avaient vu sur leur petit écran démystifier les faiseurs de miracles et autres charlatans.  "Le Chasseur de gourous" comme il est surnommé, est un homme qui s'est attiré les foudres d'un nombre incalculables d'ennemis. Son adversaire le plus connu, et certainement le plus puissant, "Sa Sainteté" Maharaj Swami plus communément appelé "Swami-ji", un dieu vivant pour plus de trente millions d'adeptes à travers le monde et qui gère un ashram pompeusement nommé "Séjour de l'amour éternel" dans la ville sacrée d'Haridwar. Le Docteur Suresh Jha se fit assassiner un mardi du mois de juin sur Rajpath alors que la ville commençait à peine à se réveiller. Son assassinat eut lieu alors qu''il participait aux séances matinales d'un de ces nombreux groupes investissant la pelouse de cette avenue menant à India Gate. Son meurtre reste un mystère. A priori, il a été commis par les mains même de la déesse Kali. Évènement surnaturel ou mise en scène ? Vish Puri qui connaissait le Docteur Jha décide d'enquêter sur ce phénomène paranormal et compte bien découvrir qui a voulu supprimer son ami. Il compte également élucider l'apparition mystérieuse de la déesse.



Dans "Le Chasseur de Gourous" nous retrouvons le détective privé Vish Puri à travers une enquête bien plus complexe que celle qu'il avait menée dans "L'homme qui exauce les vœux". Vish Puri, l'Hercule Poirot de Delhi, a le nez toujours aussi fin et aime toujours autant les défis. Le meurtre de Rajpath est un évènement qui restera dans les annales. Vish Puri ne peut en aucun cas manquer l'occasion de découvrir le "pot aux roses" et d'identifier le tueur de son ami le Docteur Suresh Jha. Lorsque l'Inspecteur Singh - l'unique policier de Delhi avec qui Vish Puri veuille bien travailler - demanda au plus grand détective de la ville de mener son enquête en parallèle à la sienne, Vish Puri fut ravi. Pourtant Vish Puri sait que cette nouvelle enquête sera la plus complexe qu'il aura menée dans toute sa carrière. Heureusement Puri, un homme qui reste rationnel en toutes circonstances, n'a jamais perdu son flair légendaire et peut compter sur son équipe de choc : Tubelight, Facecream, Flush et les autres. Cette enquête se réalisera entre Delhi et Haridwar dans l'État de l'Uttarakhand, l'une des sept villes sacrées de l'hindouisme. Mais ne penser pas que Vish Puri s'y déplacera pour faire du tourisme ou un pèlerinage sur le bord du Gange.

"Le Chasseur de Gourous" n'est pourtant pas un roman policier dénué de sens, son auteur Tarquin Hall étant journaliste. Dans ce nouvel opus des aventures de son très cher détective, Tarquin Hall nous fait découvrir un sujet bien plus sensible que celui qu'il avait exploité dans "L'homme qui exauce les vœux". Tarquin Hall y montre "le côté face de la "gourou-mania" qui touche l'Inde mais aussi toutes les parties du globe. Un marché juteux qui continue à s'étendre impunément et dans l'indifférence générale. Les adeptes sont toujours plus nombreux, tout comme les gourous et ces derniers agissent avec très souvent la bénédiction d'hommes très puissants. Publié une première fois en 2010, je ne pense pas que Tarquin Hall aurait imaginé que sept ans après cette publication, une affaire concernant un gourou fera la une de l'actualité internationale. En effet, en juillet 2017, le puissant et sulfureux gourou indien Gurmeet Ram Rahim Singh a été condamné à vingt ans de prison pour viol. Je ne vous en dirai pas plus sur le lien entre cette affaire qui a éclatée récemment au grand jour et celle imaginée par Tarquin Hall dans son roman mais je peux vous dire que Maharaj Swami, le gourou du roman, est loin d'être un saint et qu'il a de nombreux cadavres dans son placard. Le lecteur pourra imaginer les tours de passe-passe imaginer par ces imposteurs qui ne reculent devant rien. Dans ce roman, Tarquin Hall y parle également du nationalisme qui déferle sur l'Inde notamment à travers le comportement assez radicaux de certains personnages. Encore une fois, je vous laisse découvrir ces détails en lisant le roman. Ce qui est également très appréciable dans les romans de Tarquin Hall, où nous y retrouvons à chaque fois le personnage atypique et attachant de Vish Puri, c'est cette immersion dans la ville de Delhi. Chacun des romans nous transporte entièrement dans la capitale indienne et nous permet de nous familiariser ou de nous replonger dans cette grande cité. Tarquin Hall nous dépeint tous les traits de Delhi, savoureusement et parfois ironiquement. "Le Chasseur de Gourous" est un roman à la hauteur du précédent. J'étais ravie de repartir pour Delhi avec comme compagnon de route Vish Puri. Le seul regret que je pourrais avoir, c'est que les prochaines aventures du grand détective ne sont pas à ce jour traduites en français : "The Case of the Deadly Butter Chicken: A Vish Puri Mystery (Vish Puri Mysteries)" et "The Case of the Love Commandos (Vish Puri)" où Tarquin Hall aborde de nouveaux sujets d’actualité.


Le bidonville, l'un des plus étendus de Delhi, hébergeait presque exclusivement des bateleurs et des saltimbanques : marionnettistes, charmeurs de serpents, montreurs d'ours, acrobates, troupes de comédiens socialement engagés, sans oublier conteurs et magiciens. Mais la vue que l'on avait à travers le pare-brise convexe et rayé du triporteur était tristement familière : un ghetto crasseux fait de de baraques bâties en briquettes enduites de bouse séchée, avec, en guise de toiture, des poutrelles en béton recouvertes de tôles tordues et de bâches en plastique.




Le Chasseur de Gourous

De Tarquin Hall

Titre original : The Case of the Man Who Died Laughing

Vish Puri Case 2

Traduit de l'anglais par Anne-Marie Carrière

Éditions 10/18 - Domaine Policier - Parution le 18 novembre 2010 - ISBN : 978-2264047625 - 349 pages - Prix éditeur : 8,80 €


#tarquinhall #auteuranglosaxon #auteursanglosaxons #polar #vishpuri

#religion #gourou #guru #détective #détectives #delhi

http://tarquinhall.com/

https://www.lefigaro.fr/international/2016/02/25/01003-20160225ARTFIG00320-le-business-juteux-des-gourous-hindous.php

©2020 par L'Inde en Livres - Atasi