• Véronique Schauinger

"Miss Laila armée jusqu'aux dents" de Manu Joseph


Dans le cas de Laila, on parla d'abord d'une "jeune femme inconnue" mais, plus tard dans la journée, les policiers révélèrent son identité. Ils firent le portrait d'une kamikaze. Même si elle n'avait aucune bombe sur elle. "Un écrivain a-t-il toujours son stylo attaché sur lui ? rétorqua Bhim aux observations dubitatives des journalistes. Un photographe a-t-il toujours son appareil attaché sur lui ? N'ayez aucun doute, au moment de sa mort, Miss Laila était armée jusqu'au dent."

Akhila Iyer, étudiante en médecine et blogueuse, connue pour ses canulars auprès de personnalités représentant de la gauche, est dans le viseur du Professeur Vaid, un fervent partisan de Damordarbhai, surnommé Sangh, leader d'un parti d'extrême droite et heureux gagnant d'une élection nationale.

Pourtant c'est bien cette même Akhila qui va porter assistance à une victime ensevelie après l'effondrement d'un vieil immeuble de Mumbai. Menue et sportive comme elle est, de plus qui est au bon endroit au bon moment, elle est la seule capable à se glisser sous les décombres, grâce à un tunnel, pour atteindre celui qui risque d'être le dernier survivant. Après lui avoir prodigué les premiers soins, la victime lui murmure le pire, un homme nommé Jamal est sur le point de partir de chez lui et porterait des explosifs.

Jamal, autrefois appelé Praveen, vient d'être repéré par les services secrets et c'est à Mukundan que revient la mission de le suivre jusqu'à un certain péage bien loin de Mumbai. De l'autre côté de la ville, la jeune Aisha pense avec beaucoup d'amour à sa grande sœur Laila qui, depuis la mort du père de famille, dirige la maisonnée composée de nombreux membres. Aisha a toujours peur qu'il arrive quelque chose à Laila et la violente altercation entre sa mère et sa sœur à laquelle elle a assisté ce matin, la rend plus soucieuse que d'habitude.


D'ordinaire, les querelleurs s'expriment dans un langage efficace, avec faconde, voire intelligence, car ils ne font que reproduire d'autres disputes déjà vécues dans des circonstances semblables. Comme ils connaissant exactement le processus, autant répéter ce qu'ils ont la fois précédente. Aujourd'hui, au contraire, les échanges sont vides et incohérents, car ils se retrouvent dans des circonstances inédites et ne disposent d'aucun modèle approprié à la situation. Ils doivent inventer de nouvelles insultes.


"Miss Laila armée jusqu'aux dents" est un roman, disons plus justement une satire politique et sociale, qui peut vous laisser sans voix, notamment de par sa chute, vertigineuse.

Manu Joseph manipule son lecteur et le fait passer dans une voie puis dans une autre, et encore une autre. Puis ces voies se mélangent entre elles, et vous explosent à la figure. Manu Joseph embrouille son lecteur pour mieux le surprendre, et c'est assez bien réussi. Pour écrire ce roman, plutôt thriller, Manu Joseph s'est inspiré d'évènements qui ont lieu en Inde ces deux dernières décennies et qui font écho à ce qu'il s'y passe encore aujourd'hui. Même s'il ne cite personne en particulier, le lecteur devine aisément de quoi il parle et de qui, sauf pour les personnages de Jamal et de Laila. Il semblerait que pour ces deux derniers, Manu Joseph, s'est inspiré de l'affaire pénale toujours en cours dans l'État du Gujarat pour le décès de Javed Ghulam Sheikh né Pranesh Pillai, de Ishrat Jahan Raza et deux autres personnes qui eut lieu en 2004. Avec "Miss Laila armée jusqu'aux dents", Manu Joseph aborde de nombreux sujets et le lecteur découvre l'autre côté du tableau, différent de ce qu'il est généralement habitué.

"Miss Laila armée jusqu'aux dents" offre des vues intéressantes et originales sur la société indienne. Ce roman est vraiment bien écrit et il est très intéressant que Manu Joseph s'est basé sur des faits réels pour le composer.

Miss Laila armée jusqu'aux dents

De Manu Joseph

Titre original : Miss Laila, armed and dangerous

Traduit de l'anglais (Inde) par Bernard Turle

Éditions Philippe Rey - Date de parution : 13 février 2020 - ISBN : 978-2848767901 - 221 pages - Prix éditeur : 19 €


#ÉditionsPhilippeRey #ManuJoseph #Mumbai #Bombay #romans #littératureindienne

©2020 par L'Inde en Livres - Atasi