top of page

"Saveurs assassines - Les enquêtes de Miss Lalli" de Kalpana Swaminathan


Comme Alif Bey, je supportais cette bande à contrecœur. Chacun avant le doigt du soupçon pointé sur sa voisine ou son voisin. Ils cachaient leurs terreurs sous un voile de méchanceté. Mais cette brûlure se calmerait dès les premières lueurs de l'aube. Cependant, il n'y avait encore aucun signe de cela. [Page 259]

"Saveurs assassines : Les enquêtes de Miss Lalli" et "La Chanson du jardinier", sont les seuls des nombreux romans écrits par l'autrice bombayite Kalpana Swaminathan a être traduit en français. Ils sont les premiers volets d'une série de cinq romans policiers ayant pour héroïne Miss Lalli, une retraitée sexagénaire du service des homicides de la police de Bombay. De par son talent, elle est régulièrement sollicitée pour résoudre des affaires criminelles compliquées. Ses histoires sont contées par sa nièce, dont nous ne connaissons pas le prénom, nous savons juste qu'elle est écrivaine, sans grand succès.

Pour écrire ces enquêtes de Miss Lalli dont "Saveurs assassines", il est très clair que l'autrice de polar indien, s'est inspirée des énigmes "à l'anglaise", façon Agatha Christie ou Alexander McCall Smith. La trame est simple : un groupe de personnes bien différentes - dont une qui sait résoudre des énigmes - sont réunis dans un manoir, loin de tout. Bien évidement, le temps se gâte et tout contact avec l'extérieur est (quasiment) impossible. Le mauvais temps et le huis clos usent les nerfs de tous et à un moment ou un autre, le criminel se trahit, même s'il a commis le ou les meurtres parfaits.


"Saveurs assassines" - dont le titre original "The Page Three Murders. A Lalli Mystery" - faisant référence à la page 3 de certains journaux indiens des quotidiens indien, la page "people" disons faisant référence aux invités de l'histoire - ne nous emmène bien évidement pas dans la campagne anglaise mais au bord de la mer, dans la région de Bombay.

La narratrice et sa tante Lalli sont invitées à la campagne durant le week-end, dans le manoir que vient d'hériter leur amie, la Docteure Hilla Driver, pédiatre et veuve. Des personnes bien différentes y sont invitées : un journaliste gastronomique, un écrivain qui a connu du succès contrairement à la narratrice, un danseur qui assurera de faire le show, une top model, une femme au caractère bien trempé qui est venue accompagnée par sa famille, un puissant industriel, une jeune fille de dix-sept ans, ... Le week-end est le premier évènement qui a lieu dans ce manoir depuis très longtemps et le thème est la gastronomie. Hilla a fait appel à un grand cuisinier, Tarok Ghosh, au talent inégalable et qui surprendra plus d'une fois les hôtes.

La partie de "Cluedo" ou de "Murder Party" peut alors commencé ... mais le grand évènement qui va chambouler le week-end - en plus de la pluie torrentielle - n'aura lieu qu'à environ la 200ème page ... Avant, le lecteur a droit à découvrir longuement les différents personnages de ce roman policier, et leurs interminables disputes, car étonnamment ou pas, certains se connaissent ... Heureusement que certains lecteurs auront la curiosité de vouloir découvrir la prochaine prouesse culinaire du cuisinier et les nombreux plats qu'il concoctera durant ce week-end, ce qui les feront ne pas lâcher leur lecture. D'autant que la liste est longue, tout comme l'ambition du Chef.

Malheureusement, comme un aliment trop cuit, "Saveurs assassines" est un roman très coriace, un roman qui est tombé dans la jelly, la gelée anglaise, bien gélifiée. Certains lecteurs auront envies, tout simplement de décrocher, ne voyant pas ce qui transforme un roman, en roman policier. Pourtant, lorsqu'enfin cela arrive, la lecture devient déjà plus intéressante. "Saveurs assassines" est un roman écrit par une bombayite et ça se ressent. Elle nous invite à découvrir sa culture et la richesse de sa ville, sa diversité et surtout un monde à pars. Les personnages sont un panel de la société indienne, du riche industriel au migrant. Derrière cette histoire, elle aborde des sujets, comme le trafic de femmes, l'arrivée à Bombay des réfugiés du Bangladesh, ... Kalpana Swaminathan nous y invite également à nous faire découvrir la richesse culinaire de l'Inde, carrefour où des mets de différents cultures se sont croisés.


"Saveurs assassines - Les enquêtes de Miss Lalli" est donc un roman policier où il faudra s'armer de patience pour y trouver ce que l'on cherche dans ce genre de roman. Pourtant, il reste bien écrit et l'on peut saluer l'énorme travail de Kalpana Swaminathan, d'avoir réuni autant de plats indiens, dans un seul ouvrage.

"Saveurs assassines - Les enquêtes de Miss Lalli" est un roman policier, à double tranchant, vous pourrez l'aimer, comme vous pourrez ne pas apprécier la lecture. A vous de voir ...



-----------


"Saveurs assassines - Les enquêtes de Miss Lalli"

De Kalpana Swaminathan

Titre original : "The Page Three Murders. A Lalli Mystery"

Traduit de l'anglais (Inde) par Edith Ochs

En format broché - Editions "Le Cherche Midi" - Date de parution : 15 mars 2007 - Uniquement en occasion

En format broché - Editions "Points" - Date de parution : 10 avril 2008 - Uniquement en occasion


Comments


bottom of page