top of page

"S'aimer en Inde - La révolution du sexe et de l'amour" - Émilie Anand


Pour comprendre comment les Indiens vivent leur vie amoureuse, sexuelle et conjugale, il est nécessaire de s'intéresser au fonctionnement de la famille. Or celle-ci s'inscrit dans le cadre encore plus large de la société qui est régie par les castes, système qui a évolué au fil des millénaires et durablement influencé par la psyché hindoue. (Page 19)


Pour un oeil occidental, l'Inde est un pays complexe, disons même contradictoire.

D'un côté, l'Inde est le berceau du Kâmasutra, un ouvrage de l'Inde ancienne sur les arts amoureux et les pratiques sexuelles dont l'auteur serait Vãtsyãyana. Les hindous, largement majoritaires en Inde, vénèrent le dieu Shiva, divinité à la fois érotique et ascétique proposant la maîtrise de Kama, le désir par l'assouvissement du désir. C'est également en Inde où l'on trouve le temple de Khajuraho, célèbre pour ses sculptures érotiques ; les films Bollywood aux danses parfois lascives ; les saris qui drapent et embellit les femmes, pouvant les rendre séduisante et un brin sensuelle, ...

Pourtant, à l'opposé, l'Inde est un pays où les hommes sont majoritairement des machistes et la condition des femmes indiennes reste considérée comme une des plus difficiles du monde ...




Émilie Anand a débarqué en Inde en 2006, à l'âge de 23 ans, pour une mission professionnelle de huit mois. Son arrivée devait sans doute être une douche froide et un sacré choc des cultures pour la jeune femme. A peine le pied posé, elle devait sûrement se promettre de ne pas s'éterniser en Inde. Toutefois, Émilie n'a jamais quitté le pays, elle a d'ailleurs effectué un beau parcours professionnel et est l'heureuse maman d'un garçon qu'elle a eu avec son compagnon indien.

Pourtant les premières années ne devaient pas être simples pour Émilie. Sa première relation l'a fait rapidement réfléchir sur le rapport des indiens avec l'amour et le sexe, les codes de la famille, ... et à certains mystères et contradictions. Loin l'idée d'en vouloir un jour en faire un livre, Émilie a commencé des recherches en profondeur pour comprendre.

"S'aimer en Inde - La révolution du sexe et de l'amour" est le fruit de ce travail de réflexions, de recherches, d'enquêtes auprès de son entourage et de "spécialistes" de la question sexuelle en Inde dont le célèbre Docteur Mahinder Watsaqui avait tenu une rubrique "Ask the Sexpert" dans le "Mumbai Mirror" pendant 15 ans.

Émilie, sans limite et sans tabous, d'un ton décomplexé et décontracté, explore tout de la psyché indienne. Pour planter le décor, elle nous explique la hiérarchie indienne tant dans les castes que dans le sacro-saint de la famille. Elle a restitué le fil de la vie d'un indien, de son enfance au décès en passant par le grand sujet du mariage. Elle permet, notamment, au lecteur d'y voir les différents avantages et inconvénient des "fameux" mariages arrangés et le rôle ou plutôt le sort de la majorité des femmes. Avant de rentrer dans le vif du sujet qui sont les sexualités indiennes, elle a cherché la place de l'amour et du sexe dans différents traités tels que les "véda" et les autres traités de l'hindouisme, l'islam, ... L'analyse d'Émilie est archi-compléte, passionnante et instructive. Elle nous offre à découvrir un pan de la culture indienne, dont une partie est généralement tapie dans l'ombre. L'ouvrage est complété par de sublimes photographies qui vous permettra encore plus de rentrer dans l'ambiance "indienne".

"S'aimer en Inde - La révolution du sexe et de l'amour" est vraiment un ouvrage de référence sur la société indienne, l'amour et le sexe. Émilie. Anand a réalisé un excellent travail de précision et d'enquête. C'est un ouvrage immanquable, à lire et à relire.



"S'aimer en Inde - La révolution du sexe et de l'amour" Émilie Anand

Éditions Complicités - Collection Sex'Ocoeur dirigé par Joêlle Mignot

Date de parution : 7 décembre 2023 - ISBN : 978-2351206621 - 192 pages - Prix éditeur : 19 euros


Pour l'acquérir




Interview d'Emile Anand par "Les Forums France-Inde"


Comments


bottom of page