"La Famille" de Shilpi Somaya Gowda

#éditionsmercuredefrance #mercuredefrance

#shilpisomayagowda #shilpigowda

#diasporaindienne #léadrouet #gowda #romans #étatsunis

L'eau. Ce jour-là, l'eau a décidé de m'avaler, et si vous avez déjà vu l'océan Pacifique ou les chutes du Niagara, vous saurez que quand l'eau décide de faire quelque chose, vous avez beau tout essayer, impossible de l'arrêter. Donc moi, je n'accuse certainement pas Karina, et vous ne devriez pas non plus. C'est la seule à m'avoir tenu compagnie pendant que j'étais en train de mourir. Elle m'a tenu la main et embrassé mon front. C'est la seule qui était avec moi le dernier jour de ma vie. [Page 52]


L'adolescence n'est pas une période facile et l'est encore moins lorsqu'un drame survient dans sa famille entraînant la disparition d'un proche puis le divorce de ses parents. Comment faire face à cette situation et comment se relever sans heurts ?

Karina, américaine par son père et indienne par sa mère, essaye tant bien de mal à mener une vie d'adolescente normale malgré les drames qui l'ont ébranlé. Son échappatoire sont les automutilations et les études dans lesquelles elle excelle.

Mais à cette âge, une relation amoureuse qui finit mal et des parents absents, vont rendre Karina vulnérable.

Lorsqu'elle n'étudie pas, Karina travaille dans un magasin de produits bio et naturels. Dans le rayon de fruits et légumes, elle y fera la rencontre de Micah qui est un client. Micah, qui est un peu plus âgé que Karina, est le leader dans une communauté qui prône l'autosuffisance. Séduite ou peut-être aveuglée par cet homme, Karina se sent revivre et fera des sacrifices. Elle ne voit pas qu'un piège est en train de se refermer sur elle, prêt à l'engloutir.



L'auteure à succès international, Shilpi Somaya Gowda, connue pour ses deux précédents romans "La fille secrète" et "Un fils en or" (Prix des lycéens Folio 2017-2018), est de retour dans les librairies françaises avec "La famille", la traduction française de "The Shape of Family" et publié par les Éditions Mercure de France.

"La famille" est un roman émouvant et touchant sur une famille américo-indienne qui vit en Californie et qui vient de vivre un drame. Malgré la culpabilité qui les ronge, chaque membre de cette famille tente de se reconstruire, mais de façon individuelle, presque égoïste. La mère de famille, Jaya, d'origine indienne, trouve refuge dans la religion ; le père, Keith, originaire de Philadelphie se consacre entièrement à son travail de banquier et leur fille Karina s'oublie dans les études et les automutilations. Celui qui était le ciment de la famille est décédé, l'unité familiale s'effondre, entraînant dans son sillage la destruction de presque chacun des êtres car une nouvelle série de drames vont les ébranler. Un début de naufrage qui est peut-être nécessaire pour une prise de conscience collective et un sauvetage in extremis.

"La famille" se déroule sur une période de neuf ans où le lecteur suit chaque membre de cette famille et prend part à chaque étape de leur reconstruction/destruction. Le protagoniste principal est Karina, que le lecteur suivra de ses années au lycée à l'université, de son adolescente au début de sa vie d'adulte. La famille, un thème qui a fait le succès des romans de Shilpi Somaya Gowda est naturellement présent mais de nombreux autres thèmes sont centraux dans ce roman, parmi eux le deuil, la reconstruction suite à ce deuil, l'automutilation, les non-dits et les communautés (ou si vous préférez le terme "secte" mais en prenant en compte la définition indienne et non occidentale). Pour apporter du réalisme à son roman, Shilpi Somaya Gowda a inclus des évènements qui ont eu lieu aux États-Unis aux périodes citées. Enfin pour compléter le tout l'auteure a bien évidement inclus dans son roman une petite part de sa culture indienne.


"La famille" est une nouvelle réussite de l'auteure Shilpi Somaya Gowda et sans aucun doute un futur bestseller. Tout est bien structuré, orchestré et lire ce roman est assez prenant. Le livre ne comporte aucune fausse note et est riche en rebondissements. Ce qui est inévitablement le plus émouvant, c'est lorsque la personne décédée prend la parole mais je ne vous en dirais pas plus. Les sujets abordés dans ce roman sont vraiment intéressants et sont bien exploités par Shilipi Somaya Gowda. "La famille" ne peut qu'être un roman qui vous séduira.



"La famille" de Shilpi Somaya Gowda Titre original : The Shape of Family Traduit de l'anglais (Inde) par Léa Drouet En format broché - Éditions Mercure de France - Collection : Bibliothèque étrangère - Date de parution : 14 janvier 2021 - 389 pages - ISBN : 978-2715241480 - Prix éditeur : 23 €

https://www.mercuredefrance.fr/la-famille/9782715254237




126 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout