"Retour sur image" de Mukul Kesavan


Cyrus disait que le paysage ressemblait à celui d'une carte postale d'Angleterre. N'y étant jamais allé moi-même, je ne pouvais pas en juger, mais il n'avait rien de commun avec ce que je connaissais de l'Inde. Je me rappelai la vue de ma lucarne à Bénarès, où le seul arbre en vue poussait sans y avoir été invité, enraciné dans un toit, tandis dans la ruelle en contrebas le défilé incessant des vivants ne s'interrompait que pour laisser les litières des morts. Assis près de la fenêtre d'Eden, j'avais du mal à croire que cette vue faisait partie du même pays.

Inde, durant les années quatre-vingt

Un jeune homme, photographe, prend le le Postal de nuit qui met neuf heures pour rejoindre Lucknow depuis Delhi. Après sa mission à Lucknow où il devra prendre des clichés pour illustrer un article d'India Magazine, le jeune homme rejoindra Bénarès où, du haut des marches de Dashâshwamedha Ghât, il videra l'urne de sa grand-mère dans le Gange.

Une demi-heure avant d'arrivée à Lucknow, sur un pont au-dessus d'une rivière, le train ralentit puis s'arrête juste avant la terre ferme. Attiré par un magnifique point de vue, le jeune homme sort du train car il souhaite réaliser des photographies, un faux mouvement et tomba.


Raj Britannique, durant les années quarante

Il se réveille à une époque qu'il connaît pour avoir écouter longuement les souvenirs de sa Dadiji, sa grand-mère. 1942 a été une année mémorable, chère et sacrée pour la nation, l'année de la rébellion Quit India, douze ans après la marche du Sel à laquelle Dadi avait participé aux côtés de Gandhi.

Le jeune homme a été tiré de la rivière par Masrour. Masrour vit avec sa sœur et sa mère dans une maison de Lalbagh à Lucknow. Il vivra avec eux jusqu'à la mystérieuse disparition de Masrour et de sa participation à la destruction d'un tronçon de la voie ferrée d'Unnao. Le jeune homme fuira alors Lucknow pour rejoindre Bénarès où il a l'intention d'y disperser les cendres de sa Dadi. Mais encore une fois, les choses ne se dérouleront pas comme prévu.

Le jeune homme perdra très rapidement tout espoir de retrouver son époque et décidera d'apprendre à vivre tout en sachant que la Partition aura lieu très prochainement. Il est très attaché à sa nouvelle famille de Lucknow mais ne manquera pas de s'approcher de sa Didi en allant vivre à Delhi.



"Retour sur image" (titre original : Looking throug a Glass) est le premier roman de Mukul Kesavan un historien, romancier et essayiste politique et social indien.

En tant qu'historien, il est assez logique que Mukul Kesavan s'est saisi d'une page d'histoire pour écrire sa fiction. Dans ce roman, il nous transporte vers deux époques. La première, les années 1980, est le point de départ, l'introduction. Nous y découvrons le protagoniste, un jeune homme de Delhi, hindou et photographe, qui vit dans le quartier de Ludlow Castle (Civil Lines) et qui nous raconte son profond attachement pour sa grand-mère qui vient de décéder. Cette dernière vivait à Kashmiri Gate jusqu'à son décès et filait le coton assise derrière un rouet à l'image de Gandhi. Jusqu'à son dernier souffle, elle qui avait participé à la Marche du Sel auprès du Mahatma,  culpabilisait de n'avoir pas participé aux derniers mouvements pour l'indépendance de l'Inde et pour lesquels elle touchait une pension. La seconde époque, qui couvre 95 % du roman, nous transporte, ainsi que le protagoniste cinq ans avec l'Indépendance de l'Inde au début du mouvement Quit India en août 1942 pour se terminer à la Partition en août 1945. Le protagoniste, qui connaît chaque page de l'histoire de son pays, assiste en direct à ce que ses cours d'histoire lui ont enseigné. Il sait qu'il ne reviendra plus à son époque et appréhende la Partition, inévitable. Il l'appréhende pour lui-même mais surtout pour sa nouvelle famille qui est de confession musulmane. Même si le début de sa nouvelle vie à cette autre époque est laborieuse, entre la mystérieuse disparition de Masrour, suivi de sa participation au mouvement quit-india, il essaye d'avoir une vie stable, d'abord à Bénarès auprès de lutteurs, puis à Delhi et Simla où il sera serveur pour un grand hôtel, avant que le jour fatidique arrive. La nouvelle vie du protagoniste est semée d'embûches, il vivra différentes expériences et fera de nombreuses rencontres. Il vit sans se préoccuper des conséquences de ses actes dans le futur. A certains moments, il se mettra en question et prendra des décisions pour lesquelles il n'y a aucun retour possible. Même si nous pouvons deviner le dénouement final, Mukul Kesavan a su maintenir le suspens jusqu'au bout. Il a également essayé de recréer l'ambiance à l'époque et rejouer certaines scènes historiques, politiques ou simplement de la vie quotidienne. Il n'oublie pas de mentionner qu'à cette époque, une grande famine touchait le Bengale et que des indiens avaient été envoyés au front aux quatre coins du monde.

Dans "Retour sur image" Il y a bien évidemment les évènements historiques qui ont une place prépondérante dominante et la fiction tissée autour d'eux mais certains lecteurs pourront être sensibles aux descriptions détaillées des villes : Lucknow, Bénarès, Simla et surtout Delhi. Lorsqu'on connaît même un peu Delhi, il est intéressant de s'imaginer la ville dans les années quarante. Cet ensemble, nous permet une immersion presque totale dans le roman.

"Retour sur image" est un roman fabuleux notamment pour des lecteurs passionnés d'histoire. Même s'il est déroutant de ne pas connaître le prénom du personnage principal et narrateur, il est passionnant de le suivre durant ces cinq années, cinq années où le destin de l'Inde se dessine, cinq années primordiales et cruciales qui donneront une identité à l'Inde que nous connaissons aujourd'hui. Un historien peut être un excellent écrivain notamment lorsqu'il partage son savoir à travers une fiction. Mukul Kesavan a très bien fait son travail et c'est avec un réel plaisir mais surtout avec beaucoup de passion que ces 600 pages ont été ou pourraient être lus.

Retour sur image

De Mukul Kesavan

Titre original : Looking Through Glass

Roman traduit de l'anglais (Inde) par Dominique Vitalyos

Éditions Philippe Picquier - Date de parution : mars 2004 -

ISBN-13 : 978-2-87730-710-9 - 608 pages - Prix éditeur : 10,70 €


#MukulKesavan #lucknow #delhi #bénarès #Varanasi #romans #romanshistoriques #simla #newdelhi #histoiredelinde #DominiqueVitalyos #ÉditionsPhilippePicquier

©2020 par L'Inde en Livres - Atasi